A
A

Bill Gates et haine des cryptomonnaies : Des actifs basés sur la théorie du plus grand fou ?

lun 11 Juil 2022 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

À part Elon Musk et quelques poignées d’individus, les multimilliardaires de ce monde semblent peu friands des cryptomonnaies. Tel est le cas de Bill Gates qui, pour sa haine des cryptomonnaies et des NFT, a craché ce venin : ce sont des actifs « 100 % basés sur la théorie du plus grand fou ».

Bill Gates et sa haine des cryptomonnaies

Bill Gates et désintérêt pour les cryptomonnaies et les NFT

Le co-fondateur de Microsoft a-t-il une dent contre les cryptomonnaies ? Voyez comment il les a qualifiés : « 100 % basées sur la théorie du plus grand fou ». En effet, Bill Gates a avoué qu’il n’est pas impliqué dans cela, que ce soit à court ou long terme.

En juin dernier, il avait également pointé du doigt les NFT, plus précisément celles du Bored Ape Yacht Club (BAYC). Il était allé jusqu’à ironiser sur ces images devenues virales en les traitant d’« images numériques coûteuses de singes [qui amélioreraient] considérablement le monde ».

Dire qu’au mois de février 2021, il n’était pas encore passé du côté des haters du bitcoin et des cryptomonnaies. À l’époque, il était neutre et affirmait :

« Je ne possède pas de bitcoins. Je n’ai pas de position courte sur le bitcoin. J’ai donc adopté un point de vue neutre. »

Quelle mouche a donc piqué Bill Gates pour arriver à un tel niveau de haine des cryptomonnaies ?

« Greater Fool Theory », quèsaco ?

En français, cette théorie peut être traduite par « théorie du plus grand fou ». Elle consiste à soutenir l’augmentation des prix en attendant que les gens deviennent capables de vendre des titres surévalués à un « plus grand fou ». Cela doit être maintenu jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de plus grands fous.

En gros, cette théorie minimise toute forme d’évaluation, de rapports sur les bénéfices et les autres données nécessaires à l’investissement. Or, cette pratique a ses risques et limites et ne permet pas d’éviter les corrections. Certes, l’achat des titres surévalués peut rapporter de l’argent, mais l’absence de fous ou de nouveaux fous entrainera certainement une baisse des prix ?

Bill Gates, qui ne cache pas sa haine des cryptomonnaies et des NFT, aurait-il raison d’associer ces actifs à la théorie du « Greater Fool » ? La crise que connait actuellement le marché des cryptos pourrait justifier cette prise de position pour les no-coiners. Mais il ne faut pas non plus oublier qu’à ses débuts, en 1993, Gates et l’Internet n’avait pas suscité l’intérêt du grand public.

Sources :  Investopedia ; The Wall Street Journal

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !