A
A

Crash de Terra (LUNA) : Le Youtubeur KSI pleure ses 2,8 millions de dollars

mar 17 Mai 2022 ▪ 14h30 ▪ 7 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Le total de ses avoirs en LUNA s’élève à 157 000 pièces, ce qui représentait environ 13,4 millions de dollars il y a un mois de cela. Sauf que le prix du token natif de Terra a soudainement chuté de 99 %. Après un bref calcul, les 2,8 millions de dollars que KSI a investis dans LUNA sont (presque) partis en fumée. Le crash de Terra a certainement fait du mal à cet influenceur.

KSI perd 2,8 millions de dollars dans le crash de Terra

Le crash de Terra lui fait perdre 2,8 millions de dollars

Le Youtubeur KSI s’est fait insulter d’« apôtre de l’idiotie » par les internautes. Devait-il garder le secret pour lui tout seul ? Il a utilisé son compte Twitter dédié aux cryptomonnaies pour annoncer la mauvaise nouvelle. En effet, les LUNA qu’il avait achetés pour 2,8 millions de dollars ne valaient plus que 1 000 dollars au jour du 13 mai.

Revenons à ses débuts avec LUNA. Il y a un mois de cela, quand le coin s’échangeait à 17,79 dollars la pièce, KSI s’est permis d’acheter 157 357 LUNA au prix de 2,8 millions de dollars.

Vous souvenez-vous que le prix du LUNA était évalué à 85,13 dollars en avril dernier ? En ces temps de réjouissance, la star de Googlebox avait réalisé plus de 10 millions de dollars de bénéfices en un seul mois.

Sauf que le sort, ou les génies de la finance derrière la chute de Terra, en a décidé autrement. Après que le coin numérique LUNA ait atteint 0,020 4 dollar la pièce, les quelque 157 357 LUNA du rappeur britannique ne valent plus que 1 000 dollars.

Quel malheur que de savoir que près de 3 millions de dollars ont presque disparu de son wallet crypto. De plus, il a accordé sa confiance à un stablecoin censé conserver son adossement au dollar à vie.

Or, Terra a perdu plus de 99 % de sa valeur. Ce qui a semé la zizanie au niveau de la communauté crypto.

Source : Daily Mail

Ipek Ozkardeskaya, analyste principal à Swissquote Bank, explique :

« L’incident Terra provoque une panique dans le secteur, car Terra est le troisième plus grand stablecoin du monde […] [Mais TerraUSD] n’a pas pu tenir sa promesse de maintenir une valeur stable en termes de dollars américains. »

Extension de la crise vers d’autres secteurs

Robert Kyiosaki, l’auteur de « Rich Dad Poor Dad », a remarqué la semaine dernière que bon nombre d’observateurs ne parlent que de la crise des cryptomonnaies. Or, tout va mal dans les autres secteurs : l’inflation n’épargne rien sur son passage. Il n’y a pas que le crash de LUNA en ce bas monde.

D’où la décision de certaines banques centrales d’augmenter les taux d’intérêt. Objectif : préserver l’épargne constituée d’actifs qui seront vendus au profit d’obligations d’État plus sûres. De meilleurs rendements seront au rendez-vous, d’après leurs calculs.

Banque d’Angleterre

Le 5 mai dernier, elle a augmenté les taux d’intérêt de 0,25 %. Ce qui ramène sur la table le taux élevé d’il y a 13 ans, soit 1 %.

Réserve fédérale américaine (FED)

La FED a également haussé ses taux d’intérêt à 1 % le 4 mai dernier. Et ce n’est que le début d’une longue série opérations visant à endiguer l’inflation.

À titre de rappel, l’augmentation des taux d’intérêt perpétrée par la FED dans les années 1990 a mis fin, progressivement, au commerce spéculatif. Mais cela a malheureusement provoqué l’éclatement de la bulle Internet, entrainant des pertes de valeurs.

Les autres victimes de l’inflation

Essayons donc de nous libérer du focus médiatique sur le crash de LUNA. Il y a par exemple :

– NASDAQ

Son dernier bad day remonte en juin 2020. Mais le coup du jeudi 5 mai était plus dur puisque depuis 2 ans, rien de tel ne lui était arrivé. Au cours de cette journée, l’indice comprenant des entreprises technologiques de premier plan a terminé à 12 317,69 dollars.

Un rapport avec Etsy et eBay n’est pas à écarter vu que leurs valeurs respectives ont chuté de 16,8 % et de 11,7 %. Dire qu’ils ont annoncé des estimations de revenus inférieurs aux prévisions auparavant.

Les valeurs technologiques, qui allaient bien il y a quelque temps, ont commencé à dégringoler. Et cette chute a amené avec elle des craintes d’un effondrement économique plus large. Par voie de conséquence, les investisseurs hésitent à acheter des actifs. Coup dur !

– Tesla

L’entreprise d’Elon Musk a aussi connu une baisse de 28,79 % courant avril. L’annonce du PDG d’acheter Twitter n’a pas eu d’effet sur cette chute. Désormais, l’action de Tesla se négocie à 728 dollars, alors qu’il y a un mois de cela, elle se vendait à 1 022,37 dollars.

Dire que Musk a fait la pluie et le beau temps dans la cryptosphère à un certain moment. Surtout lorsqu’il a décidé de devenir le parrain du Dogecoin (DOGE). Ses longues séries de tweets ont implicitement impacté les valeurs des cryptomonnaies.

– Amazon

Son cours a chuté de 31 % depuis le 13 avril dernier : l’action s’évaluait à 2 138,61 dollars contre 3 110,82 dollars auparavant.

– Binance

La plus grande plateforme d’exchanges de cryptomonnaies a également souffert de ralentissement des transactions. À l’origine de cette mésaventure, la « maintenance programmée » décriée par les opérateurs crypto. « On dirait un stratagème délibéré pour empêcher les utilisateurs voulant échanger leurs actifs », commentent certains.

Ben Laidler, stratégiste de marché mondial chez EToro, a souligné :

« Depuis le creux du marché de 23 mars 2020, le Dogecoin, a, de manière surprenante, mené la performance des prix, dépassant de peu le Tesla. »

Le bitcoin (BTC) va bien en dépit du crash de Terra (LUNA et UST)

Certes, le BTC a plongé dernièrement, mais il a cette manière de nous surprendre, même en temps de crise. Effectivement, le roi des cryptomonnaies a pu « surpasser les autres grandes valeurs technologiques comme Apple, Amazon et Meta », ajoute Laidler.

En 2021, les investisseurs en bitcoin ont eu la chance de voir leurs avoirs multipliés par 4 000. C’était l’année de son record d’ATH.

Le bitcoin ne manquera pas d’occasion pour nous émerveiller dans le futur, crash de Terra ou pas. N’en fait-on pas un sujet de discussion pour 44 pays en ce moment au Salvador ?

Sinon, le crash de Terra a fait du mal à beaucoup de monde. Heureusement que l’administration Kwon a décidé le remboursement des smallholders à la demande de tout le monde, dont Vitalik Buterin. Faute de quoi, les influenceurs comme KSI iront rejoindre le camp des sceptiques pour retarder la démocratisation du bitcoin.

Source : Daily Mail

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 21 233,90 $ 0.98%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 215,84 $ 1.49%
DEFI (DEFIPERP) 2 934,60 $ 3.11%
MARKETS (ACWI) 86,54 $ 0.27%
GOLD (XAUUSD) 1 829,42 $ 0.16%
TECH (NDX) 12 105,85 $ 3.49%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ 0.24%
CURRENCIES (EURGBP) 0,862250 £ 0.35%
CRUDEOIL (USOIL) 107,43 $ -0.09%
IMM. US (REIT) 2 445,29 $ 2.12%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document