LUNA - BlackRock nie en bloc et tourne les projecteurs vers Do Kwon

ven 13 Mai 2022 ▪ 11h30 ▪ 6 min de lecture - par Nicolas Teterel

BlackRock, le plus grand fonds d’investissement au monde, et le hedge fund Citadel ont démenti leur implication dans l’explosion du stablecoin UST (Terra-Luna). L’exchange Gemini dirigé par les frères Winklevoss a également nié avoir prêté des BTC aux deux titans de Wall Street.

BlackRock, Citadel et Gemini réfutent les accusations

Suite à l’effondrement de terra (LUNA) après que le stablecoin algorithmique UST ait perdu son peg (ancrage) vis-à-vis du dollar, la rumeur voulait que Blackrock, Citadel Securities et Gemini étaient derrière cette « manipulation de marché ». Cette rumeur a été lancée par l’un des cinq fondateurs d’ethereum, Charles Hoskinson.

Nous rapportions hier que Blackrock et Citadel avaient emprunté 100 000 BTC à Gemini avant d’en échanger 25 % contre des UST et de vendre massivement le tout pour déclencher une réaction en chaîne, notamment via la liquidation de ponzis DeFi tels que Anchor qui propose des taux de rémunération de 20 %…

Le compte Twitter officiel de Blackrock a tweeté :

« Les rumeurs selon lesquelles nous aurions joué un rôle dans l’effondrement de l’UST sont catégoriquement fausses. En fait, Blackrock ne négocie pas d’UST. »

La rumeur a enflé car Blackrock règne sur Wall Street. Son CEO Larry Fink, l’un des hommes les plus puissants au monde, a été accusé de conspirer contre le bitcoin à l’occasion de la dernière conférence Bitcoin de Miami par Peter Thiel :

« Peter Thiel a qualifié Warren Buffett de « grand-père sociopathe d’Omaha » lors de la conférence #Bitcoin2022. Il a également reproché à Jamie Dimon et Larry Fink de ne pas soutenir le bitcoin. »

BlackRock est également passé pour le coupable idéal car la firme a récemment soutenu le stablecoin concurrent de Circle (USDC). Le stablecoin de Circle est actuellement deuxième au niveau de la part de marché avec près de 50 milliards de dollars.

L’exchange Gemini a également démenti les rumeurs. La société a tweeté mercredi :

« Nous sommes au courant de la récente histoire voulant que nous aurions prêté 100 000 BTC à de grandes institutions financières, et que ces derniers s’en seraient servis pour vendre massivement des lunas. Gemini n’a pas fait un tel prêt. »

Le fonds spéculatif Citadel a également déclaré qu’il n’avait rien à voir avec l’effondrement du stablecoin UST. Un représentant du hedge fund a déclaré à Bloomberg que sa société « ne négocie pas de stablecoins, y compris UST ».

Pris pour un Kwon

Le mystère reste donc entier et c’est désormais vers Do Kwon, le créateur du stablecoin UST, que les regards se tournent. Soit dit en passant, le Coréen refuse toujours de se rendre à une assignation à comparaître auprès de la SEC à propos d’un autre protocole DeFi, le « Mirror Protocol », qui permet de répliquer la performance de la bourse US. Probablement un autre ponzi non régulé…

Do Kwon est sorti de son silence hier avec une série de tweets publiés à un moment où UST valait encore 50 centimes de dollar, contre 1 $ normalement. Nous en sommes à 14 centimes au moment d’écrire ces lignes. Soit une perte de 86 % qui atteindra probablement 99 % très bientôt…

L’un de ses tweets ne laisse pas beaucoup de place au doute :


« Avant toute chose, le seul moyen d’aller de l’avant sera d’absorber l’offre de stablecoins de ceux qui souhaitent le vendre leurs UST avant que ce dernier puisse commencer à remonter. Nous ne pouvons pas y couper. »

Traduction : Les détenteurs d’UST doivent prendre leur perte…

Plus bas dans le thread, cet autre tweet a également soulevé des sourcils :

« Lorsque nous commencerons à reconstruire UST, nous ajusterons son mécanisme de garantie. »

Dit autrement, Do Kwon avoue que son stablecoin était basé sur du vent et qu’un vrai stablecoin, comme le tether, doit nécessairement posséder l’exacte contre-partie en réserve. Concrètement, s’il existe 10 millions de stablecoins répliquant la valeur du dollar, il faut que la firme qui les gère ait 10 millions de dollar en réserve.

Tout cela pour dire que si BlackRock et Citadel ne sont impliqués ni de près ni de loin dans l’explosion de luna-UST (qui était de toute façon une arnaque pour commencer), alors qui ? Qui est responsable du fait qu’un million de dollars investis dans luna il y a 3 jours vaut maintenant 182 dollars ?

Do Kwon devrait bientôt avoir à faire avec la SEC, mais soulignons que le traité d’extradition entre les États-Unis et la Corée est très restrictif et qu’il y a peu de chances que Séoul livre le CEO de Terraform Labs. Le hasard fait bien les choses…

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 29 855,95 $ 1.48%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 2 002,16 $ 1.47%
DEFI (DEFIPERP) 3 693,70 $ 1.09%
MARKETS (ACWI) 87,95 $ 0.29%
GOLD (XAUUSD) 1 846,18 $ 0.24%
TECH (NDX) 11 835,62 $ -0.29%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ -0.21%
CURRENCIES (EURGBP) 0,844980 £ -0.41%
CRUDEOIL (USOIL) 110,52 $ -0.99%
IMM. US (REIT) 2 463,96 $ 0.79%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document