A
A

Bitcoin (BTC) : Les mineurs vendent plus qu'ils ne produisent

dim 28 Août 2022 ▪ 18h00 ▪ 5 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Face à la crise des cryptomonnaies, les grandes sociétés d’exploitation multiplient les manœuvres pour réduire leurs dépenses. La consommation énergétique étant énorme, certaines choisissent d’arrêter partiellement leurs machines de minage. Le mineur Corz Scientific s’est d’ailleurs distingué en ce sens dans son centre de données au Texas avec l’arrêt de ses machines. Sa production de bitcoin a donc logiquement chuté en juillet, l’obligeant ainsi à puiser dans ses réserves pour vendre massivement. Au final, sa vente de bitcoin réalisée reste plus importante que la production.

Les mineurs vendent les bitcoins plus qu’ils ne produisent

Qu’est-ce qui explique la baisse du minage des bitcoins ?

Si nous prenons les opérations de minage en juillet de Corz Scientific, ce sont uniquement 1221 bitcoins (BTC) que la société a pu obtenir. Car, le minage a dû être arrêté à maintes reprises à la demande des autorités qui contrôlent le réseau électrique au Texas, où le minage a lieu. La puissance informatique de Core Scientific est l’une des plus grandes au monde. Ce n’est pas surprenant que ces infrastructures du Texas aient mis à mal le réseau électrique.

Le mineur aux 180 000 serveurs n’a produit que 1221 bitcoins, mais en a vendu 1975 afin d’augmenter son capital et les dépenses de croissance. En tout, Core Scientific a encaissé 44 millions de dollars, soit 22 000 dollars pour chaque bitcoin vendu. Plus précisément, cet argent lui a en partie servi à augmenter considérablement les capacités de sa base de données. Core Scientific s’est servi d’une autre partie de cet argent pour payer Bitmain. En effet, Core Scientific avait ordonné 100 000 plateformes de mining auprès de ce fournisseur l’année dernière..

Baisse du minage : Doit-on craindre les ventes massives ?

Le marché baissier ne facilite pas le minage du roi des cryptomonnaies. Pour rester en vie, certaines entreprises continuent de vendre massivement leurs réserves de bitcoin. Mais, la question que l’on se pose est de savoir si cela est sans conséquence ? Il faut dire que le marché baissier qu’est celui des cryptomonnaies en ce moment encourage ce genre de manœuvre. Les mineurs vendent massivement leurs actifs numériques minés cette année pour payer les dépenses. Riot Blockchain (RIOT) par exemple, a déclaré avoir vendu 275 bitcoins en juillet pour 5,6 millions de dollars.

On se souvient qu’en juin dernier, Core Scientific avait vendu 7 202 bitcoins, ce qui lui avait permis de lever environ 167 millions de dollars. Le mineur a déclaré avoir moins de 10 millions de dollars en paiement restant pour les gréements, hors frais de port et de douane. Toutefois, il détient encore 1 205 bitcoins et il a environ 83 millions de dollars en espèces sur son bilan

Ce mineur est un acteur majeur de l’industrie. Fondé en 2017, Core Scientific est vite devenu l’un des plus grands mineurs de Bitcoin au monde. Au 30 juin dernier, il avait déjà 180 000 serveurs, soit 10% de la capacité mondiale de mining. L’entreprise vient d’informer que cette disposition est montée à 195 000 serveurs de minage. Tout ce dispositif produit un hashrate d’environ 19.3 exahash par seconde. D’après Core Scientific, c’est la puissance de minage la plus élevée d’Amérique du Nord. Suite à cette annonce, ses actions ont connu une hausse de 4%, ce qui place désormais le mineur au-dessus de certains de ses concurrents directs

Conclusion

En somme, les mineurs recourent aux ventes massives des bitcoins pour faire face aux marchés baissiers. Core Scientific par exemple n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Le mineur annonce son intention de vendre des bitcoins auto-minés pour payer les dépenses d’exploitation, financer sa croissance, rembourser ses dettes et maintenir un taux de liquidité correct. Il est clair que si le marché baissier persiste et que la production continue de chuter, les mineurs ne pourront plus se contenter uniquement des bitcoins auto-minés, il faudra trouver d’autres solutions.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !