A
A

Les cryptos ne peuvent pas jouer le rôle social d'une monnaie selon la BRI

mar 14 Juin 2022 ▪ 20h30 ▪ 4 min de lecture - par Sami AYADI

Vieille de 92 ans, la Banque des Règlements Internationaux (BRI) est en charge de promouvoir la coopération monétaire et financière internationale. Ainsi, la BRI contribue au fonctionnement des banques centrales en apportant son soutien dans la gestion de leurs réserves, sur les questions de stabilité monétaire et financière, et en proposant ses propres services aux organisations financières internationales. En tant qu’entité dont les actionnaires sont les banques centrales, elle s’aligne sur la position de ces dernières : les cryptos ne peuvent pas jouer le rôle social de la monnaie.

Close up view of arranged golden and silver bitcoins on computer motherboard

Le problème structurel des cryptomonnaies

Malgré un secteur qui se développe et progresse rapidement, de nombreuses autorités et organisations financières, en particulier celles qui sont en charge de l’industrie émergente de la finance décentralisée (DeFi), continuent à exprimer des inquiétudes au sujet des cryptoactifs.
L’une de ces organisations est la Banque des Règlements Internationaux (BRI). Le 7 juin 2022, la Banque a publié un rapport intitulé : « La scalabilité de la blockchain et la fragmentation des cryptos ». Dans ce document de 9 pages, la BRI y présente son point de vue, à savoir que « les cryptos ne peuvent pas remplir le rôle social de la monnaie ». L’organisation y énumère ce qu’elle considère être des problèmes structurels. Elle fait le constat qu’au sein de l’industrie de la crypto et de la blockchain, il existe des frais élevés et une congestion du réseau qui ont pour conséquence une fragmentation du paysage de la crypto.

Dans son rapport, elle résume ainsi sa position sur le sujet : « En s’appuyant sur des blockchains permissives, les cryptos et la DeFi cherchent à créer un système monétaire nouveau, mais souffrent de limitations inhérentes. Un système soutenu par la récompense d’un ensemble de validateurs décentralisés, mais intéressés à titre personnels par des frais signifie que les effets du réseau ne peuvent pas se déployer. Au contraire, le système est enclin à la fragmentation et restera coûteux à utiliser ».

fragmentation couche 1 frais de gaz ethereum
Fragmentation de la couche 1, gase fees d’Ethereum et périodes de congestion. Source : Bulletin de la BRI

L’enjeu de la fragmentation du marché crypto

Dans son rapport, la BRI propose une définition de la fragmentation : « La fragmentation signifie que les cryptos ne peuvent pas remplir le rôle social de la monnaie. En fin de compte, la monnaie est un dispositif de coordination qui facilite les échanges économiques. Cet instrument ne peut fonctionner que s’il existe des effets de réseau, c’est-à-dire que plus les utilisateurs utilisent un type de monnaie, plus il devient intéressant pour les autres de l’utiliser. Dans le futur, les innovations fondées sur la confiance dans les monnaies souveraines seront plus prometteuses ».

Le rapport indique également que « la scalabilité limitée et le manque d’interopérabilité », empêchent à la fois « les effets de réseau de prendre racine et des risques de gouvernance et de sécurité ».
S’agissant des blockchains qui présentent une forte corrélation de prix malgré la fragmentation, l’organisation l’interprète comme le fait que ces réseaux partagent la même base d’investisseurs et que la croissance est « soutenue par l’achat spéculatif » sur les exchanges.

Il y a déjà 6 mois, Agustin Carstens, Secrétaire Général de la BRI, avait qualifié la DeFi comme « illusoire ». Interrogé à ce propos, le Secrétaire Général avait répondu : « Ce que nous avons constaté, c’est que les aspects décentralisés ont tendance à être illusoires et (…) qu’à travers cette tendance, certains agents jouent un rôle important qui ne profite ni aux utilisateurs ni à la stabilité financière ».

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Sami AYADI avatar
Sami AYADI

À l'angélisme des intercesseurs du système monétaire actuel, j'oppose la DeFi, les actifs numériques et le metaverse. Juriste au Luxembourg, je m'intéresse aux fonds d'investissement en cryptomonnaies.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 19 134,87 $ -0.83%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 050,16 $ -2.15%
DEFI (DEFIPERP) 2 502,00 $ -1.15%
MARKETS (ACWI) 84,51 $ 0.74%
GOLD (XAUUSD) 1 806,88 $ -0.21%
TECH (NDX) 11 585,68 $ 0.68%
CURRENCIES (EURUSD) 1,04 $ 0.13%
CURRENCIES (EURGBP) 0,861250 £ 0.03%
CRUDEOIL (USOIL) 107,79 $ -0.64%
IMM. US (REIT) 2 435,02 $ 1.8%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document