A
A

Chine : À quand la fin de la haine anti-bitcoin (BTC) ?

ven 12 Août 2022 ▪ 9h00 ▪ 5 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Qu’espère vraiment le Parti Communiste Chinois d’un Web 3.0 sans cryptomonnaies ? En tout cas, c’est ce que laisse entrevoir ses anciens et récents actes de répression contre ces nouveaux actifs. Cette semaine, l’on a rapporté que le gouvernement local a fermé 13 000 comptes faisant la promotion de crypto sur les réseaux sociaux.

Chine et rouleau compresseur anti-bitcoin (BTC)

La répression chinoise du bitcoin (BTC) continue

Il est clair que le parti dirigeant la Chine ne changera pas de position de sitôt. Car aux dernières nouvelles, il a ordonné la Cyberspace Administration of China (CAC) à assainir les réseaux sociaux. Par « assainissement », on parle d’une éradication de tout ce qui a trait à la promotion du bitcoin et des autres cryptomonnaies.

C’est dans le but satisfaire les gouvernants que la CAC a procédé à la fermeture de comptes sur les réseaux sociaux Weibo et Baidu. La pêche semble bonne, si l’on tient compte des statistiques publiées par Bitcoin.com à ce sujet :

  • 12 000 comptes d’utilisateur illégaux ;
  • 989 comptes publics ;
  • 51 000 messages encourageant les investissements dans les cryptomonnaies ;
  • 105 plateformes de site web relatives à la commercialisation d’actifs similaires.

Et pour couronner le tout, le régulateur chinois a annoncé avoir « fermé 105 plateformes de sites Web telles que ‘Bi Toutiao’, qui préconise spécifiquement la commercialisation des monnaies virtuelles et publie des tutoriels expliquant la spéculation transfrontalière sur les devises et l’exploitation minière des monnaies virtuelles. »

De quoi ravir Xi Jingping et toute sa clique anti-bitcoin.

PCC et haine viscérale du bitcoin (BTC)

Vous n’êtes pas sans savoir que la Chine n’est pas à son premier coup dans sa politique anti-crypto. Pour rappel, le gouvernement a procédé à une vaste répression du commerce et du mining de bitcoin en septembre 2021. Or, le malheur des uns a toujours fait le bonheur des autres. La main de fer chinoise a donc profité à de nouveaux eldorados du mining comme le Texas.

Contre toute attente du parti au pouvoir chinois, la machine d’extraction de bitcoins locale semble toujours en marche. En juin dernier, Bitrwar a fait état de l’existence de 94 nœuds toujours actifs dans l’Empire du Milieu.

Carte Bitwrar

Si vous avez bien saisi la psychologie du PCC, la CAC serait en train de traquer ces mineurs, de jour comme de nuit. N’avons-nous pas été informés du démantèlement d’une ferme illégale de mining en mars dernier ? Un lot d’équipements d’une valeur de 5 millions de yuans a fait l’objet d’une saisie à l’occasion.

Les seuls les NFT, le metaverse et le CBDC (convertie en e-CNY) intéressent la Chine. Si les autorités locales ne sont pas en train de trouver une issue pour réglementer les réalités virtuelles, elles assistent maussadement à l’accroissement de l’intérêt de la population pour les NFT.

Encore un coup dur à avaler pour les enthousiastes locaux, la récente censure par WeChat des comptes ayant une liaison aux NFT et aux actifs cryptographiques.

Mais, également, aucun Chinois digne de ce nom n’aimerait la manière brutale dont usait le gouvernement contre le peuple en rage à défaut d’accès à leur compte bancaire. Des tanks pour faire taire des manifestants pacifiques, n’est-ce pas exagéré comme approche ?

Vers une bipolarité « bis » du monde ?

Dire que le passage de Pelosi dans l’île voisine (Taïwan) n’a pas arrangé les choses pour les bitcoiners. On dirait que ce stimulus n’a fait qu’accentuer la rage du PCC contre tout ce qui ébranle son autorité. Mais en continuant sur cette voie, la Chine saura-t-elle arriver à bout de ses objectifs de détrôner le dollar ? Ou n’est-elle pas encore séduite par un monde multipolaire ? On en a beaucoup parlé du côté des BRICS sur fond de guerre russo-ukrainienne. Et le bitcoin contribue à l’assise de ce nouveau paradigme.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !