A
A

Le Terra Classic (LUNC) est tendance malgré sa chute catastrophique

mer 15 Juin 2022 ▪ 13h30 ▪ 6 min de lecture - par Alt Write SEO

Dans une certaine logique, nous pourrions penser qu’un actif qui perd de la valeur a tendance à faire fuir les investisseurs. À l’inverse, que les cryptos tendances sont celles avec les meilleures courbes d’évolution. Ces deux postulats sont faux. S’agissant du cours de Terra Classic (LUNC), il en est le parfait exemple. Dernièrement, son cours a enregistré des pertes de valeur écrasantes. Pourtant, l’intérêt des investisseurs pour cette cryptomonnaie n’a jamais été aussi intense. Dans le présent article, nous vous donnons toutes les clés vous permettant de parfaitement comprendre le cours de Terra Classic (LUNC), ainsi que les motivations de ces investisseurs entêtés. 

Terra Cassic (LUNC), luna, luna coin, coinphony, crypto monnaies, price prediction, terra luna crypto, cryptomonnaies, binance, bitcoin, btc, luna classic, blockchain, market cap, airdrop, capitalisation boursière
  • Quelles pertes ont impacté Terra Classic ?
  • Pourquoi les investisseurs redoublent d’intérêt pour Terra Classic alors même que sa valeur a chuté ?
  • Qu’en est-il du comportement des gouvernements vis-à-vis de ces phénomènes monétaires ?

Lumière sur les récentes pertes de valeur de Terra Classic (LUNC)

24 heures auront suffi pour voir littéralement s’effondrer la valeur de Terra Classic (LUNC). Seulement 24 heures. Cette grande perte semble s’expliquer par le découplage du stablecoin de Terra, l’UST, et de l’US Dollar (USD). 

Par principe, un stablecoin est un investissement particulièrement stable et fiable. Il s’adosse à la valeur d’une monnaie traditionnelle, en l’occurence le dollar, afin d’assurer sa propre stabilité.  Cependant, au lieu d’avoir une valeur de 1 pour 1 face au dollar, ces derniers jours elle n’assurait plus que la moitié de la valeur habituelle. Les réseaux sociaux donnent l’impression de s’enflammer sur le sujet. Diverses rumeurs circulent, dont le but est de trouver une explication au crash de Terra. 

Une théorie revient régulièrement : celle d’une cyberattaque. Charles Hoskinson, le fondateur de la blockchain Cardano, est allé jusqu’à affirmer que le crash en seulement 24 heures de Terra est entièrement dû à une attaque menée par des fonds hostiles. Il a ainsi fait référence à BlackRock ou encore à Citadel. 

Peu importe la vérité sur ce crash, il n’en demeure pas moins que les marchés des cryptos sont des marchés très libres, volatiles et accessibles. Dans cette logique, ils constituent des cibles privilégiées pour les attaques de toute nature. 

Malgré une tendance à la baisse, Terra Classic (LUNC) reste très recherchée par les investisseurs

Le crash de Terra Classic (LUNC) s’est révélé intense, avec une perte de 30 % en seulement une semaine. Il serait aisé de penser que ce facteur est suffisant pour repousser tous les investisseurs. Pourtant, l’inverse s’est produit. 

Malgré une chute de 30 % sur l’espace d’une semaine, Terra Classic (LUNC) peut se vanter de toujours occuper le top des recherches. Cela s’explique par le fait que les investisseurs espèrent fortement que cette crypto remontera significativement. Elle est ainsi jugée comme une potentielle source de forte plus-value à long terme, de marge sur investissement.  

Autre facteur : la « publicité » assurée par diverses plateformes de services. De plus en plus de plateformes de services acceptent les échanges de cryptos, et vont jusqu’à les mettre en avant. 

Un intérêt pour Terra Classic (LUNC) qui attise la surveillance de certains gouvernements

Nous venons de voir que malgré sa chute, le Terra Classic (LUNC) parvient toujours à attiser la curiosité des investisseurs. À partir de là, il n’est pas inutile de se demander si cette crypto ne suscite pas également l’intérêt d’autres acteurs, parmi lesquels on retrouve les gouvernements

À l’échelle internationale, les gouvernements ayant intégré les cryptomonnaies à leurs politiques publiques sont extrêmement rares. L’exemple le plus flagrant est l’État de Floride aux États-Unis, lequel ambitionne d’autoriser le paiement des taxes directement en cryptos. 

Toutefois, les importants flux de cryptos ont une grande influence. Et cela n’est pas toujours bien reçu par les gouvernements. Exemple avec la Corée du Sud. Les récents mouvements autour de Terra Classic ont tiré la sonnette d’alarme de la Commission des Services Financiers de la Corée du Sud. La Commission n’a pas hésité à vivement inciter les investisseurs à ne pas miser sur cette crypto, et à s’en désintéresser au plus vite. 

Mais pourquoi cela ? Il semble qu’autant, Terra Classic (LUNC) est une top tendance pour les investisseurs, autant elle met un coup dans le débat de la régulation pour certains gouvernements. Dans ce contexte, la Corée du Sud a développé un véritable Comité des actifs numériques. Son rôle est de réguler le marché des cryptos ainsi que de pleinement superviser l’industrie crypto. 

L’idée est là, certes. Cependant, il faut encore s’assurer qu’elle soit réalisable. Et sur ce point, les cryptomonnaies semblent bien moins faciles à dompter qu’il n’y paraît.  

Ce qu’il faut retenir

Comme dans l’histoire de n’importe quelle cryptomonnaie, Terra Classic (LUNC) a connu des augmentations et des baisses de valeur. Dernièrement, sa tendance est plutôt à la baisse. Contre toute attente, cette perte de valeur de presque 30 % en une semaine n’a aucunement repoussé les investisseurs. Bien au contraire. Terra Classic (LUNC) conserve son statut d’investissement crypto top tendance et rentable

Ses investisseurs sont convaincus que cette période de baisse n’est que temporaire. Certains gouvernements ont également cherché à adresser leur opinion, tantôt positive, mais tantôt également négative. La Corée du Sud en est un parfait exemple, avec ses politiques publiques dissuasives étant ouvertement contre Terra. 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Alt Write SEO avatar
Alt Write SEO

Fondée par Marc-Antoine CAEN POLETTI en 2021, Alt Write SEO est une agence de rédaction de contenu spécialisée dans la cryptomonnaie, la blockchain et les NFT. Elle trouve ses racines en 2016 avec le Club Français de la Cryptomonnaie, dont Marc-Antoine est l'actuel président. Notre mission est d'accompagner les entreprises crypto francophones pour faire de la France la première crypto nation au monde.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 20 821,64 $ -0.98%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 199,27 $ 0.11%
DEFI (DEFIPERP) 2 792,90 $ -1.87%
MARKETS (ACWI) 86,06 $ -0.29%
GOLD (XAUUSD) 1 822,61 $ -0.23%
TECH (NDX) 12 008,23 $ -0.8%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ 0.02%
CURRENCIES (EURGBP) 0,862660 £ 0.01%
CRUDEOIL (USOIL) 109,81 $ 2.12%
IMM. US (REIT) 2 441,27 $ -0.16%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document