A
A

Crypto : Alameda et FTX auraient-ils commis un délit d’initié ?

mer 16 Nov 2022 ▪ 11h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Depuis l’effondrement de l’exchange crypto FTX, les analystes essaient de comprendre ce qui s’est passé. La société d’analyse de blockchain Argus a récemment déclaré qu’Alameda Research possédait 60 millions de dollars de tokens environ. Après un examen minutieux, Argus a remarqué qu’il y avait un lien anormal entre les entreprises FTX et Alameda Research.

Sam Bankman-Fried, Crypto, FTX

Alameda n’était pas aussi distinct de FTX qu’il le devrait

Dans un article publié ce lundi, le Wall Street Journal a rapporté les conclusions d’une analyse effectuée par la société de conformité crypto, Argus, sur Alameda et FTX. Il apparait que la société de trading a accumulé des tokens avant que son inscription et celle de l’exchange FTX à la bourse ne soient publiquement annoncées. Il semble qu’Alameda ait su avant tout le monde quels tokens se retrouvaient sur FTX.

Ceci expliquerait pourquoi la société de trading a procédé à l’acquisition de ces derniers avant les annonces publiques. Selon Argus, après l’achat, l’entreprise a vendu les tokens et a réalisé du profit. Argus a également révélé qu’Alameda avait en sa possession 60 millions de dollars de 18 tokens distincts. Des tokens qui se sont révélés être tous pris en charge par FTX.

Que dit l’analyse ?

Il faut savoir que la société de trading Alameda Research a été créée en 2017 par Sam Bankman-Fried. Ensuite, en 2019, ce dernier a fondé l’exchange crypto FTX. En 2021, Sam Bankman-Fried a décidé de se retirer des transactions quotidiennes de sa société de trading. Il faut noter qu’il a toujours affirmé que les deux entreprises étaient distinctes.

Le co-fondateur d’Argus soupçonne une infraction

Le Wall Street Journal a interviewé Omar Amjad, le co-fondateur d’Argus, à propos des résultats de l’examen minutieux réalisé par la société. Omar Amjad a déclaré : « Ce que nous voyons, c’est qu’ils ont fondamentalement presque toujours, dans le mois qui a précédé, acheté une position qu’ils n’avaient pas auparavant ».

« C’est tout à fait clair qu’il y a quelque chose sur le marché qui leur dit qu’ils devraient acheter des choses. Mais il s’agit de choses qu’ils n’avaient pas auparavant », a ajouté le co-fondateur d’Argus. Il s’agit là d’un modèle observé au sein d’autres entreprises cryptos par les autorités.

Il y a quelque temps, la marketplace NFT OpenSea et l’exchange crypto Coinbase ont été accusés de délit d’initié. Aujourd’hui, Alameda Research et FTX sont soupçonnés d’avoir commis le même type d’infraction.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !