A
A

Crypto : Bank of America envisagerait d’utiliser l’ODL de Ripple

sam 26 Nov 2022 ▪ 10h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

En 2020, la SEC a accusé Ripple et deux de ses dirigeants d’avoir enfreint la loi en vendant des titres non enregistrés. À l’époque, elle a publié un communiqué de presse indiquant : « Nous alléguons que Ripple, Larsen et Garlinghouse n’ont pas enregistré leur offre en cours et la vente de milliards de XRP aux investisseurs particuliers, ce qui a privé les acheteurs potentiels d’informations adéquates sur les XRP et l’activité de Ripple ». Depuis, le régulateur et l’entreprise crypto mènent une bataille judiciaire farouche, qui semble interminable. Cela dit, il apparait que le procès de la SEC contre Ripple freine de nombreux investisseurs qui souhaitent vivement collaborer avec l’entreprise crypto.

Bank of America, Ripple, Crypto

Ripple intéresserait beaucoup d’investisseurs américains

Nick Burrafato, un haut cadre de Linqto, a récemment fait une déclaration à propos de Ripple. Il a en effet rapporté des informations que Brad Garlinghouse, le PDG de la société crypto, lui aurait confiées. Ce dernier lui aurait notamment expliqué que plusieurs entreprises américaines attendent la conclusion de l’affaire avec la SEC pour une collaboration. Linqto a fait une publication sur Twitter le 21 novembre dernier pour informer la communauté crypto.

« Brad Garlinghouse, PDG de Ripple Labs, a déclaré à Nick Burrafato, directeur des ventes aux membres de Linqto, lors du Ripple Swell 2022 à Londres, que « Bank of America va gagner un avantage concurrentiel lorsque l’affaire SEC contre Ripple sera réglée, en utilisant ODL sur le marché » », pouvait-on lire dans le tweet.

Les propos de Brad Garlinghouse rapportés

Ainsi, Bank of America attendrait patiemment la fin du procès entre la SEC et Ripple pour collaborer avec l’entreprise. Elle voudrait déployer sur son marché le produit de liquidité à la demande créé par la société émettrice du XRP.

Ripple et Bank of America : de vieux partenaires !

En réalité, Bank of America figurait parmi les membres importants de l’ODL qui ont été mentionnés par Ripple en 2020. La société Santander faisait, elle aussi, partie des géants de la finance cités par l’entreprise crypto.

Il faut savoir que l’ODL est alimenté par le token XRP. La solution est utilisée dans différentes régions à travers le monde. Elle sert notamment au Royaume-Uni, en Argentine, au Brésil, aux Émirats arabes unis, en Belgique et à Singapour.

Cette année, le PDG de Ripple a soutenu que l’entreprise crypto ressortirait victorieuse de la bataille contre la SEC. Parallèlement, l’expert juridique Jeremy Hogan a indiqué que la valeur du XRP pourrait fortement augmenter à la fin du procès. En attendant, le token s’échange actuellement autour de 0,37 dollar.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !