A
A

Crypto : Binance table sur l’omniprésence

sam 01 Oct 2022 ▪ 14h00 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Après avoir facilité l’accès aux cryptomonnaies, Binance ne pense plus qu’à une seule chose : l’expansion mondiale. Si l’entreprise de CZ a réussi à séduire les gouvernements français, italien, dubaïote…, on vient d’apprendre qu’elle s’implantera également en Nouvelle-Zélande.

Crypto : Binance table sur l’omniprésence

Binance, inscrit comme prestataire de services financiers en Nouvelle-Zélande

« Kia Ora, Nouvelle-Zélande !

Nous sommes heureux d’annoncer que #Binance a réussi à s’enregistrer en tant que prestataire de services financiers auprès du ministère néo-zélandais des Affaires, de l’Innovation et de l’Emploi, et a officiellement lancé Binance New Zealand. »

C’est un Changpeng Zhao souriant qui a annoncé la nouvelle via une vidéo épinglée sur le compte twitter de Binance. Conscient du potentiel du marché néo-zélandais, et des avancées du pays en matière d’innovation fintech, le PDG a déclaré :

« Notre équipe de Binancians en Nouvelle-Zélande travaille dur pour apporter la liberté crypto au pays des Kiwis. »

À titre de précisions, Binance a obtenu son enregistrement auprès du ministère néo-zélandais du Commerce, de l’Innovation et de l’Emploi (MBIE) le 10 septembre dernier. Ainsi, le plus grand exchange crypto au monde pourra y implanter une filiale.

À noter par ailleurs que cet enregistrement lui permettra d’exercer des activités comme le trading au comptant, le staking, les NFT, etc. Également, la population locale pourra facilement accéder au site Web qui leur est spécialement destiné.

Après la Nouvelle-Zélande, le Japon

Si les autres ont toujours snobé la Nouvelle-Zélande pour la taille de son marché, CZ a décidé d’y ouvrir un bureau. Le pays étant propice à l’adoption des cryptomonnaies. La preuve : plusieurs installations de mining bitcoin et de cryptomonnaies s’y trouvent.

« Je suppose que pour certains, il est facile de le négliger car c’est un marché plus petit, mais nous voyons une valeur significative dans le fait d’assurer une présence sérieuse en Nouvelle-Zélande », a-t-il précisé.

Avant le pays des longs nuages blancs, Binance était déjà plus ou moins autorisé à opérer dans des pays comme la France, l’Italie, l’Espagne… Récemment, l’Autorité de réglementation des actifs virtuels (VARA) de Dubaï lui a accordé une licence de produit viable minimal (MVP). La prochaine étape sera le Japon.

Notons également que Binance vient d’effectuer une vague de recrutements. Parmi ses nouvelles recrues se trouve le vice-président senior de la conformité de Kraken. Le profil idéal pour résoudre les problèmes de conformité et de réglementation des cryptos pour Binance.

Binance qui vient d’être condamné par la banque centrale du Pays-Bas pour avoir proposé des services liés à la cryptomonnaie dans sa juridiction a retenu la leçon. Désormais, CZ va faire en sorte d’obtenir une licence, un enregistrement ou tout autre type d’autorisations aux 4 coins de la planète.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !