A
A

Crypto : La communauté Polkadot (DOT) travaille à rendre l’écosystème plus sûr

sam 26 Nov 2022 ▪ 17h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Dans l’industrie crypto, les arnaques sont monnaie courante et font beaucoup de victimes. Les acteurs malveillants redoublent d’ardeur pour exploiter toutes les failles possibles, ce qui peut être préjudiciable pour n’importe qui. Entre arnaques aux cadeaux, les vols de tokens, les faux agents d’assistance et les groupes sur les médias sociaux, les escrocs ne chôment pas. Pour des développeurs et membres de la communauté crypto, il faut protéger les utilisateurs du réseau de cette situation. Que font-ils pour combattre ces mauvaises pratiques dans l’industrie crypto ?

Polkadot, DOT, Crypto

L’initiative anti-arnaque de Polkadot (DOT)

En avril 2021, des développeurs et membres de la communauté crypto Polkdat (DOT) ont créé une initiative de lutte contre les arnaques dans cet écosystème. Depuis lors, le groupe travaille discrètement en coulisse à tourner en déroute les projets malveillants sur le réseau. Son objectif est de faire le nécessaire pour protéger pour protéger les utilisateurs et faire de Polkadot un écosystème sûr. Un objectif simple en théorie, mais difficile à réaliser, surtout si l’on veut rester fidèle à la philosophie du Web 3.0 et agir de manière décentralisée sur la blockchain.C’est ce qu’a relevé Michalis Fragkiadakis, responsable du support et de la lutte contre les escroqueries à la Fondation Web3.

Il a publié sur Medium un article qui fait office de guide pour aider les utilisateurs à mieux se protéger.

« La menace pour le développement de la marque Polkadot est réelle, mais notre préoccupation va au-delà. Nous ne voulons pas que Polkadot soit un écosystème où tout est permis. Nous voulons qu’il soit un écosystème sûr, où les utilisateurs n’ont pas à craindre constamment d’être victimes d’escroqueries et où les escrocs doivent réfléchir à deux fois avant de jeter leurs filets », a-t-il écrit.

Jusqu’ici, les efforts du groupe ont permis de contrecarrer des milliers d’initiatives d’escroquerie visant le réseau. Le document montre entre autres que plus de 5 500 sites internet, qui ont élaboré des systèmes d’escroquerie ont été épinglés et la majorité fermée. Le groupe se satisfait des progrès, mais reconnait qu’il reste beaucoup à faire. Il a par ailleurs, demandé aux victimes de lire le guide et de le consulter pour assistance.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !