la crypto pour tous
A
A

Crypto : La maison blanche peut désormais bloquer vos actifs

ven 07 Juin 2024 ▪ 5 min de lecture ▪ par Evans S.
S'informer Event

Une nouvelle loi américaine accorde au président un pouvoir sans précédent pour bloquer l’accès aux cryptos. Cette mesure législative suscite de vives inquiétudes quant à ses vastes implications et à son impact potentiel sur les utilisateurs de cryptomonnaies. Avec cette loi, le président des États-Unis peut désormais exercer un contrôle direct sur les transactions numériques.

Crypto USA

Pouvoirs étendus et implications

La nouvelle loi donne au président des pouvoirs étendus pour bloquer l’accès aux actifs numériques. Scott Johnsson, une voix influente dans le domaine crypto, a vivement critiqué cette législation pour sa portée considérable.

Selon lui, cette loi pourrait permettre au président d’interdire l’accès à tout protocole ou contrat intelligent considéré comme non conforme par le secrétaire au Trésor. La portée de cette mesure est stupéfiante et pourrait forcer les utilisateurs à se tourner vers des chaînes KYC (Know Your Customer) et autorisées.

Johnsson a exprimé ses préoccupations en soulignant que la loi pourrait enfermer les utilisateurs dans des chaînes réglementées, limitant ainsi leur liberté d’utilisation des crypto-monnaies « Il est difficile de comprendre comment il ne s’agit pas d’un pouvoir d’interdiction du président au niveau de l’utilisateur », a-t-il déclaré, pointant du doigt les implications vastes et potentiellement répressives de cette mesure.

En vertu de cette nouvelle loi, le président peut bloquer les transactions entre des personnes américaines et des entités étrangères. Cela concerne les entités identifiées comme soutenant des organisations terroristes. Il peut aussi interdire des transactions via des protocoles de communication, des contrats intelligents ou des logiciels impliquant des cryptos. Cela pourrait avoir des conséquences profondes pour les utilisateurs de cryptomonnaies.

La manœuvre législative du sénateur Warner

Le 5 juin, un utilisateur de X a révélé l’insertion stratégique apparente d’éléments législatifs par le sénateur Mark Warner. Ces éléments permettent au président de disposer de nouveaux pouvoirs étendus sur les actifs numériques.

Warner a introduit cette législation dans une annonce de décembre 2023. Cela permet au département du Trésor de s’attaquer aux menaces émergentes impliquant des actifs numériques.

La loi définit largement les « actifs numériques », englobant toute représentation numérique de la valeur enregistrée sur des registres distribués cryptographiquement sécurisés. Cela inclut les protocoles de communication, contrats intelligents ou autres logiciels déployés par l’utilisation d’un grand livre distribué ou d’une technologie similaire. Cette définition étendue donne au président une marge de manœuvre considérable pour intervenir sur diverses plateformes et technologies.

En plus de bloquer les transactions, le président peut imposer des conditions strictes aux institutions financières étrangères. Il peut le faire pour celles qui détiennent des comptes aux États-Unis. Si ces institutions facilitent des transactions crypto avec des entités soutenant des organisations terroristes, elles pourraient être soumises à des sanctions sévères. Cette mesure vise à renforcer le contrôle et la surveillance des flux financiers internationaux.

Vers une crypto réglementée ?

L’analyse de M. Johnsson suggère que l’applicabilité étendue de la loi pourrait obliger les utilisateurs à rejoindre des réseaux de blockchain conformes à la norme KYC et autorisés. Cette évolution pourrait limiter les utilisateurs à des blockchains réglementées. Elle réduirait ainsi la décentralisation et l’autonomie. Ces éléments sont pourtant au cœur des crypto-monnaies.

Johnsson prévient que cette mesure pourrait être perçue comme une tentative d’exercer un contrôle sur les cryptos sous couvert de lutte contre le terrorisme.

Les éléments ajoutés par Warner, empruntés à la loi sur la prévention du financement du terrorisme, renforcent cette perception.

La nouvelle loi pourrait transformer radicalement l’utilisation des crypto-monnaies. Elle rendrait les utilisateurs plus vulnérables à la surveillance et au contrôle gouvernemental.

Si cette mesure vise à renforcer la sécurité nationale et à lutter contre le terrorisme, elle soulève également des questions cruciales sur la liberté et l’autonomie des utilisateurs. L’avenir de la crypto sous cette nouvelle réglementation reste incertain, et seule une analyse approfondie et continue permettra de comprendre pleinement ses implications.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Evans S. avatar
Evans S.

Fasciné par le bitcoin depuis 2017, Evariste n'a cessé de se documenter sur le sujet. Si son premier intérêt s'est porté sur le trading, il essaie désormais activement d’appréhender toutes les avancées centrées sur les cryptomonnaies. En tant que rédacteur, il aspire à fournir en permanence un travail de haute qualité qui reflète l'état du secteur dans son ensemble.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.