A
A

Crypto : L’Allemagne, un paradis fiscal pour les traders ?

jeu 15 Sep 2022 ▪ 12h00 ▪ 4 min de lecture - par Elina Samsoudine

En Allemagne, les investisseurs en cryptomonnaies peuvent bénéficier d’un taux d’imposition de 0 % sur leurs bénéfices. Voilà ce qu’on peut lire un peu partout sur la toile ces derniers jours. Si le pays est effectivement crypto-friendly, est-ce réellement un paradis fiscal ? 

crypto-taxe-impôt-Allemagne-paradis fiscal

Une imposition de 0% … sous conditions

Entre la monnaie fiduciaire et les actifs numériques, les législateurs sont confrontés à un véritable choc culturel dans la sphère financière. Certains pays ont néanmoins su prendre le train des cryptomonnaies en marche. Ils ont donc élaboré des réglementations en conséquence, incluant un régime fiscal dédié à la nouvelle génération d’investisseurs en actifs numériques. L’Allemagne, elle, a décidé de tendre la main à ces derniers en proposant une fiscalité avantageuse. 

L’Allemagne est vu comme un paradis fiscal pour les investisseurs crypto.

L’Allemagne considère bitcoin comme de l’argent privé. En tant que tel, sa vente ouvre droit à des avantages fiscaux. La règle stipule que les cryptomonnaies sont exonérées d’impôts si le bénéfice total généré par les transactions de ventes privées au cours de l’année civile était inférieur à 600 euros. Par ailleurs, peu importe les plus-values gagnées sur la vente des actifs numériques, l’investisseur ne paie pas d’impôts sur les bénéfices ​​s’il les détient depuis plus d’un an dans son wallet.

Le régime d’imposition des cryptomonnaies en Allemagne

Pour les ventes inférieures à 600 euros ou les cryptos détenues sur un an, les bénéfices sont exonérés d’impôts. Si l’une ou l’autre de ces conditions n’est pas remplie, l’investisseur paiera l’impôt sur le revenu (IR). Et ce, sur tous les bénéfices d’une cession. Les cessions incluent la vente des cryptos contre l’euro ou toute autre devise fiduciaire. Celles-ci incluent également l’échange des actifs numériques contre une autre cryptomonnaie ou la dépense des cryptos en biens et services.

Selon la législation fiscale allemande, d’autres transactions cryptographiques sont aussi considérées comme des revenus et donc imposables. Les investisseurs doivent par exemple payer des impôts sur les récompenses de minage ou de staking. Néanmoins, la taxation ne concerne que les gains annuels au-dessus de 256 euros de revenus complémentaires. Les montants imposables sont le bénéfice net sur la cryptomonnaie. Autrement dit, l’Allemagne taxe les revenus du minage déduits des coûts associés comme les dépenses en énergie. 

Une réglementation conçue pour évoluer

Comme la cryptomonnaie elle-même, les règles sur la crypto-taxe sont en constante évolution. Avec les cryptomonnaies, l’Allemagne est partie sur un régime avantageux pour les investisseurs locaux. L’idée de base est que si le capital est accumulé en Allemagne et que les revenus doivent y rester pendant une ou plusieurs années, le trader est récompensé par une imposition nulle. Ce régime fiscal avantageux peut être amené à durer, mais pas forcément. Le pays peut opérer des changements en fonction de l’évolution des cryptomonnaies. 

D’ailleurs, le ministre allemand des Finances s’est exprimé sur ce point. Il souligne que cette main tendue aux hodlers ne durera pas éternellement. Voilà qui est clair. La possibilité d’une taxation équitable des dépôts et des transactions n’est donc pas à exclure. Reste à savoir quand le pays pense opérer des changements. En tout cas, jusqu’ici, les investisseurs en Allemagne, notamment les plus patients, pourront encore bénéficier de zéro impôt sur les plus-values

L’Allemagne a un régime fiscal très attractif pour les investissements individuels à long terme et pour les petits bénéfices annuels. C’est certain, le pays est crypto-friendly. Pour autant, cela ne signifie pas que l’Allemagne est un paradis fiscal pour les investisseurs en cryptomonnaies. Ou si, mais uniquement pour les holders

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Elina Samsoudine avatar
Elina Samsoudine

Je tombe par hasard dans la cryptosphère et assiste à la naissance d’une ère nouvelle, celle de la DeFi. Tout est question de liberté économique, de transparence et d’opportunités accessibles à tous. Voilà un univers qui gagne à être connu.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !