A
A

Cryptomonnaies : Qu’est-ce que la Finance Décentralisée (DeFi) ?

mer 17 Août 2022 ▪ 8h00 ▪ 8 min de lecture - par Emile Stantina

DeFi (prononcé dee-fy) est l’abréviation de « decentralized finance » ou « finance décentralisée » en français. Il s’agit d’un domaine émergent qui permet à ses usagers d’effectuer des transactions financières, sans intermédiaire. Totalement décentralisé, ce système gagne rapidement en popularité en tant qu’alternative aux services financiers traditionnels. La DeFi permet déjà de faire la plupart des choses offertes par les banques traditionnelles et les institutions financières centralisées, et bien plus encore.

DeFi vs finance centralisée

La DeFi désigne des services financiers décentralisés fonctionnant grâce à des blockchains. Elle s’oppose aux services financiers « centralisés », fournis par les banques et autres institutions financières traditionnelles. Ce concept permet d’utiliser des cryptomonnaies pour la plupart des services que les banques traditionnelles offrent avec des monnaies fiduciaires. Ainsi, les utilisateurs peuvent prêter, emprunter, gagner des intérêts, échanger des actifs, acheter des assurances, etc. Grâce à la DeFi, les utilisateurs peuvent échanger directement entre eux, c’est ce qu’on appelle l’échange de pair à pair. Plus rapide, moins cher et plus simple, la DeFi offre, en outre, de nouveaux avantages et services chaque jour.

Avec la DeFi, vos actifs sont accessibles par le biais de portefeuilles numériques sécurisés et les transactions sont conclues grâce à des contrats intelligents. Ouverte à toute personne disposant d’une connexion Internet, la DeFi rend la finance beaucoup plus accessible. En effet, dans le monde de la finance centralisée, tout le monde n’est pas autorisé à ouvrir un compte bancaire ou à avoir accès à des services financiers spécifiques. De ce fait, la DeFi autonomise financièrement des milliards de personnes dans le monde qui n’ont actuellement pas accès aux services bancaires.

La finance centralisée représente le système financier avec lequel le monde fonctionne actuellement. Toutes les opérations bancaires telles que les paiements et les prêts passent par des intermédiaires surveillés par les régulateurs. La finance décentralisée, en revanche, permet à toute personne d’effectuer des transactions, par le biais d’applications financières, via un réseau blockchain. Cela permet de supprimer les intermédiaires que sont les banques. Cela réduit considérablement les coûts et accélère significativement les délais de transactions.

Comment fonctionne la DeFi ?

Les contrats intelligents exécutent les transactions. Ces contrats s’exécutent de façon automatique. Chaque partie introduit des conditions, qui permettent au contrat intelligent de s’exécuter sans l’intervention d’une quelconque autorité centralisée. Les contrats intelligents utilisent des instructions codées, telles que « si cela… alors … ». Ils s’exécutent automatiquement, lorsque les conditions préalablement établies sont remplies. Ils peuvent aussi envoyer des fonds sur un compte particulier à un jour précis, par exemple.

De nombreuses blockchains, telles que Cardano, Binance ou Solana développent des applications décentralisées (dApps). Aujourd’hui, Ethereum héberge la majorité de ces dApps. En effet, en tant que plateforme d’hébergement des applications décentralisées (dApps) et grâce aux contrats intelligents, Ethereum s’adapte à la DeFi. La technologie de la blockchain permet de conserver l’historique des transactions et le statut des comptes. La DeFi étant totalement open-source, ses protocoles et applications sont largement accessibles. De plus, Ethereum reste flexible, ce qui permet aux développeurs de créer facilement des dApps au sein de l’écosystème. En effet, il existe déjà une solution DeFi pour la plupart des services financiers, mais cela n’empêche pas la création de nouveaux produits.

Quels sont les risques et inconvénients de la DeFi ?

Si la DeFi offre de nouvelles et passionnantes perspectives en termes de liberté financière, celles-ci s’accompagnent de risques.

Tout d’abord, la technologie DeFi est toute récente et quelque peu immature. Des fonds peuvent être perdus ou mis en danger. La plateforme DeFi Compound, par exemple, a connu un bug en septembre dernier, attribuant accidentellement à certains de ses utilisateurs des millions de dollars en cryptomonnaies.

De plus, aujourd’hui, la DeFi prospère en l’absence de réglementations. Cela implique que les utilisateurs n’ont pas de protection lorsque les choses tournent mal. Aucun système de remboursement public ne couvre le concept de la DeFi et il n’existe aucune loi imposant des réserves de capital aux fournisseurs de services DeFi. Les pirates informatiques représentent également une menace. Bien que ce soit aussi un risque dans la finance traditionnelle, l’architecture technologique étendue de la DeFi augmente le risque de piratage.

Enfin, les exigences en matière de garanties restent élevées. En effet, presque toutes les opérations de prêt de la DeFi exigent une garantie d’au moins 100 % de la valeur du prêt, voire plus. Cela restreint considérablement l’éligibilité pour de nombreux types de prêts DeFi, les rendant inaccessibles à un grand nombre d’utilisateurs qui ne disposent pas des fonds nécessaires.

Une potentielle régulation à venir ?

Alors que la DeFi bouleverse la finance traditionnelle, les gouvernements s’efforcent de décider qui a la compétence de réglementer ce nouveau domaine et quelles pourraient être ces réglementations. En fonction de leur mise en œuvre, la croissance rapide de la DeFi pourrait connaître un ralentissement dans les années à venir.

Le Groupe d’action financière (GAFI) représente l’un des acteurs principaux de cette régulation. Il reçoit d’ailleurs le soutien du G7, qui a pour mission de lutter contre le blanchiment d’argent. Il fait valoir que les plateformes de DeFi ne sont pas aussi décentralisées qu’on le prétend. Selon lui, une personne physique, voire morale, contrôle ou influence leurs activités. Ce sont alors des fournisseurs de services d’actifs virtuels (VASP), déjà soumis à une surveillance réglementaire. Le GAFI suggère également que si une plateforme DeFi particulière ne semble pas être gérée par une entité, une juridiction peut demander l’intervention d’un VASP.

Les orientations du GAFI offrent aux juridictions un cadre pour décider de la manière de réglementer la DeFi. En prévision d’une éventuelle réglementation, il est probable que de nombreuses plateformes DeFi accélèrent leurs tentatives pour devenir décentralisées. De cette façon, elles veulent dissoudre les liens entre des individus spécifiques et leurs plateformes. La voie à suivre reste incertaine, mais il sera important pour les investisseurs DeFi de surveiller l’évolution des cadres réglementaires.

Conclusion

La DeFi permet à tout un chacun d’accéder aux instruments financiers et d’avoir un contrôle total sur sa vie financière. En effet, la technologie blockchain a réussi à offrir aux gens un système sans intermédiaire. Sa transparence totale permet à chaque utilisateur de vérifier ce qui se passe sur la blockchain.

La DeFi développe des outils et des applications qui permettent au plus grand nombre d’avoir accès aux services financiers. Elle s’améliore constamment pour mieux répondre aux besoins des utilisateurs : chaque jour, de nouvelles applications voient le jour. Si on ne peut nier qu’il existe un certain nombre de risques et d’inconvénients, ceux-ci sont inhérents à tout investissement financier.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Emile Stantina avatar
Emile Stantina

Passionné par la technologie blockchain et les cryptomonnaies, nous contribuons à vulgariser et à démocratiser ce nouveau monde. « Chancellor on brink of second bailout for banks »

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !