A
A

Do Kwon : Accusé cette fois-ci d’avoir manipulé le prix de LUNA

dim 06 Nov 2022 ▪ 12h00 ▪ 3 min de lecture - par Elina Samsoudine

Un nouveau rebondissement dans l’affaire Do Kwon qui, cette fois-ci, est accusé d’avoir manipulé le prix de LUNA. Ces révélations l’accablent davantage tandis qu’il clame toujours son innocence.

Fiasco de Terra : Do Kwon trahi par les siens ?

Chute de LUNA : une fraude organisée par Do Kwon ?

En plus des nombreux chefs d’accusation qui pèsent déjà sur lui, il semblerait que Do Kwon vient également d’être accusé d’avoir manipulé le prix de LUNA. Selon Naver News, l’une des sources d’information les plus populaires de Corée du Sud, les procureurs auraient des preuves de cette machination. Les autorités judiciaires détiendraient des preuves suggérant que le PDG de Terraform Labs a demandé à ses employés de manipuler artificiellement le prix de LUNA. 

Do Kwon aurait manipulé le prix de LUNA selon les procureurs.

La justice ne livre aucun détail supplémentaire sur ces nouvelles preuves concernant l’effondrement du stablecoin. « Je ne peux pas révéler les détails, mais c’était une histoire de conversation où le PDG Kwon a spécifiquement ordonné la manipulation des prix », déclare un responsable du bureau du procureur. À la lumière de ces nouveaux éléments, les procureurs sud-coréens chargés de l’affaire soupçonnent fortement une fraude organisée. La chute de LUNA serait un coup monté. 

Il clame son innocence… en cavale

Bien évidemment, Do Kwon réfute totalement ces allégations. D’ailleurs, ses avocats clament son innocence depuis l’effondrement de Terra (LUNA) au mois de mai. Une position qui laisse les victimes et les autorités dubitatives en sachant que l’accusé se cache depuis le début de cette affaire. Après le krash qui a entraîné une perte de 40 milliards, de nombreux investisseurs ont porté plainte contre Do Kwon pour fraude et pour mauvaise gestion. Certaines plaintes l’accusent même de mise en danger des marchés capitalistes.

Suite à une pluie d’accusations, le mandat d’arrêt est tombé le 14 septembre. Pendant ce temps, Do Kwon se cache. D’abord localisé à Singapour après la chute de LUNA, l’accusé reste introuvable. La Corée du Sud a donc demandé à Interpol de le placer sous notice rouge. Ce qui a été chose faite vers la fin du mois de septembre. Dernièrement, il semblerait que Do Kwon se trouvait en Europe. Mais là encore, il n’y a aucune certitude. Le PDG de Terraform Labs reste en cavale, avec un statut de fugitif.

Qu’il soit innocent ou pas dans cette affaire, il est certain que Do Kwon a causé des préjudices considérables aux investisseurs. Cela a également altéré l’image des cryptomonnaies en plus d’avoir renforcé la conviction des cryptosceptiques. 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Elina Samsoudine avatar
Elina Samsoudine

Je tombe par hasard dans la cryptosphère et assiste à la naissance d’une ère nouvelle, celle de la DeFi. Tout est question de liberté économique, de transparence et d’opportunités accessibles à tous. Voilà un univers qui gagne à être connu.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !