A
A

Est-ce que l'intelligence artificielle serait la clé pour libérer le metaverse ?

jeu 06 Oct 2022 ▪ 20h00 ▪ 10 min de lecture - par Grégoire Morat

Symboles du futur, catalyseurs de promesses pour certains, de craintes et d’incompréhensions pour d’autres, l’intelligence artificielle (IA) et le metaverse sont deux mots en vogues. Au premier abord, l’IA et le metaverse semblent n’avoir en commun que la complexité de leur technologie et de leurs use cases. Pourtant, le metaverse est grandement dépendant de l’IA !

Qu’est-ce que le metaverse ?

Le metaverse est un monde virtuel connecté à internet au sein duquel des individus peuvent interagir entre eux par le biais de leur avatar ou en maniant des objets numériques. Il réfère donc à l’évolution d’internet vers le Web3, avec des environnements 3D ou virtuellement intégrés que les utilisateurs expérimentent grâce à la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Ainsi, le metaverse est un monde numérique interactif.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

Pour faire simple, l’IA désigne des systèmes, des algorithmes ou des machines qui imitent l’intelligence humaine. Son but est de permettre à des ordinateurs de penser et d’agir comme des êtres humains. En combinant l’IA avec du Machine Learning, ces ordinateurs apprennent au fil du temps des comportements des utilisateurs et des erreurs dans leurs prévisions. Souvent l’IA analyse très rapidement un énorme amas de données (Big Data) pour ensuite prendre de meilleures décisions ou pour agir de façon automatique.

Le metaverse combine de nombreuses technologies. Source : Future Business Tech

L’IA est la technologie la plus importante utilisée par le metaverse

Le metaverse utilise de nombreuses technologies, comme la réalité virtuelle, la réalité augmentée, la blockchain, le 3D, l’IA et même les NFT dans certains cas. Parmi toutes ces technologies émergentes, l’IA est sans doute la plus importante du puzzle. Elle peut effectivement permettre de construire le metaverse, de le développer, de l’adapter à chaque utilisateur et d’améliorer son expérience …

De façon théorique : pourquoi l’intelligence artificielle est essentielle pour le metaverse ?

Le metaverse représente l’avenir du numérique. Bien plus qu’un simple environnement virtuel, il serait un monde parallèle. Au sein de ce nouveau monde, les individus pourront travailler, assister à des événements, jouer, voyager, visiter, acheter, avoir des interactions entre eux… Dans un monde digital parallèle, n’est-il pas normal et rassurant d’avoir de l’intelligence humaine grâce à un programme informatique ? Autrement dit, d’insérer de l’intelligence artificielle au sein du metaverse ?

De façon pragmatique : quels sont les cas d’usages de l’intelligence artificielle pour le metaverse ?

Abordons la partie la plus intéressante et la plus concrète de cet article. Cinq bénéfices majeurs de l’utilisation de l’IA pour le metaverse peuvent être distingués :

  • Les personnages virtuels ;
  • L’avatar ;
  • L’automatisation des tâches répétitives ;
  • Le Multi-langage ;
  • L’hyperpersonnalisation.

1. Les personnages virtuels

Ce terme fait référence aux robots, aux personnages existants uniquement dans le metaverse et aux versions 3D de chat bots. Il ne désigne pas les avatars d’individus dans le metaverse. Ces humains virtuels pourront alors interagir avec les avatars en communiquant et en bougeant. Ils auront été au préalable programmés par des algorithmes IA. Ces humains virtuels sont essentiels au fonctionnement du metaverse. Ils rajoutent une présence améliorant l’expérience utilisateur. On peut faire une comparaison avec les non-playing characters dans les jeux vidéo comme Grand Theft Auto.

2. L’avatar

L’IA peut aussi permettre de créer un avatar correspondant parfaitement à votre apparence (visage, corpulence, taille…) plutôt qu’un avatar complétement différent. Avec l’IA, l’utilisateur pourra créer son « vrai » avatar dans le metaverse en plus de le contrôler. L’IA est en effet un outil puissant devenu pratiquement indispensable pour certaines marques de beauté, de cosmétiques ou de vêtements. L’IA permet effectivement un meilleur choix de produits proposés par des enseignes e-commerce, lorsqu’elles l’utilisent pour avoir une vue à 360 degrés du physique des utilisateurs.

L'IA permet d'analyser très rapidement le visage de l'utilisateur, d'en saisir toutes les particularités et de faire une copie virtuelle extrêmement réaliste.
L’IA permet d’analyser très rapidement le visage de l’utilisateur, d’en saisir toutes les particularités et de faire une copie virtuelle extrêmement réaliste.

3. L’automatisation des tâches répétitives

Comme nous l’avons mentionné précédemment, il faut concevoir le metaverse comme un monde digital parallèle. Au sein de ce monde, les utilisateurs (par le biais de leur avatar) feront de nombreuses activités. Par exemple, ils pourront envoyer une lettre, visiter le magasin virtuel d’une enseigne, acheter des items… Des technologies comme les plateformes d’IA conversationnelles (CAIP), ou plus généralement l’AIOps, permettront aux marques de concevoir de façon automatisée des expériences utilisateur plus attrayantes et engageantes. Le terme AIOps (Artificial Intelligence for IT Operations) désigne l’utilisation du Big Data, du Machine Learning et de l’IA pour automatiser l’identification et la résolution des problèmes informatiques courants.

4. Le multi-langage

Le metaverse supprime les frontières. Toutefois, les différences de langue persistent. Et, elles peuvent gêner les interactions entre les utilisateurs. L’IA peut alors être la solution. Elle peut traduire immédiatement ce qui est dit par un avatar dans la langue d’un autre avatar ou d’un personnage virtuel avec qui il interagit. Techniquement, le défi est de combiner de l’IA conversationnelles (CAIP), à de la reconnaissance vocale et du self-supervised learning (apprentissage autosupervisé).

Concrètement, l’IA capte ce qui a été dit par l’avatar, l’analyse et le convertit dans la langue de la seconde personne et le lui transmet. Si l’IA a été entrainée (et a collecté suffisamment de données) dans différentes langues, elle peut alors traduire facilement. Si vous avez du mal à concevoir la création d’un tel outil, je vous invite à constater le niveau du traducteur Deepl. En ayant collecté plusieurs millions de textes traduits dans des centaines de langues, ce traducteur traduit instantanément des phrases complexes, sans erreur de grammaire, tout en respectant les différences linguistiques.

5. L’hyperpersonnalisation

Les données historiques peuvent être exploitées, en combinant ML (machine learning) et IA. Cela peut alors servir à faire des prévisions sur ce que l’utilisateur va vouloir ou des suggestions sur ce qu’il pourrait aimer. Plus l’utilisateur a passé de temps dans le metaverse, plus il y a de données personnelles sur lui, plus l’IA arrive à cerner la personne et à devenir précise dans ces suggestions et ces prévisions. Dès lors, la scalabilité du metaverse ne peut que s’améliorer au fil du temps passé à l’intérieur.

Mark Zuckerberg, fondateur de Meta, affirme que l’IA est la clé pour débloquer le metaverse. C’est pourquoi, Meta travaille sur plusieurs projets IA pour améliorer leur metaverse. Au sein de cette vidéo, il fait même une démonstration du projet AI Builder Bot avec son avatar dans le metaverse.

Zuckerberg, l’IA et le metaverse

Au sein de cette vidéo datant de février 2022, Mark Zuckerberg met en évidence l’importance de l’IA pour le metaverse. Le fondateur de Meta présente plusieurs projets ambitieux d’intelligence artificielle pour le metaverse.

Selon lui, l’IA est la clé pour débloquer la croissance et l’évolution du metaverse. Au cours de cette vidéo, on voit son avatar dans un monde virtuel de base qu’il aménage à l’aide de la fonction AI Builder Bot. Il crée très rapidement une île, des arbres et une plage au sein de ce monde. Au sein de la vidéo, Mark Zuckerbeg dévoile également un projet de traducteur vocal universel élaboré grâce à l’IA. Avec un tel traducteur, les avatars de personnes parlant différentes langues pourront alors « communiquer avec n’importe qui dans n’importe quelle langue. C’est un super pouvoir dont on a toujours rêvé ».

Des obstacles à surmonter

Il est essentiel de se rappeler que le metaverse n’est qu’aux premiers stades de développement. De nombreuses opportunités nécessitent du temps (et de l’argent) en recherche et développement avant de pouvoir être opérationnelles. En particulier, l’incorporation de l’IA dans le metaverse doit surmonter plusieurs défis. On peut par exemple citer :

  • La protection de la vie privée. Comment utiliser l’IA de façon éthique ? Quels sont les politiques de consentement à mettre en place ?
  • La collecte de beaucoup de données est nécessaire pour l’intelligence artificielle, ce qui prend du temps. Jusqu’à ce que le metaverse soit fréquemment utilisé, les modèles IA manqueront de données. Ils ne pourront pas apprendre suffisamment pour faire des prévisions efficaces et de l’hyperpersonnalisation.
  • La création et l’entrainement des algorithmes.
  • Les difficultés technologiques, dont en abordait au sein de cet article.
  • La désignation du propriétaire des données dans un monde virtuel construit avec l’IA et qui a donc le droit de les utiliser. Qui détient les droits d’auteur ?

Ainsi, le metaverse pourrait atteindre son plein potentiel en utilisant l’IA. Mais, incorporer l’IA pour différentes utilisations au sein du metaverse n’est pas facile. Plusieurs défis doivent être surmontés et certaines critiques persisteront sans doute. Cependant, à termes, l’IA s’imposera certainement comme la technologie la plus importante au fonctionnement du metaverse. Pour citer Mark Zuckerberg, « l’intelligence artificielle est la clé pour libérer le métaverse« .

Sources : VentureBeat, Coindesk, ITU, IntelligenceArtificielle.com, RealiteVirtuelle.com, KDNuggets, Meta, Sensorium, Fintelics

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Grégoire Morat avatar
Grégoire Morat

Étudiant passionné par l’entrepreneuriat et fasciné par les technologies derrières les cryptos ! Eh oui, je suis persuadé que les deux sont intimement liés : la blockchain et les NFT sont en train de révolutionner de nombreux secteurs et présentent des opportunités inédites.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !