A
A

ETF Bitcoin Spot : Le feu vert pour les options n’est pas pour maintenant

jeu 01 Fév 2024 ▪ 7 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Trading

Le 10 janvier 2024 est mémorable pour la crypto. Cette date marque l’approbation par la Securities and Exchange Commission (SEC), pour la création d’un ETF Bitcoin Spot. Après des mois d’attente, le régulateur financier américain donnera finalement son feu vert pour ETF Bitcoin au comptant. Cette décision, longtemps attendue par les acteurs de l’industrie crypto, a confirmé la légitimité du bitcoin (BTC) en tant qu’actif financier. L’ampleur de cette autorisation réglementaire aurait pu être davantage renforcée si elle avait été suivie d’un feu vert pour les options sur les ETF Bitcoin au comptant. Pour le moment, les régulateurs tergiversent à franchir le pas. Nous vous expliquons dans cet article, pourquoi les hésitations sur cette question pourraient encore durer un moment.

Le bitcoin, la crypto phare

Une option sur un ETF Bitcoin Spot, qu’est-ce que c’est ?

Le marché des cryptos, celui du bitcoin (BTC) en particulier, a connu une croissance fulgurante ces derniers mois. De fait, la performance de la crypto phare a attiré l’attention d’un nombre croissant d’investisseurs traditionnels. Ces derniers cherchant à capitaliser sur cette tendance émergente. Dans ce contexte, les ETF Bitcoin Spot se sont positionnés comme des leviers financiers en matière d’investissements crypto.

Alors que des ETF Bitcoin Spot ont été récemment approuvés, les options sur lesdits ETF sont apparues comme des instruments financiers stratégiques. Particulièrement en termes de diversification de portefeuilles et de maîtrise des risques. Mais au fond, que représente une option sur un ETF Bitcoin Spot et en quoi est-elle importante ?

Une option sur ETF Bitcoin Spot est essentiellement un contrat. Un contrat néanmoins particulier, car il attribue à l’acheteur un droit sans obligation. Celui d’acheter ou de vendre un ETF Bitcoin Spot à un prix et à une date déterminée. Il s’agit au fond d’une forme d’investissement qui présente plusieurs avantages clés. Elle offre une flexibilité et une diversification accrues aux investisseurs, leur permettant de s’exposer au bitcoin (BTC), sans en détenir directement.

Les options sur ETF Bitcoin Spot présentent un trait distinctif. Selon qu’elles s’expriment en option d’achat ou de vente, elles permettent aux investisseurs soit de spéculer sur la hausse du prix du bitcoin (BTC), dans le premier cas. Soit, dans le second cas, de se prémunir contre une baisse potentielle de la valorisation de la crypto phare.

Ainsi, les options sur ETF Bitcoin Spot pourraient donc être particulièrement pratiques pour les investisseurs crypto, exposés à une forte volatilité des prix des cryptos. C’est là tout leur intérêt, car les options sur ETF Bitcoin Spot offrent aux investisseurs institutionnels, mais aussi individuels un moyen accessible et réglementé de s’exposer au bitcoin (BTC). Ces options pourraient en fait contribuer à augmenter la liquidité du marché du BTC. Ce qui aurait pour effet de limiter ainsi sa volatilité tout en ouvrant la voie à son adoption institutionnelle élargie. Mais alors, pourquoi malgré son potentiel, une hésitation entoure-t-elle le feu vert pour cet instrument financier ?

Toujours des histoires des préoccupations réglementaires

Si des options sur ETF Bitcoin au comptant n’ont pas encore émergé, c’est parce qu’il y aurait des préoccupations. Des soucis d’ordre juridictionnel et de surveillance que la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), attendue sur la question, n’a pas encore résolus. Et cette résolution pourrait ne pas être pour demain à en croire certaines sources. Ces dernières estiment que ce défi pourrait retarder de 2 à 10 mois l’approbation réglementaire pour les options sur ETF Bitcoin au comptant. C’est pour le moins l’avis de Martin Leinweber, stratège en produits d’actifs numériques chez Market Vector Indexes, un fournisseur d’indices de référence pour l’ETF bitcoin au comptant de VanEck.

Pour l’heure, l’absence d’options sur ETF Bitcoin Spot ne manque pas de poser problème. Notamment aux investisseurs importants, ceux prévoyant d’injecter jusqu’à 100 milliards de dollars dans les ETF, qui pourraient faire face à des défis de gestion des risques. Yesha Yadav, professeur de droit à l’Université Vanderbilt (située dans l’Etat du Tennessee aux États-Unis), estime que cela pourrait décourager certains investisseurs de participer à la dynamique.

En outre, ce retard entrave l’ambition du secteur des cryptos d’introduire des produits plus innovants sur le marché. John Roglieri, responsable des marchés de capitaux chez FalconX, facilitateur d’opérations sur ETF, a, d’ailleurs, un avis complémentaire sur la question. Il note que si les marchés sont impatients de connaître ces avancées, c’est parce que les régulateurs agissent comme influençant, voire freinant le rythme des progrès attendus.

Le grand silence des régulateurs

Jusqu’ici, ni la SEC ni la CFTC ne se sont particulièrement exprimées quant à une éventuelle approbation des options sur ETF Bitcoin Spot. Interrogé sur la question, aucun des deux régulateurs n’a souhaité s’exprimer.

Quoiqu’il en soit, Nasdaq, CBOE et NYSE Arca, les places boursières qui cotent les ETF Bitcoin Spot, ont demandé en janvier, l’approbation de la SEC pour lancer les options. C’est en tout ce qu’il ressort des avis publiés sur leurs sites web. Le CBOE a déclaré qu’il prévoyait d’inscrire les options cette année. Selon une deuxième source, des dirigeants de bourses devraient bientôt rencontrer des représentants de la CFTC pour discuter de la question. 

Mais pour certains analystes, il ne faut pas trop en attendre de cette rencontre. Adam Sze, responsable des produits d’actifs numériques chez Global X, pense qu’un retard dans l’approbation des options ne serait pas surprenant. D’autant plus qu’il a fallu 10 ans à la SEC pour approuver les ETF Bitcoin au comptant. « Quelques mois de plus pour l’approbation des options cotées en bourse ne sont probablement pas si longs dans le grand ordre des choses », ironise-t-il.  

À noter que la double approbation ETF-Options est rare. Mais elle n’est pas sans précédent. Par exemple, L’ETF SPDR Gold Shares, lié à une matière première physique, en constitue un. Il a fallu plus de trois ans à la CFTC pour en approuver les options. À l’inverse, les régulateurs n’ont jamais approuvé la demande déposée en 2010 pour lancer des options sur des ETF de platine et de palladium. À suivre… 

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.