A
A

FMI : Les cryptomonnaies sont un excellent substitut aux cartes bancaires

lun 04 Juil 2022 ▪ 15h30 ▪ 4 min de lecture - par Junie MAFFOCK

Les choses sont en train de changer. En effet, dans les couloirs des régulateurs du système financier souffle un vent nouveau. Ce qui n’est pas pour déplaire aux amateurs de cryptomonnaies. Les autorités laissent progressivement tomber leurs défenses pour embrasser les atouts des cryptoactifs. Tout récemment, le Fonds monétaire international (FMI) a reconnu que les actifs numériques sont capables de remplacer efficacement les instruments de la finance traditionnelle.

FMI et cryptomonnaie

Le FMI cède lentement aux charmes des cryptomonnaies

Le FMI a publié un rapport sur la manière dont les cryptomonnaies et les monnaies numériques de banque centrale (MNBC) peuvent avoir une incidence positive dans la lutte contre le changement climatique. Bien loin du stéréotype selon lequel les cryptoactifs sont très énergivores, l’institution a mis en place un processus de recherche approfondi pour déterminer les facteurs clés qui conditionnent le comportement énergétique des actifs numériques.

Cette analyse montre que, en fonction de leur spécificité, la consommation des actifs numériques est inférieure à celle de la majorité des options de paiement que proposent les banques commerciales. Parmi celles-ci figurent les cartes de crédit et de débit qui, selon les données de la Banque des règlements internationaux (BRI), constituent les trois quarts des transactions scripturales.

Ainsi, selon le FMI, « les monnaies numériques, des cryptoactifs aux monnaies numériques de banque centrale, peuvent jouer un rôle dans la transformation [énergétique] envisagée par les décideurs politiques ».

En outre, le document fait mention de banques centrales qui envisageraient de lancer des cartes physiques avec leurs MNBC. Et visiblement, le FMI estime que, bien que les paiements par carte soient plus gourmands en énergie, il y a là une réelle opportunité de stimuler l’inclusion financière.

La monnaie du futur, une question de consommation électrique ?

Le FMI considère que la monnaie du futur sera celle qui sera la plus à même de répondre aux objectifs de protection de l’environnement, surtout pour ce qui est des mécanismes de paiement basés sur la blockchain.

Le rapport établit que le mécanisme de consensus et la nature du réseau (avec ou sans autorisation) sont les principaux éléments qui déterminent la quantité d’énergie absorbée par chaque système.

En conséquence, le FMI affirme que les cryptomonnaies de type Proof-of-Work (PoW) telles que le bitcoin sont nettement moins attrayantes sur le plan énergétique que celles exploitant un mécanisme de consensus différent ou reposant sur une blockchain permissionnée.

« Remplacer le Proof-of-Work par d’autres mécanismes de consensus est un premier pas vers l’écologie pour la crypto, et l’utilisation de systèmes permissionnés en est un second. Grâce à ces avancées, la consommation d’énergie des cryptomonnaies est bien inférieure à celle des cartes de crédit », a déclaré l’institution.

Toutefois, le FMI reconnaît que la charge énergétique fluctue également en fonction de la taille du réseau et d’autres caractéristiques complémentaires.

Peu à peu, les autorités se défont de leur méfiance à l’égard des cryptomonnaies. En effet, à la lumière de certains éléments, les clichés tombent. Ainsi, elles sont désormais ouvertes à l’idée d’une finance revisitée.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Junie MAFFOCK avatar
Junie MAFFOCK

Je suis venue à la blockchain par curiosité et j'y suis restée par passion. J'ai été émerveillée par les possibilités qu'elle offre à travers ses divers cas d'utilisation. Avec ma plume, j'espère contribuer à démocratiser cette technologie et à montrer comment elle peut aider à rendre le monde meilleur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !