A
A

Frais Ethereum : La douloureuse vérité sur les promesses non tenues

mer 13 Déc 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Fenelon L.
S'informer Altcoins

Selon Steven Nerayoff, l’un des conseillers fondateurs de la Fondation Ethereum, les frais de transaction sur le réseau Ethereum devaient initialement se situer entre 0,01 et 0,02 $, bien loin des tarifs actuels qui peuvent atteindre des centaines de dollars.

Un arnaqueur Ethereum

Frais Ethereum, la promesse non tenue d’origine

Un ancien conseiller de la Fondation Ethereum remet en question les frais d’essence élevés actuels, bien loin des promesses initiales.

Selon Steven Nerayoff, pionnier d’Ethereum, les frais de transaction sur le réseau auraient dû se situer entre 0,01 et 0,02 $, avec un plafond à 0,5 $ pour les transactions complexes utilisant des contrats intelligents.

Ces chiffres figuraient même dans la documentation juridique de l’ICO Ethereum. Cependant, aujourd’hui, les frais peuvent atteindre des centaines de dollars selon le type de transaction. Comment expliquer un tel dérapage par rapport aux prévisions initiales ?

Nerayoff estime que ce dérapage profite avant tout à « une poignée de grands acteurs » parmi les premiers investisseurs et mineurs, au détriment des utilisateurs. Ces acteurs empocheraient des récompenses ETH plus juteuses grâce aux frais élevés, tout en contrôlant une part importante de l’offre en circulation.

Pendant ce temps, d’autres blockchains comme Solana ou Cardano parviennent à maintenir des frais très bas.

La promesse des solutions de second niveau

Pour tenter de résoudre les problèmes de performance, Ethereum a donné la priorité ces dernières années au développement de solutions dites de « Couche 2 » comme Optimism, Arbitrum ou zkSync. L’objectif est de soulager la chaîne principale en traitant une partie des transactions hors chaîne.

Néanmoins, pour l’instant, le pari n’est pas encore gagné. En effet, malgré le lancement de plusieurs layer 2, les frais restent prohibitifs sur Ethereum. De nouveaux challengers comme Solana en profitent pour gagner des parts de marché, avec des frais nettement inférieurs.

L’enjeu est donc crucial pour Ethereum s’il veut conserver sa place de leader. Le fondateur Vitalik Buterin l’a d’ailleurs reconnu : le projet doit absolument tenir ses promesses d’évolutivité, sous peine de devenir obsolète. 

En somme, les frais élevés actuels sont en total décalage avec la philosophie originelle d’Ethereum, qui se voulait accessible avec des frais minimes. De ce fait, la difficile transition vers le modèle de Couche 2 place désormais Ethereum dans une course contre la montre face à l’émergence de réseaux rivaux à faibles frais comme Solana ou Cardano.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Fenelon L. avatar
Fenelon L.

Passionné par le Bitcoin, j'aime explorer les méandres de la blockchain et des cryptos et je partage mes découvertes avec la communauté. Mon rêve est de vivre dans un monde où la vie privée et la liberté financière sont garanties pour tous, et je crois fermement que Bitcoin est l'outil qui peut rendre cela possible.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.