A
A

Crypto : Grayscale refuse de divulguer sa preuve de réserves

dim 20 Nov 2022 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

En ce moment, le dévoilement de preuve de réserves a le vent en poupe chez les exchanges crypto. Ils n’ont manifestement pas le choix après la faillite de l’exchange américain FTX, valorisée à 32 milliards de dollars. Pour Grayscale, pas question d’adopter une attitude panurgique. Pas question également de lever la voile sur ses réserves en bitcoin ou en ether. La sécurité prime sur tout le reste.

Crypto : Grayscale refuse de divulguer sa preuve de réserves

Grayscale sort des sentiers battus

« En raison des récents évènements, il est compréhensible que les investisseurs s’interrogent davantage sur leurs investissements en cryptomonnaies. Dans ce fil, nous avons compilé des informations supplémentaires sur la sûreté et la sécurité des actifs par nos produits d’actifs numériques. »

Dans un article publié sur son site le 18 novembre, la société d’investissement en crypto Grayscale a affirmé qu’elle ne fera aucun partage de données concernant ses avoirs ou ses réserves. La raison se trouve dans cet extrait de texte :

« En raison de problèmes de sécurité, nous ne rendons pas ces informations de portefeuille sur la chaîne et les informations de confirmation accessibles au public par le biais d’une preuve de réserve cryptographique, ou d’une autre procédure de comptabilité cryptographique avancée. »

Outre les problèmes de sécurité, Grayscale a également évoqué :

  • la sûreté de ses produits d’actifs numériques, en raison d’audits fréquents ;
  • l’établissement de ces produits en tant qu’entité juridique distincte : investissement trust et SARL ;
  • Coinbase Custody Trust Company, LLC. détient tous les actifs numériques qui sous-tendent les produits d’actifs numériques de Grayscale ;
  • ces derniers ne pourront pas faire l’objet de prêt ni d’emprunt, stipulent les termes de l’accord de garde avec Coinbase Custody.

Si l’absence de transparence fait partie des failles de FTX, Grayscale ne souffre pas d’un tel handicap. « Nous fournissons également directement aux investisseurs des états financiers vérifiés selon les PCGR, conformément aux documents constitutifs de chaque produit pour nos trois plus récents produits de placement privé, qui ne sont pas actuellement cotés en bourse », précise-t-on dans le communiqué. Par ailleurs, le fait que Coinbase Custody s’adonne à des validations on-chain fréquentes, dans le cadre des opérations de garde de Grayscale. Ce qui rend la divulgation d’informations relatives aux réserves en crypto de la société d’investissement impossible.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !