Qu’est-ce qu’un cypherpunk ?

dim 10 Oct 2021 ▪ 14h00 ▪ 5 min de lecture - par Nicolas Impellizzeri

Le terme cypherpunk provient de la contraction de deux mots anglais : cipher, qui signifie chiffrement, et punk. On utilise cette appellation pour désigner les personnes qui sont intéressées par la cryptographie et qui s’impliquent fortement pour tenter de promouvoir leur vision au reste du monde.

Il ne faut pas confondre ce mot avec cyberpunk qui sert à nommer à un genre de science-fiction où la société est avancée d’un point de vue technologique, même si l’origine du mot cypherpunk s’inspire fortement de celui-ci.

Les principes dans leurs grandes lignes

Les principes qui régissent le fonctionnement de la philosophie cypherpunk sont variables d’un individu à un autre, mais il est possible d’en tirer certaines tendances qui sont communes à tous les membres de la communauté.

Tout d’abord, on peut citer la confidentialité des communications. Pour les cypherpunks, il est important que les individus puissent parler entre eux, via internet, sans que personne ne puisse espionner leurs conversations.

Ensuite, l’anonymat, ou à défaut l’utilisation d’un pseudonyme, doit être la règle. Il faut faire tout son possible pour qu’on ne puisse pas identifier un individu, ou de façon très difficile, afin que chacun puisse s’exprimer librement sans que cela soit dangereux pour lui, surtout s’il vit dans un pays où la liberté d’opinion n’est pas la norme.

Finalement, le mouvement cypherpunk est contre la censure et la surveillance des différents gouvernements. Pour eux, il est impensable qu’une quelconque autorité puisse leur dicter des règles à respecter ou puisse surveiller ce qu’ils font.

Les domaines d’activité principaux du mouvement

Le mouvement cypherpunk évolue dans un grand nombre de domaines d’activité différents. Toutefois, il est impossible de tous les nommer de façon exhaustive et nous allons donc nous contenter d’énumérer les domaines d’activité principaux du mouvement.

Tout d’abord, on peut citer le développement de certains programmes qui garantissent la confidentialité des utilisateurs, comme des messageries qui n’enregistrent pas les conversations ou des navigateurs internet qui permettent de naviguer de façon privée.

Ensuite, on peut citer l’aspect juridique. Certains cypherpunks n’hésitent ainsi pas à attaquer des gouvernements en justice lorsqu’ils estiment que ceux-ci violent la vie privée de leurs citoyens.

Finalement, ils possèdent un panel d’experts qui peut donner son avis à des entités étatiques ou des entreprises sur la qualité des éléments cryptographiques mis en place dans certaines structures.

Quelques cypherpunks célèbres dans l’univers crypto

On peut citer de nombreux cypherpunks différents, mais tous n’évoluent pas forcément dans l’univers des cryptomonnaies. Nous allons donc présenter quelques-unes des personnes qui ont contribué d’une manière ou d’une autre au développement de ce secteur.

Hal Finney est sans doute la personne la plus connue. Il fut un des premiers individus à promouvoir le Bitcoin et de nombreuses personnes ont cru qu’il pouvait être Satoshi Nakamoto. Cependant, il est impossible de savoir s’il s’agit bien du créateur du Bitcoin puisqu’il est décédé en 2014, emportant avec lui ce secret dans sa tombe.

Nick Szabo est une personne qui avait émis l’idée d’une monnaie cryptographique bien avant le Bitcoin en suggérant le « Bit Gold ». C’est également l’individu qui a eu l’idée de concevoir les smart contracts, même s’il faudra attendre l’arrivée sur le marché d’Ethereum pour que ces contrats intelligents voient finalement le jour.

Julian Assange peut également être considéré comme un cypherpunk. Son entreprise, wikileaks, fut une des premières à accepter le Bitcoin pour recevoir des dons suite au blocage par les Etats-Unis de tous ses moyens de paiement traditionnels. On a alors pu constater qu’aucun gouvernement ne pouvait réellement mettre des bâtons dans les roues au BTC et qu’ils devront composer avec dans le futur.

Conclusion sur le cypherpunk

Un cypherpunk est un individu qui évolue dans le milieu de la cryptographie et qui œuvre à son développement dans la plupart des sphères de la société où il est possible d’utiliser cette technologie.

Le mouvement n’est pas homogène et comporte plusieurs courants avec des sensibilités différentes sur certains points. Toutefois, les cypherpunks ont de nombreuses caractéristiques en commun, ce qui nous permet de dire si un individu peut être considéré comme faisant partie de ce mouvement ou non.

Retour au lexique (insérer lien)

A
A
Nicolas Impellizzeri

J'ai découvert le monde des cryptomonnaies en janvier 2018. Arrivé au pire moment pour investir, je n'ai depuis lors jamais cessé de me former et partage désormais mes connaissances afin de faciliter l'adoption des cryptos.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 61 346,44 $ 6.93%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 858,24 $ 1.79%
DEFI (DEFIPERP) 11 918,20 $ 1.09%
MARKETS (ACWI) 103,52 $ 0.71%
GOLD (XAUUSD) 1 767,93 $ -1.53%
TECH (NDX) 15 111,41 $ 0.39%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ -0.01%
CURRENCIES (EURGBP) 0,842790 £ -0.58%
CRUDEOIL (USOIL) 82,01 $ 0.72%
IMM. US (REIT) 2 682,03 $ 0.58%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.