Pourquoi le Bitcoin (BTC) doit être reconnu ?

dim 10 Oct 2021 ▪ 10h30 ▪ 5 min de lecture - par Clément Dubois

Les monnaies numériques de la banque centrale sont souvent classées comme des cryptomonnaies, mais ceux qui croient passionnément à la décentralisation considèrent souvent les CBDC avec suspicion.

La finance perturbée?

Le 7 octobre, le responsable du pôle d’innovation de la Banque des règlements internationaux (BRI), Benoît Cœuré, a prononcé un discours intitulé « La finance perturbée ». Le discours a abordé divers développements dans le secteur des technologies financières. Cependant, le point crucial était que les banques centrales devaient « intervenir ».

Dans une réponse au discours intitulé «Les titulaires nous raillent», l’expert en investissement Anthony Pompliano l’a vivement critiqué à plusieurs égards.

Bitcoin manquant

Tout d’abord, Pompliano a clairement indiqué qu’il était choqué du fait que Cœuré n’avait pas parlé du Bitcoin dans son discours.

L’animateur de l’émission sur l’investissement a écrit :

« Le discours consacre un temps considérable aux CBDC, mais il ne reconnaît guère l’actif dont la capitalisation boursière s’élève à 1 000 milliards de dollars qui est maintenant détenu par plus de 100 millions de personnes dans le monde, presque dans toutes les grandes institutions financières, et qui a récemment cours légal dans un État-nation. »

De plus, Cœuré avait parlé de la façon dont les entreprises privées valorisaient les profits par rapport à la monnaie stable. Pour cette raison, Cœuré a affirmé qu’un bien public comme la monnaie avait besoin des banques centrales pour assurer sa stabilité.

Pompliano n’était pas d’accord, soulignant le manque de monnaie stable ou de plein emploi aux États-Unis. Il a en outre déclaré:

« Pour couronner le tout, les banquiers centraux se sont considérablement enrichis aux dépens du public. Nous avons eu plusieurs présidents de la FED qui ont dû démissionner au milieu de la controverse du day trading et de l’investissement personnel. »

La réclamation est survenue quelques jours après que la sénatrice américaine Elizabeth Warren a qualifié le président de la Réserve fédérale Jerome Powell d’homme « dangereux ». De plus, Warren souhaitait également que la SEC enquête sur les agents de la Réserve fédérale pour délit d’initié.

Combattre les données avec les données

Ensuite, le discours de Cœuré a abordé la question des entreprises fintech collectant d’énormes volumes de données sur les utilisateurs. Cœuré a admis que de telles données pourraient faciliter l’utilisation des services financiers pour les personnes sans antécédents de crédit. Cependant, l’exécutif a noté que les « superviseurs » avaient également besoin de données avancées.

Discutant d’un prototype qui pourrait analyser les plateformes de données, Cœuré a déclaré que: « Les outils basés sur le projet Ellipse permettraient aux superviseurs d’extraire, d’interroger et d’analyser numériquement en temps réel des sources importantes et diverses de données structurées et non structurées pertinentes pour le marché hypothécaire résidentiel, et d’anticiper les mesures de surveillance. »

En réponse, Pompliano a remis en question les motivations des banques centrales. Il a dit,

« Il existe un argument solide selon lequel le fait de donner plus de données aux banques centrales et à la BRI est en fait un net négatif. Cela réduit la confidentialité financière et les citoyens n’obtiennent rien en retour. »

Les CBDC en surveillance ?

Pompliano n’était pas le seul à se soucier de la vie privée.

Dans sa newsletter, le lanceur d’alerte de la NSA, Edward Snowden, a décrit une situation hypothétique dans laquelle un homme à risque de diabète pourrait ne pas être autorisé à acheter des bonbons pour son petit-enfant. Pourquoi? Parce que sa compagnie d’assurance pourrait envoyer des renseignements personnels sur la santé à son portefeuille CBDC – ce qui empêcherait le grand-père de faire un achat malsain.

Pour sa part, Snowden a défini les CBDC comme une « perversion de la cryptomonnaie ». Et vous, que pensez vous des CBDC ?  Est-il vrai que c’est une perversion de la cryptomonnaie ? Faites-nous savoir dans la section commentaires ci-dessous.

A
A
Clément Dubois

J’aime bien la cryptomonnaie. Ça fait déjà plusieurs années que je l’étudie, mais aussi que j’y investis et que je travaille dans ce domaine. De plus, je fais des articles sur le sujet où j’essaie d’être clair et net !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 64 471,25 $ 0.36%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 950,00 $ 1.83%
DEFI (DEFIPERP) 11 947,80 $ 1.72%
MARKETS (ACWI) 104,72 $ 0.14%
GOLD (XAUUSD) 1 781,20 $ 0.64%
TECH (NDX) 15 444,86 $ 0.22%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.12%
CURRENCIES (EURGBP) 0,844800 £ 0.22%
CRUDEOIL (USOIL) 81,31 $ -2.08%
IMM. US (REIT) 2 684,65 $ 0.38%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.