Qu’est-ce qu’un token ERC-20 ?

sam 09 Oct 2021 ▪ 15h00 ▪ 5 min de lecture - par Nicolas Impellizzeri

Un token ERC-20, qu’on peut également écrire ERC20 sans son tiret, est un jeton représentant une cryptomonnaie qui fonctionne grâce à la blockchain du réseau Ethereum. Ces tokens possèdent généralement un supply total fixé à l’avance et ne peuvent pas être minés, mais une partie de l’offre totale peut être bloquée pour une certaine période de temps en utilisant éventuellement un smart contract.

D’autres jetons de ce type existent également, comme les NEP-5 du réseau NEO ou BEP-2 de Binance, mais les tokens ERC-20 sont les plus connus.

Pourquoi certains projets utilisent-ils la blockchain Ethereum pour émettre leurs jetons ?

Le fait d’utiliser une blockchain déjà existante pour émettre ses jetons représente un énorme avantage pour les petits projets qui n’ont pas de grandes ressources financières. En effet, mettre au point une blockchain en partant de zéro est extrêmement coûteux et nécessite de s’entourer de programmeurs de talents.

De plus, la réputation du réseau Ethereum n’est plus à faire. De ce fait, émettre un token ERC-20 est un gage de sérieux pour les investisseurs car ils savent qu’il n’y a que très peu de chances qu’un problème technique puisse survenir.

En outre, grâce à la fonctionnalité des smart contract disponible sur la blockchain Ethereum, il est possible de lancer des ICO très facilement. En programmant correctement un contrat intelligent, il est possible de créditer automatiquement à une date fixe un certain nombre de tokens ERC20 du projet à des investisseurs en fonction de la somme d’argent qu’ils ont placé dans le projet.

Cela permet donc d’automatiser le processus en s’assurant que la distribution des jetons se passera sans encombre.

Est-il possible qu’un token ERC20 migre sur sa propre blockchain ?

Si de nombreux projets utilisent la blockchain Ethereum afin de ne pas avoir à mettre en place leur propre infrastructure, il existe cependant quelques projets qui se servent du réseau pour mener à bien leur ICO afin de récolter des fonds.

Une fois ces fonds en leur possession, ils émettent des jetons ERC20 qu’ils distribuent à leurs investisseurs, mais seulement de façon temporaire. Généralement, ils utilisent l’argent récolté pour embaucher des employés qui peuvent coder une nouvelle blockchain, ce qui peut prendre plus ou moins de temps selon les sommes consacrées à cette composante.

Lorsque la blockchain du projet est fonctionnelle, les jetons ERC-20 subissent ce qu’on un swap, c’est-à-dire qu’ils sont échangés contres des tokens de la nouvelle blockchain.

Parmi les projets les plus connus qui ont d’abord débuté en ayant des tokens ERC-20, on peut citer le Binance Coin et EOS. Désormais, ces deux projets possèdent leur propre blockchain et Binance permet même à des entreprises d’émettre leurs propres jetons à travers sa blockchain.

Le cas particulier des tokens ERC-721

Si le réseau Ethereum permet d’émettre des jetons ERC20, il est également possible depuis 2017 d’émettre des tokens ERC721. Ces jetons particuliers sont utilisés pour émettre des actifs non fongibles, c’est-à-dire des tokens qui ne peuvent exister qu’en un seul exemplaire.

Ce type particulier de jetons a été très utilisé notamment pour le jeu CryptoKitties. Les différents chatons qu’il était possible d’acquérir fonctionnaient grâce aux jetons ERC721 afin de pouvoir différencier chaque individu d’un autre et ainsi éviter les doublons.

De nos jours, les tokens non fongibles (NFT en anglais) commencent à prendre de l’importance. Par exemple, ils peuvent représenter la possession d’une œuvre d’art unique et garantir de fait la propriété exclusive d’un seul individu sur cette dernière.

Conclusion sur le jeton ERC-20

Le jeton ERC-20 est considéré comme un cryptoactif, au même titre que les coins qui fonctionnent avec leur propre blockchain. Chaque token représente la possession d’une part dans un projet crypto et offre des droits qui varient d’une entreprise à une autre.

Les tokens ERC20 sont actuellement les plus populaires car la blockchain Ethereum a été la seule à pouvoir permettre des ICOs pendant une longue période de temps. De nos jours, certains concurrents essaient de faire tomber ce monopole du réseau Ethereum, mais peu d’entre eux arrivent à fournir des services aussi efficaces, ce qui fait que les jetons ERC20 sont encore largement utilisés.

Retour au lexique (insérer lien)

Nicolas Impellizzeri

J'ai découvert le monde des cryptomonnaies en janvier 2018. Arrivé au pire moment pour investir, je n'ai depuis lors jamais cessé de me former et partage désormais mes connaissances afin de faciliter l'adoption des cryptos.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.