A
A

Affaire MetaBirkin NFT : Hermès demande l'arrêt des ventes de la collection

mar 07 Mar 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Non-Fungible Token (NFT)

En janvier dernier, s’ouvrait aux États-Unis, un procès opposant la marque de produits de luxe, Hermès et Mason Rothschild, un artiste NFT reconnu. Hermès reprochait à l’artiste d’avoir développé MetaBirkin NFT, une collection NFT qui rend hommage à ses célèbres sacs à main, Birkin. Selon la partie accusatrice, les NFT de Rothschild portent atteinte aux droits de propriété intellectuelle d’Hermès. Le mois dernier, l’affaire a connu son épilogue avec une décision condamnant l’artiste à verser 133 000 dollars de dommages-intérêts. Mais tout est loin d’être terminé dans cette affaire.

hermes contre metabirkin NFT

Nouveau rebondissement dans l’affaire MetaBirkin NFT

Alors que l’on pensait que l’affaire opposant Hermès au développeur de la collection MetaBirkin NFT était arrivée à sa fin, on apprend un nouveau rebondissement. En effet, l’artiste derrière la collection NFT n’aurait pas arrêté la commercialisation des tokens. Selon des informations rapportées par Reuters, Hermès a demandé à un tribunal de délivrer une injonction pour bloquer les ventes des tokens de la collection.

« Mason Rothschild a continué à promouvoir les NFT malgré le jugement rendu récemment. Nous souhaitons que le tribunal fédéral intervienne et oblige Rothschild non seulement à cesser de vendre les actifs numériques, mais aussi à transférer les NFT qu’il possède encore à Hermès », a indiqué Hermès dans sa plainte.

Hermès tient à obtenir l’arrêt de la vente des tokens de cette collection

Toutefois, pour Hermès, les choses ne devraient pas se passer comme prévu. En effet, l’avocat de Mason Rothschild a confié à notre source, qu’il envisage de s’opposer à la demande de la marque de luxe, cette semaine. Ceci pourrait ouvrir un autre feuilleton judiciaire entre les deux parties.

Si malgré sa victoire, Hermès adopte cette posture, c’est parce que la marque envisage de se lancer elle-même dans les NFT. Ses avocats ont affirmé qu’en laissant la collection MetaBirkin valable sur le marché, cela pourrait engendrer une confusion autour de la marque et de ses produits. Dans l’industrie des NFT, cette affaire est toujours au cœur du débat, car elle pourrait engendrer une jurisprudence controversée. Il faut savoir que comme MetaBirkins, des collections ont emprunté des éléments de la propriété intellectuelle à d’autres entités.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché et de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !