A
A

Interdire le bitcoin (BTC) ? Rien de nouveau sous le soleil !

sam 27 Août 2022 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Les efforts fournis par certains États et organisations pour interdire l’utilisation du bitcoin (BTC) ne sont pas nouveaux quand on sait que les sociétés humaines ont toujours été réfractaires aux changements brusques, ayant un fort potentiel de modification des habitudes. En 1996 déjà, des efforts avaient été fournis dans le but d’interdire les communications entre périphériques équipés d’internet. 26 ans après, l’arrivée de la connectivité internet sur téléphone et ordinateurs a révolutionné la communication, et reste l’un des changements majeurs opérés au sein de la société moderne. Comme disait l’homme d’affaires américain Charles Kettering, « le monde déteste le changement. C’est pourtant la seule chose qui lui a permis de progresser ».

Bitcoin, crypto

Avant bitcoin, en 1996, des voies se sont élevées pour interdire l’usage d’internet sur téléphone

L’un des changements les plus critiqués et ayant subi le plus d’opposition depuis le début de la révolution numérique en 1971 est l’avènement des cryptomonnaies, en l’occurrence le bitcoin (BTC). Aujourd’hui, de nombreux gouvernements ont interdit son usage. D’autres cherchent à le réglementer pour essayer de le contrôler. Ainsi, malgré les preuves que la cryptomonnaie peut favoriser l’inclusion financière, elle reste largement combattue dans le monde.

L’une des dernières révolutions ayant fait face à une pareille opposition est l’avènement d’internet et de la technologie qui permet à deux utilisateurs d’ordinateurs de se connecter sans avoir à payer pour un appel.

Ces programmes permettent à leurs utilisateurs de parler à n’importe qui, n’importe où sur internet, pour le coût d’un appel local, à condition que les deux parties disposent du même logiciel et d’un ordinateur équipé de haut-parleurs et d’un microphone.

Farouchement opposé à cette technologie et craignant pour son modèle économique, l’America’s Carriers Telecommunication Association (ACTA), un regroupement de petites entreprises de communications interurbaines de Floride, s’est opposé au développement de la technologie. Il a demandé aux autorités d’empêcher plusieurs entreprises de logiciels de vendre des programmes qui créent une ligne téléphonique entre deux ordinateurs sur internet.

Le regroupement a également intenté un procès contre les fournisseurs de ces services pour concurrence déloyale. Mais ses efforts ont été vains.

Comme avec le bitcoin, les communications entre périphériques via internet avaient été combattues. Plusieurs associations dans le monde s’étaient opposées à leur développement. Mais elles se sont néanmoins développées et se sont imposées comme des technologies vitales. De nombreux bitcoiners restent convaincus qu’il en sera de même pour la crypto, malgré les interdictions et les restrictions.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !