la crypto pour tous
A
A

La saisonnalité du bitcoin (BTC)

jeu 29 Juin 2023 ▪ 11 min de lecture ▪ par Thomas A.
Investissement

Peut-on anticiper l’évolution du cours du bitcoin par sa saisonnalité ? Est-ce un mythe ? Dans ce papier, nous tenterons de donner un aperçu idéal du comportement comparatif du bitcoin depuis 2015. On se concentrera sur les performances mensuelles, excluant de fait les variations plus courtes. L’étude de la saisonnalité montre ainsi que les mois de octobre, février et juillet sont généralement les plus fiables et les plus performants. En sera-t-il ainsi dans les prochains mois ?

Un aperçu statistique

Une première mesure (non ajustée) de la saisonnalité consiste à faire la moyenne des performances de chaque mois de l’année. En effet, on obtient alors une performance mensuelle moyenne qui peut être suffisamment positive ou négative pour être intéressante. Le graphique ci-dessous, après traitement des données, résume la performance mensuelle moyenne du bitcoin entre 2015 et 2023.

Saisonnalité du bitcoin (BTC) entre juin 2015 et juin 2023. Graphique et données par Thomas ANDRIEU.

Par conséquent, les mois les plus haussiers sont (dans l’ordre) octobre, décembre, février, novembre, juillet, avril août et juin. On retrouve ici cet « effet Noël » où le cours du bitcoin tend à croître en fin d’année. A l’inverse, les mois les plus baissiers sont en moyenne janvier, septembre, mai et mars. Malgré tout, les mouvements semblent à priori les plus directionnels en fin d’année ainsi qu’au point culminant du début de l’été en juillet. La performance moyenne du bitcoin est ainsi de +24 % en octobre et +20 % en décembre. Elle est cependant de -6,2 % en janvier et -4,8 % en septembre.

De plus, il est clair que cette performance mensuelle moyenne n’est pas forcément représentative. En effet, il se peut qu’un même mois compte une performance de +50 % et une autre de -10 % pour établir une moyenne de +20 %. Malgré tout, la probabilité de perte dans notre exemple est de 50 %. Nous favorisons donc une saisonnalité ajustée du cours du bitcoin.

Saisonnalité ajustée de la volatilité

Pour corriger au moins partiellement cet effet de variabilité, on ajoute une autre mesure. En effet, on mesure pour chaque mois de l’année la volatilité des performances observées dans le passé. Plus la volatilité est faible, plus la fiabilité de la performance moyenne observée est grande. C’est-à-dire qu’on préfèrera un mois qui performe de +5 % mais avec des déviations exceptionnelles à cette performance, plutôt qu’un actif qui performe de +25 % en moyenne mais avec des variations passées de -20 %.

Saisonnalité du bitcoin (BTC) entre juin 2015 et juin 2023 (courbe noire). Volatilité de l’ensemble des variations mensuelles observées (courbe orange). Graphique et données par Thomas ANDRIEU.

La courbe orange montre le niveau de volatilité de l’ensemble des variations enregistrées sur le mois en question. La courbe noire est conforme aux batônnets présentés plus haut. Les mois qui nous intéressent sont donc ceux avec la plus faible volatilité et la plus grande performance moyenne. De sorte, il s’agit des mois qui performent le plus et qui consistent en des mouvements suffisamment fiables. Ainsi, les mois de janvier, mai, août et novembre ne nous semblent pas assez fiables. La volatilité de ces mois dépasse effectivement les 20 %, voire 25 %.

Les mois les plus fiables et les plus performants

Pour donner une réponse claire à notre démarche, nous avons représenté un « indice ». On a divisé la performance mensuelle moyenne du bitcoin par sa volatilité. Ainsi, si la volatilité du bitcoin sur le mois de septembre est très faible (proche de 0), alors cela va augmenter la valeur de l’indice. Par conséquent, les mois les plus intéressants sont ceux qui présentent une valeur de l’indice très élevée (ou très faible dans le négatif). Il s’agira donc des mois qui répondent au mieux à l’arbitrage fiabilité / performance.

Saisonnalité ajustée du bitcoin (BTC) entre juin 2015 et juin 2023. Calcul : performance moyenne mensuelle / volatilité. Graphique et données par Thomas ANDRIEU.

Les mois les plus fiables et performants sont donc respectivement octobre, février, juillet, et décembre, et septembre (à la baisse). A l’inverse, les autres mois tels que mars, mai, juin, août, novembre et avril ne semblent pas assez fiables et performants. On observe donc ainsi qu’en général, des mouvements antagonistes et assez directionnels prennent effet en septembre et en octobre. Il est enfin intéressant de noter que dans le cas de la saisonnalité ajustée, « l’effet Noël » est moins perceptible.

Des évolutions malgré tout dispersées

Une fois que nous avons décrit la saisonnalité du bitcoin, nous pouvons mieux représenter comparativement les différentes années. En effet, en juillet de chaque année on pose un indice de valeur 100. Les années qui ont terminé en négatif depuis 2015 à compter de juillet ont donc été 2019-2020 et 2021-2022.

Evolution du cours du bitcoin entre 2015 et 2023 avec un indice de base 100 en juillet de chaque année. Graphique et données par Thomas ANDRIEU.

Néanmoins, on observe que le parcours du bitcoin diverge d’une année sur l’autre. La moyenne de toutes ces évolutions est représentée en gris. On observe donc qu’en moyenne entre 2015 et 2023, le bitcoin tend à doubler entre juin de chaque année. L’année la plus performante fut 2016-2017, lorsque l’année la plus piteuse fut 2021-2022. Malgré tout, on observe que la probabilité de plus bas majeurs est plus élevée en septembre et en janvier.

La trajectoire « idéale » du bitcoin

Dès lors, il est possible pour nous d’observer la moyenne de ces évolutions dans un graphique. La moyenne des indices présentée plus haut est isolée dans le graphique ci-dessous. Ce graphique montre l’évolution « idéale » du bitcoin selon les mois de l’année sur la base de l’historique de cours entre 2015 et 2023. On voit que les mois de juillet, août et septembre sont à eux trois globalement stagnants. Une phase fortement haussière s’enclenche généralement ensuite de fin septembre à décembre. L’automne semble donc être porteur sur le cours du bitcoin. Une nouvelle phase de stagnation s’engage entre décembre et janvier, avant un rebond dans le mois qui suit.

Moyenne des évolutions du bitcoin entre 2015 et 2023. Indice de base 100 en juillet de chaque année. Graphique et données par Thomas ANDRIEU.

Mais nous avons déjà précisé que tous les mois n’ont pas la même fiabilité de mouvement. Malgré tout, cette trajectoire permet de décrire un mouvement typique et idéal du bitcoin. On peut donc mettre en avant un effet temporel sur le bitcoin. 62 % du temps, le cours du bitcoin grimpe entre (fin) septembre et décembre. La hausse moyenne de ce dernier est de plus de 70 % sur la période en question. On a donc une saisonnalité favorable à l’automne pour le bitcoin.

Les mois qui ont la probabilité de baisse la plus faible

Nous avons vu que la saisonnalité est une question complexe qui ne s’arrête pas à la performance moyenne. Un autre paramètre en prendre en compte est celui de la fréquence des baisses sur les 8 années étudiées. Par exemple, si on observe 2 années avec un mois de janvier négatif sur les 8 années, alors la fréquence de baisse est de 2/8 (25 %). L’étude de la fréquence des mois négatifs montre ainsi la conclusion suivante…

Les mois qui ont la fréquence de baisse la plus faible sont (dans l’ordre) octobre, février et avril. Ce sont par ailleurs des mois assez haussiers. A l’inverse, les mois de septembre et de août ont une fréquence de baisse plus forte. Le mois de septembre est donc assez fiable à la baisse (75 % des mois de septembre sont baissiers), tandis que le mois d’août est desservi par cette observation. Les autres mois ont une fréquence de baisse proche de 50 %. Le mouvement d’octobre n’est donc pas seulement peu volatil, il est également fréquent et important. Les mois de février et de avril semble se détacher dans ce sens.

Un cours du bitcoin actuellement cohérent ?

Le cours du bitcoin a fortement progressé en janvier 2023 avant de stagner en février et de rebondir fortement en mars. Le mois de mai 2023 a également été plutôt négatif. En outre, si le mois d’octobre 2022 a été légèrement haussier, le mois de novembre 2022 a été nettement négatif. Si la saisonnalité était un renseignement à part entière, le cours du bitcoin pourrait stagner dans l’été avant de reprendre en fin d’année. Il est notable que le prochain halving arrivera au printemps 2024 et qu’un bull run s’engage généralement peu avant ce dernier.

En conclusion

En conclusion, les mois en moyenne les plus performants sur le cours du bitcoin sont octobre, décembre, février, novembre, juillet. Mais cela ne nous fournit pas d’indication sur la fiabilité de cette observation (la dispersion des performances passées). La saisonnalité ajustée (de la volatilité) sur le cours du bitcoin montre que les mois les plus profitables sont octobre, février, juillet, et décembre, ainsi que septembre (à la baisse). Malgré tout, la faiblesse du nombre d’années étudiées (8) et la persistance d’un écart entre les évolutions comparatives nous incite à la prudence.

Ainsi nous pouvons affiner notre étude avec la fréquence des baisses sur les mois étudiés. A cet égard, les mois de octobre, février et avril semblent les plus fiables avec une fréquence de hausses élevée. Une observation majeure de notre étude est donc cet effet « automne »« 62 % du temps, le cours du bitcoin grimpe entre (fin) septembre et décembre. La hausse moyenne de ce dernier est de plus de 70 % sur la période en question ».

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Thomas A. avatar
Thomas A.

Auteur de plusieurs livres, rédacteur économique et financier sur plusieurs sites, je noue depuis de nombreuses années une véritable passion pour l'analyse et l'étude des marchés et de l'économie.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.