A
A

Le vote du Conseil municipal des jeunes de Neuilly-sur-Seine a été fait via la blockchain

lun 16 Jan 2023 ▪ 11h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

C’est connu. La blockchain peut être utilisée et utile pour de nombreux secteurs de la vie économique et sociale. C’est ce qu’a expérimenté la mairie de Neuilly-sur-Seine, en organisant des élections avec l’application de vote Electis, basée sur Tezos. Ce scrutin est une première et pourrait aboutir à d’autres évènements de ce type, dans cette commune, récemment désignée comme l’endroit le plus cher pour acheter une propriété en France. Décryptage.

Tezos, blockchain, France

Une première et un succès pour Electis !

Tout au long de la semaine dernière, près de 1 500 collégiens de la commune de Neuilly-sur-Seine, ont élu leurs représentants au Conseil municipal des jeunes. Le processus s’est déroulé sur la plateforme de vote Electis, basée sur la blockchain Tezos. Une opération qui fait suite à une annonce faite l’année dernière par les autorités communales. Elles avaient notamment précisé que non seulement Electis servirait à conduire ce scrutin, mais l’application sera utilisée à d’autres fins.

Techniquement, les votes via Electis sont stockés de manière sécurisée et transparente sur Tezos. Les résultats sont vérifiables par chaque électeur. Ils restent toutefois confidentiels, grâce à l’utilisation d’algorithmes de chiffrement homomorphes.

Le nouveau CMJ

« Cette première élection d’un Conseil municipal des jeunes à partir d’une solution blockchain a été appropriée par les collégiens de la Ville. Aucune irrégularité n’a été constatée sur la plateforme. », a commenté Lucas Véran, adjoint au maire de Neuilly-sur-Seine.

Il faut rappeler qu’avant ce scrutin, les autorités de Neuilly-sur-Seine ont utilisé Electis pour conduire des processus démocratiques moins importants. L’équipe derrière Electis a entre autres précisé que des cas d’utilisation plus sérieux commencent à se profiler à l’horizon. Cela pourrait à termes, permettre d’ouvrir la voie à un futur démocratique plus optimal et à des scrutins plus réussis.

Quoi qu’il en soit l’application Electis fait son petit bonhomme de chemin. Elle est utilisée par trois organisations des Nations unies. L’Association of Cryptocurrency Enterprises and Start-ups, Singapore (ACCESS), a utilisé Electis pour élire les nouveaux membres de son Conseil d’administration, lors de l’assemblée générale annuelle de 2022. Outre un essai en Suisse, elle a également été testée avec succès par 80 grandes universités dans le monde. 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !