A
A

Lee Jung-Hoon, l’ancien président de Bithumb enfin acquitté !

mer 04 Jan 2023 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Eddy Senga

Enfin la lumière au bout du tunnel pour Lee Jung-Hoon ! Après plusieurs années de procès, l’ancien président de Bithumb se voit acquitté de toutes les charges qui pesaient contre lui. Bonne nouvelle pour la plateforme crypto ? Tous les détails plus bas.

lee-jung-hoon-lancien-president-de-bithumb-enfin-acquitte

Un souffle nouveau pour Jung-Hoon et Bithumb ?

Les scandales dans l’écosystème crypto sont nombreux, et parmi ceux-ci, l’affaire Lee Jung-Hoon. La plateforme d’échange de cryptomonnaies a décidé de mettre de l’ordre dans ses affaires en janvier 2022. Mais avant, l’ancien président, Lee Jung-Hoon, faisait déjà l’objet d’un procès. Depuis 2018, l’entrepreneur est accusé d’avoir fraudé 70 millions de dollars, soit 100 milliards de wons, lors de l’acquisition de l’exchange. 

Bien que l’affaire ait traîné, il a été jugé pour avoir enfreint la loi sur les crimes économiques spécifiques et en est sorti gagnant. Selon les sources locales, l’ex-PDG de l’exchange crypto sud-coréen est désormais acquitté de toutes les charges dont il était accusé. Mardi 3 janvier, Jung-Hoon a été reconnu non coupable par la 34e division de l’accord pénal du district central de Séoul. 

Une grande nouvelle pour lui, puisque les choses seraient plus compliquées si le verdict était en sa défaveur. En effet, l’ancien président de Bithumb aurait pu faire huit ans de prison s’il avait été déclaré coupable. Quant à la bourse, elle affirme que Lee Jung-Hoon n’était pas impliqué dans les affaires courantes. Ces dernières dépendaient des gestionnaires professionnels. 

Au cours des derniers mois, la plateforme a fait face à de nombreuses difficultés. Le 30 décembre, Park Mo, le plus grand actionnaire de Bithumb est retrouvé mort après des accusations de détournement de fonds. Un peu plus tôt cette même année, en octobre 2022, Jung-Hoon a brillé par son absence à une audience parlementaire lors de l’effondrement de Terra.

Ainsi, la plateforme d’échange de cryptos est dans le collimateur des autorités sud-coréennes depuis plusieurs mois. Après l’effondrement de l’écosystème Luna, Bithumb ainsi que d’autres ont été perquisitionnées. Et depuis lors, certains exchanges se sont mis ensemble pour éviter une catastrophe comme celle de Terra Luna.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Eddy Senga avatar
Eddy Senga

Le monde évolue et l'adaptation est la meilleure arme pour survivre dans cet univers ondoyant. Community manager crypto à la base, je m'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la blockchain et ses dérivés. Dans l'optique de partager mon expérience et de faire connaître un domaine qui me passionne, rien de mieux que de rédiger des articles informatifs et décontractés à la fois.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !