la crypto pour tous
A
A

Les enjeux de l'offre minière de bitcoin

dim 30 Juil 2023 ▪ 11 min de lecture ▪ par Thomas A.
Apprendre Investissement

Nous avons souvent l’habitude de « valoriser » un actif selon les dividendes qu’il verse, les intérêts, etc… Mais les cryptomonnaies, et plus spécifiquement le bitcoin (BTC), sont un cas à part. La question de l’offre de bitcoin revient régulièrement (voir notre article Sur la question de l’offre de Bitcoin (BTC) – Cointribune). Mais quel est-ce que le taux de hachage, le nombre de transactions, le nombre de mineurs ou la difficulté de minage, et le coût de production peuvent déterminer le cours du bitcoin ?

Gold and bitcoin

Les chiffres clés de l’offre de bitcoin

Dans notre précédente publication, nous avons rappelé le rôle majeur de l’offre sur le cours du bitcoin.

  • L’offre minière (« nouveaux bitcoins ») ne représente que 2,6 % de l’offre totale en 2022.
  • La vitesse de circulation des bitcoins en circulation peut expliquer les tendances de marché. En 2022, la vélocité du bitcoin est proche de 0,66. Ce qui est inférieur au dollar ou à l’euro. La vélocité du bitcoin à long terme est stable ou légèrement baissière.
  • Ensuite, nous assistons à une hausse plus modérée du nombre d’adresses actives depuis 2018.
  • Enfin, le coût de production tend à augmenter à long terme, sous l’effet de la hausse du taux de hachage, et plus partiellement, du nombre de transactions.

Dans ces conditions, nous allons nous intéresser aux paramètres qui influencent le coût de production du bitcoin. Par conséquent, nous verrons si les mineurs peuvent avoir une influence sur le cours du bitcoin, et autrement, si les conditions de marché influent les mineurs.

Les paramètres déterminants du minage

Il apparaît donc que le nombre d’utilisateurs de Bitcoin et le nombre de transactions sur le réseau ont un impact significatif sur le coût de production. Tout d’abord, plus il y a d’utilisateurs et de transactions, plus la demande de transactions confirmées par les mineurs augmente. Cela se traduit par une hausse des frais de transaction, car les utilisateurs sont prêts à payer des frais plus élevés pour que leurs transactions soient confirmées plus rapidement.

En outre, le taux de hachage est une mesure de la puissance de calcul totale du réseau Bitcoin. Il est directement lié au nombre de mineurs participant à la validation des transactions. Un taux de hachage plus élevé signifie qu’il y a plus de mineurs en concurrence pour résoudre les problèmes mathématiques nécessaires pour ajouter un nouveau bloc à la blockchain. Cela augmente la difficulté des calculs pour les mineurs et entraîne une augmentation des coûts d’électricité et de matériel pour maintenir un taux de hachage élevé.

Blockchain.com | Charts – Total Hash Rate (TH/s)

Le coût de production pour les mineurs est donc directement influencé par le nombre d’utilisateurs, le nombre de transactions et le taux de hachage. Plus il y a d’utilisateurs et de transactions, plus la demande de services de traitement augmente, ce qui fait augmenter les frais de transaction. Un taux de hachage plus élevé augmente la compétition entre les mineurs, ce qui augmente les coûts d’exploitation.

Un élément explicatif au prix du bitcoin ?

Nous observons une bonne symétrie à long terme entre le taux de hachage et le cours du bitcoin. Néanmoins le taux de hachage augmente également (mais moins) durant les phases de baisse du cours du bitcoin. Il s’en suit que la difficulté de minage montre une stabilité plus grande que l’évolution du cours du bitcoin. D’autres paramètres doivent donc être considérés.

Blockchain.com | Charts – Total Number of Transactions

A long terme, nous assistons à la diminution des frais de transaction par rapport au montant de la transaction. Si le nombre total de transactions enregistrées conserve une dynamique proche de celle du taux de hachage, nous pouvons nous intéresser aux transactions journalières. En effet, la comparaison entre le cours du bitcoin et le nombre de transactions montre une évolution plus intéressante à moyen terme. La stagnation du nombre de transactions expliquerait généralement les phases baissières sur le bitcoin. Mais malgré tout, nous remarquons des divergences importantes entre les deux variables.

Blockchain.com | Charts – Confirmed Transactions Per Day

Pourquoi le taux de hachage évolue ?

Plusieurs variables expliquent l’évolution du taux de hachage. Ainsi, l’une des plus importantes est la rentabilité de l’activité minière. Lorsque le prix du bitcoin augmente, la rentabilité de l’extraction minière augmente également, ce qui attire davantage de mineurs sur le réseau pour profiter des bénéfices potentiels. De même, lorsque le prix du Bitcoin diminue, la rentabilité diminue et certains mineurs peuvent quitter le réseau, entraînant une baisse du taux de hachage. A ce jour, les Etats-Unis représentent plus de 37 % du hachage mondial. En 2019, la Chine ne pesait pas moins de 75 % du hachage.

Par ailleurs, un autre facteur important est la disponibilité de matériel de minage efficace. En effet, les mineurs cherchent toujours à utiliser le matériel le plus performant et le plus économe en énergie pour maximiser leurs profits. Lorsque de nouveaux équipements de minage sont mis sur le marché, cela peut entraîner une augmentation du taux de hachage, car les mineurs mettent à niveau leur matériel pour rester compétitifs.

En outre, les politiques gouvernementales et les réglementations sur la crypto-monnaie peuvent également influencer le taux de hachage. Des réglementations favorables à la crypto-monnaie peuvent encourager l’activité minière dans un pays donné, tandis que des réglementations restrictives peuvent la décourager. Ce fut le cas de la Chine.

La rentabilité du minage comme indicateur majeur

Enfin, le nombre de mineurs présents sur le marché peut influencer le réseau Bitcoin de plusieurs façons. L’un des principaux effets est sur la sécurité du réseau. Plus il y a de mineurs, plus le réseau est sécurisé car il est plus difficile pour un seul acteur malveillant de contrôler la majorité du taux de hachage et de compromettre la blockchain.

Cependant, un nombre élevé de mineurs peut également entraîner une augmentation de la difficulté de minage, ce qui rend la résolution des problèmes mathématiques plus difficile et augmente les coûts d’exploitation. Si le prix du bitcoin baisse ou si les frais de transaction ne suffisent pas à compenser les coûts, certains mineurs peuvent quitter le réseau. Cela peut finalement entraîner une baisse du taux de hachage (à transactions constantes). Nous voyons ici que la demande joue un rôle majeur dans l’activité minière.

Par suite, un taux de hachage élevé et un réseau sécurisé peuvent attirer davantage d’utilisateurs et d’investisseurs, ce qui peut potentiellement influencer le cours du Bitcoin. De fait, un réseau plus sûr et plus performant peut susciter la confiance des investisseurs, entraînant une augmentation de la demande de bitcoin et, par conséquent, une hausse des prix.

Fin 2022, la rentabilité des mineurs était en question. Le taux de hachage était élevé, montrant la résilience des mineurs, tandis que la difficulté du réseau était également élevée. En cause, le maintien d’un nombre de transactions élevées et la hausse du coût de l’énergie. Cette situation a corrélé avec la fin du marché baissier.

Le coût de production comme conséquence du prix du bitcoin ?

Bien que le coût de production ne soit pas la seule variable qui influe sur le prix du bitcoin, il peut constituer un prix plancher à long terme. En effet, le coût de production est le coût réel pour les mineurs d’extraire un bitcoin, qui comprend les coûts d’électricité, de matériel et les coûts divers.

La chute du cours du bitcoin sous le coût de production peut entrainer des pertes pour les mineurs. Cela peut entraîner une diminution du taux de hachage et, par conséquent, une augmentation de la difficulté de minage, rendant l’activité minière moins attrayante pour certains mineurs. A long terme, si le prix du Bitcoin reste inférieur au coût de production pendant une période prolongée, cela pourrait inciter certains mineurs à quitter définitivement le marché. Cela réduit alors la concurrence et permettant aux mineurs restants de devenir plus rentables.

Difficulté de minage pour le Bitcoin. Source : Blockchain.com | Charts – Network Difficulty

En conclusion, bien que le coût de production ne détermine pas directement le prix du Bitcoin, il joue un rôle essentiel dans la détermination du prix plancher à long terme. Le nombre d’utilisateurs, le taux de hachage et le nombre de mineurs présents sur le marché sont tous des facteurs interdépendants qui peuvent influencer la dynamique du réseau Bitcoin et, finalement, le cours du BTC.

En conclusion

En conclusion, nous avons vu que le coût de production du bitcoin était dépendant de la difficulté du minage, du taux de hachage, et du nombre de transactions. Un accroissement du nombre d’utilisateurs entraine une hausse du taux de hachage avec un temps par bloc proche de 10 minutes. L’énergie mobilisée par le réseau est alors plus grande, et le coût de production augmente. Contrairement au cours de l’Or, le coût de production n’est pas un déterminant du cours du bitcoin.

Dans ces conditions, le coût de production apparaît découler des conditions du marché, mais il demeure malgré tout un indicateur important de long terme. Le passage du cours du bitcoin sous le coût du production traduit le fait que la difficulté de minage est trop grande, ou le nombre de transactions trop élevé, par rapport au prix du marché. Cela incite les mineurs à quitter le marché, ou bien autrement, cela incite le cours du bitcoin à rebondir si les utilisateurs veulent voir leur transaction écoulée à un coût raisonnable.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Thomas A. avatar
Thomas A.

Auteur de plusieurs livres, rédacteur économique et financier sur plusieurs sites, je noue depuis de nombreuses années une véritable passion pour l'analyse et l'étude des marchés et de l'économie.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.