A
A

Crypto : Michael Saylor réagit au scandale FTX

ven 11 Nov 2022 ▪ 13h00 ▪ 5 min de lecture - par Nicolas Teterel

Michael Saylor, CEO de Microstrategy, première multinationale ayant converti ses réserves de cash en bitcoin, donne son avis sur la débâcle FTX.

Saylor réagit au scandale FTX

Le far west des shitcoins

Pour Michael Saylor, les événements de cette semaine « mettent en évidence les vertus du bitcoin autant qu’ils exposent la fragilité de l’écosystème crYpto » :

« Le bitcoin est une commodity dont vous pouvez assurer vous-même la garde sans l’aide d’un tiers de confiance. La grande majorité des tokens crYpto sont des securities non réglementées qui s’échangent sur des exchanges centralisés non réglementés. Et donc, what could go wrong ? Nous venons de voir ce qui se passe quand un exchange centralisé non réglementé explose. Je pense que les bitcoiners l’avait prédit depuis longtemps. Au nom de tous les bitcoiners, nous avons l’impression d’être piégés dans une relation dysfonctionnelle avec la crypto et nous voulons en sortir. »

À savoir si le scam FTX incitera les autorités à sévir sur le plan réglementaire, M. Saylor l’appelle de ses vœux :

« Je pense que l’industrie doit grandir. […] Le monde veut 1 000 milliards de dollars sous forme de stablecoin. Je pense que les dernières tentatives de réglementations ont été négatives, mais le marché attend que les régulateurs disent : voici comment enregistrer une cryptomonnaie, voici comment enregistrer une security ou une commodity. […] L’avenir réside dans des actifs numériques réglementés s’échangeant sur des exchanges réglementés où chacun bénéficie des protections dont il a besoin et où les investisseurs en général comprennent la différence entre un bitcoin [commodity], un stablecoin et un token [security]. »

En cas de réglementation progressive, M. Saylor estime que les « 20 000 tokens disparaîtront et qu’il n’en restera plus qu’une grosse douzaine ». « Mais ce seront des tokens correctement enregistrés ».

Il en découlera alors un « développement beaucoup plus rapide de l’industrie ». « Et finalement, nous passerons d’un Far West offshore où tout était permis, à un stade auquel les actifs numériques seront adoptés par les grands acteurs comme Fidelity ou BlackRock ».

M. Saylor : « There is no second best »

Articulant plus précisément sa pensée sur le scandale FTX, M. Saylor n’y est pas allé par quatre chemins. « There is no second best » :

« Je le répète, il n’y a pas de ‘deuxième meilleur actif crypto’. La stratégie Bitcoin est de détenir soi-même ses clés privées. Satoshi nous a fait comprendre que l’on ne peut pas faire confiance à une monnaie pouvant être manipulée par une autorité centrale. Que l’on ne peut pas faire confiance aux banques. Les banques finiront par geler vos actifs, la quantité de monnaie augmentera et, finalement, elle s’effondrera. »

« C’est ce qui se produit toujours depuis des milliers d’années. L’industrie crYptO a réinventé la monnaie fiat. Le FTT n’est qu’une autre monnaie fiat au sein d’un exchange centralisé opaque utilisant l’effet de levier. C’est une situation triste, mais elle doit nous rappeler pourquoi Satoshi a créé le Bitcoin. Je pense qu’il est plutôt clair que le seul actif numérique pour un investisseur responsable est le bitcoin. La stratégie est : je le garde pour une longue période tout en sachant qu’il y aura de la volatilité. »

M. Saylor a enfoncé le clou en lâchant que le principe du Bitcoin est que « nous ne devrions pas avoir à faire confiance à un PDG, une entreprise ou une banque ».

« Nous devrions détenir nos propres clés, gérer notre propre node sur un réseau qui fonctionnera pour les 1000 prochaines années. Il est triste qu’il faille que tant de gens perdent leur argent pour que l’on se rappelle ces principes de base. »

Soyez comme Michael Saylor. Soyez un MAXIMALISTE.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas Teterel avatar
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !