A
A

Cryptomonnaie NEAR (NEAR) : Créer un label musical sur la blockchain

jeu 21 Avr 2022 ▪ 18h00 ▪ 5 min de lecture - par Emile Stantina

L’industrie musicale est actuellement centralisée et ne permet pas aux artistes d’obtenir les meilleures conditions. La technologie blockchain associée au Web3 tente d’offrir des solutions aux artistes. Certaines plateformes basées sur l’écosystème NEAR (NEAR) peuvent être utiles et favorables pour un meilleur suivi de leur travail ainsi que de leurs revenus. Plusieurs réalisations en leur faveur ont déjà été mises en place. Concernant les NFT, entre autres, pour la création d’un lien avec leurs fans ou pour une vente sécurisée des billets. La prochaine étape est de revoir le label musical.

La musique et la blockchain : création d’un label musical

La cryptomonnaie NEAR révolutionne la musique

La cryptomonnaie NEAR permet de réinventer le secteur de la musique grâce à la technologie blockchain. Tel est le cas de DAOrecords de Vandal qui permet un partage équitable des droits liés aux évènements du métaverse grâce aux NFT. En attendant le lancement de son nouveau produit, il incite les artistes à naviguer sur le Web3 et à utiliser les NFT musicaux dans l’écosystème NEAR. D’ailleurs, ce n’est pas l’unique label qui participe à la création d’un hub pour le secteur de la musique. On peut trouver entre autres le projet NFT.hiphop des associés Ed Young et de l’Universal Hip Hop Museum. Les artistes évoluant dans le hip-hop sont mis en avant.

Aujourd’hui, ces labels ne sont que des expériences créatives. Par contre, l’objectif de DAOrecords dans l’utilisation des NFT est de révolutionner les maisons de disques. Les œuvres artistiques et musicales deviendront la propriété des fans grâce aux NFT musicaux. Cela créera va permettre d’augmenter les interactions et les liens entre les fans et leurs artistes préférés.

Une répartition des droits d’auteur plus transparente

Des problèmes relatifs aux redevances ont régulièrement été mis en avant par les artistes. En effet, les recettes des ventes sont en majorité récoltées par les managers et les maisons de disques. Les artistes ne perçoivent que de maigres revenus. Les problèmes se sont amplifiés avec les plateformes de streaming. Vandal a pensé à la création du label de musique DAOrecords sur la blockchain NEAR en constatant ces problèmes. Il avait pour objectif l’amélioration de la répartition des redevances dues aux artistes ainsi que des ventes de leurs musiques.

Selon lui, la blockchain offre un certain niveau de confiance et de transparence avec les collections NFT musicales. En tant que contrats intelligents, les NFT rassureront les artistes sur l’allocation des fonds. En devenant membres d’une DAO musicale, ils peuvent demander des fonds, participer à la gouvernance décentralisée et surtout consulter toutes activités enregistrées sur la blockchain NEAR. Pour DAOrecords, les artistes qui y sont affiliés pourront se produire à chaque évènement du métavers.

Avantages de la création d’un label sur la blockchain de NEAR

Les labels de musique créés sur la blockchain peuvent confirmer la rapidité des transactions et la simplicité d’utilisation de la plateforme NEAR. De plus, bon nombre de personnes venant de tous les horizons et des quatre coins du monde font partie de cette communauté. Après avoir expérimenté d’autres réseaux, Vandal a réalisé que l’écosystème NEAR est sûrement la meilleure plateforme en matière de rapidité et de coût. Elle dispose également de divers outils intéressants notamment le fractionnement automatisé des contrats intelligents.

Du côté des artistes et musiciens, la rapidité et l’automatisation du paiement des redevances les attirent sur l’environnement NEAR. Ils n’ont pas besoin d’attendre des mois pour recevoir leurs revenus comme sur d’autres plateformes. Avec un coût très faible d’exécution, NEAR peut diviser facilement et rapidement les redevances. Ce partage peut se faire jusqu’à 40 personnes. Dans le futur, Vandal projette même de récompenser les auditeurs. Le paiement dépendra du succès de leurs sélections en ligne. Enfin, les contrats d’enregistrement changeront par rapport aux contrats papier à signer. DAOrecords permettra aux artistes de contrôler eux-mêmes leurs œuvres. De ce fait, ils peuvent procéder à la diffusion de leurs musiques et à la création de leurs propres plateformes.

Conclusion

La musique est en train d’évoluer dans un endroit sûr grâce à la blockchain. Les artistes ont plus de maîtrise concernant leurs œuvres et leurs réalisations grâce aux NFT musicaux. Ils ont plus de chance de recevoir leurs redevances. La plateforme NEAR est en train d’offrir quelque chose de plus équitable et de révolutionnaire. De plus, les événements en direct du métaverse devraient être encore plus viables pour le secteur de la musique.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Emile Stantina avatar
Emile Stantina

Passionné par la technologie blockchain et les cryptomonnaies, nous contribuons à vulgariser et à démocratiser ce nouveau monde. « Chancellor on brink of second bailout for banks »

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !