A
A

NFT : Le problème de l'Apple Store

lun 26 Sep 2022 ▪ 7h00 ▪ 3 min de lecture - par Sami AYADI

Que ce soit les startups ou les marketplaces NFT, tous sont formels Il existe une difficulté avec les règles du groupe d’Apple et a fortiori avec l’Apple Store. En effet, ces entreprises ne peuvent avoir accès à l’App Store du fait des règles d’Apple. Ces règles portent sur les commissions Apple et la méthode d’achat.

Un montant de commission trop élevé

La valeur marchande des tokens non fongibles (NFT) a été impactée par la volatilité des cryptomonnaies et le marché baissier actuel. Dans ce domaine, les entreprises souhaiteraient profiter de la visibilité offerte par l’App Store. De telle manière, elles pourraient toucher un public plus large. Or, la plupart ce entités ne peuvent utiliser cet outil.

En effet, Apple insiste désormais pour que sa commission habituelle de 30 % sur les achats in-app soit également versée sur toutes les transactions. Cela a notamment empêché la startup NFT Magic Eden de proposer des transactions sur son application. L’initiative d’Apple pour réduire sa commission à 15 % pour les entreprises gagnant moins d’un million de dollars par an n’a rien changé à l’affaire. A titre de comparaison, dans le cas d’échanges NFT entre utilisateurs, une place de marché typique ne prend que 2 à 3 % de la transaction. Avec les règles d’Apple, les entreprises perdraient beaucoup sur chaque transaction.

L’enjeu des achats en monnaies fiduciaires

Cependant, ce n’est pas seulement la commission qui pose problème. Un certain nombre de sociétés NFT sont confrontées au problème suivant : les achats in-app de l’App Store doivent être effectués en dollars, ou dans une autre monnaie fiduciaire. Apple n’accepte pas les cryptomonnaies.

Comme le taux de change des cryptomonnaies varie énormément, les développeurs ne peuvent pas simplement fixer un équivalent en dollars. Arthur Sabintsev, de la société de blockchain Pocket Network, explique que cela rend le prix vraiment difficile à fixer puisqu’il faut programmer tous ces facteurs de manière dynamique.

Conclusion

Selon Alexei Falin, PDG de Rarible, une start-up spécialisée dans les NFT, la politique du groupe Apple est ambigüe. Celui-ci considère que les utilisateurs de l’App Store puissent acheter ou vendre des NFT. La façon dont Apple aurait retardé l’approbation des applications NFT et crypto pour l’App Store viendrait étayer cette opinion. D’après M. Falin, il a fallu plusieurs mois pour mettre l’application Rarible sur l’App Store. En revanche, cela n’a pris que quelques jours seulement pour le Google Play Store.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Sami AYADI avatar
Sami AYADI

À l'angélisme des intercesseurs du système monétaire actuel, j'oppose la DeFi, les actifs numériques et le metaverse. Juriste au Luxembourg, je m'intéresse aux fonds d'investissement en cryptomonnaies.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !