A
A

NFT : Yuga Labs présente les membres de son nouveau conseil communautaire

ven 07 Oct 2022 ▪ 12h00 ▪ 5 min de lecture - par Elina Samsoudine

Yuga Labs, la société derrière les collections NFT les plus en vogue de l’écosystème Web3, lance son premier conseil communautaire. Certes, mais à quelles fins ? Comment la communauté BAYC perçoit-elle cette nouvelle ? Voici quelques éléments de réponse. 

Le conseil communautaire de Yuga Labs, un agrégateur d’idées

Yuga Labs n’a pas fini de s’imposer sur le marché désormais très concurrentiel du NFT. Après que ses Bored Ape Yacht Club (BAYC) ont gagné en popularité, la société a su jouer sur l’image et l’exclusivité pour se démarquer. Détenir un BAYC permet à son propriétaire d’exprimer son identité, mais aussi de faire partie d’un « club » très select. 

Par ailleurs, Yuga Labs a accordé aux propriétaires de NFT des droits commerciaux sur la propriété intellectuelle (IP). Bref, de bonnes idées, les créateurs BAYC n’en manquent pas, comme ce conseil communautaire nouvellement créé. Celui-ci représente déjà l’ensemble de la communauté, mais pas seulement. Un des membres du conseil (0xWave) explique que l’assemblée fera aussi et surtout office d’agrégateur d’idées. 

Soutenir les initiatives Web3 au sein de la communauté

En tant qu’agrégateur d’idées, le conseil développera, selon Yuga Labs, un processus permettant de recueillir en continu les commentaires et les suggestions de la part de la communauté. L’idée serait de pouvoir développer la marque en fonction des attentes des utilisateurs. Le conseil apporte les idées et Yuga Labs financera les meilleurs projets. Concrètement, le conseil nommera trois projets communautaires chaque mois. Les communautés BAYC et MAYC voteront ensuite pour le projet qui recevra une subvention, explique la société. 

Yuga Labs présente le premier conseil communautaire BAYC.

En somme, le conseil communautaire de Yuga Labs soutiendra les initiatives Web3 au sein de la communauté. Les membres participeront entre autres aux projets commerciaux, aux rencontres, à la philanthropie, etc. Yuga Labs explique : « Pour aider la communauté à grandir et à prospérer, nous avons réuni un nouveau conseil communautaire […] formé avec l’intention de représenter le club dans son ensemble et d’ouvrir la voie à de nouvelles perspectives »

Les membres du conseil

Yuga Labs a nommé sept singes pour constituer ce premier conseil communautaire, chacun ayant « une expérience éprouvée » en matière de NFT. Voici lesdits membres du conseil. Josh Ong, qui a cofondé Bored Room Ventures, une agence et un fonds de marketing Web3. Sera, l’une des premières à adopter le Yacht Club. Il y a aussi Laura Rod, qui organise des sessions/interviews sur les réseaux sociaux afin d’éduquer, d’inspirer et de responsabiliser les groupes sous-représentés sur le Web3. 

0xEthan, le quatrième membre, a commencé son parcours web3 en mars 2021 lorsqu’il rejoint l’équipe de Decentral Games en tant que community manager. 0xWave, un autre membre, est aussi l’un des premiers utilisateurs de BAYC. Le sixième membre du conseil, Négi, est un photographe en herbe essayant toujours de glisser des photos sur les murs du BAYC Clubhouse. Enfin, il y a Peter Fang. Il a aidé à organiser l’une des premières rencontres BAYC à Venise et en Californie en juillet 2021. 

Si certains membres de la communauté applaudissent l’initiative de Yuga Labs, d’autres se montrent plutôt sceptiques face à ce conseil communautaire. Ceux-ci déplorent notamment le fait que les dirigeants de la société ont choisi personnellement les membres du conseil au lieu de faire un vote parmi les détenteurs de BAYC/MAYC. Quels ont été les critères de sélection ? Nul ne sait. En tout cas, les avis de la communauté sont mitigés.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Elina Samsoudine avatar
Elina Samsoudine

Je tombe par hasard dans la cryptosphère et assiste à la naissance d’une ère nouvelle, celle de la DeFi. Tout est question de liberté économique, de transparence et d’opportunités accessibles à tous. Voilà un univers qui gagne à être connu.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !