la crypto pour tous
A
A

Plainte collective contre de nombreuses célébrités pour avoir fait la promotion des NFT BAYC

dim 11 Déc 2022 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.

Avec la chute de la valeur des actifs numériques, de nombreux consommateurs se sont dits trompés, notamment parce qu’ils ont acheté des produits que des célébrités ont également acquis. Récemment, un recours collectif a été introduit contre les stars qui ont soutenu FTX. Dans le domaine des NFT, il y a également des affaires similaires.

Snoop Dogg, NFT, BAYC

BAYC, les NFT de la discorde ?

Jeudi dernier, le cabinet d’avocats Scott+Scott a déposé à Los Angeles, une plainte collective contre des dizaines de célébrités. La société Yuga Labs, qui émet les NFT, ses fondateurs, les membres de l’équipe de supervision d’ApeDAO et la start-up de fourniture de solutions de paiements cryptos, MoonPay se retrouvent dans la liste. La plainte vise au total 37 célébrités, parmi lesquelles on retrouve Snoop Dogg, Justin Bieber, The Weekend, Paris Hilton, etc. En effet, on les accuse d’avoir illégalement fait la promotion de la célèbre collection de NFT, Bored Ape Yacht Club (BAYC).

Dans le document, les avocats accusent Yuga Labs et MoonPay d’avoir secrètement mobilisé des célébrités pour acheter la collection. Cela, poursuit le document, a stimulé l’intérêt du grand public, qui s’y est rué, augmentant la valeur de la collection. Guy Oseary, célèbre manager d’artistes aurait été approché par les fondateurs de BAYC pour mobiliser des célébrités autour des BAYC. MoonPay aurait servi de plateforme de paiements divers entre les parties impliquées dans l’affaire.

Il faut savoir qu’un grand nombre des célébrités citées dans la plainte ont investi dans MoonPay.

« Yuga Labs, Guy Oseary et MoonPay ont ont conçu un vaste stratagème pour tirer parti de leur réseau de musiciens, d’athlètes et de clients et associés célèbres pour promouvoir et vendre les produits de Yuga Labs. C’est un cautionnement fabriqué de célébrités et de la promotion trompeuse des NFT de BAYC. Cette promotion par des célébrités a incité les investisseurs à acheter des investissements perdants à des prix considérablement gonflés ». C’est en substance ce qu’il faut retenir dans le document de plainte.

Techniquement, les célébrités dont les noms apparaissent dans la plainte ont également subi des pertes. Récemment, on a appris que le BAYC #3001 acheté 1,3 million de dollars par Justin Biebe, ne vaut plus que 69 000 dollars actuellement.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.