A
A

Pourquoi Immunefi a-t-elle banni l’utilisation de ChatGPT sur sa plateforme ?

ven 20 Jan 2023 ▪ 17h00 ▪ 3 min de lecture - par Gilles Cedric YAKAM

Immunefi est une plateforme qui récompense les white hackers qui trouvent et font des rapports sur des vulnérabilités Blockchain. Elle a pris la décision de bannir les utilisateurs qui se servent de ChatGPT pour générer les rapports de Bug. Le plus surprenant ? le logiciel d’intelligence artificielle est lui-même d’accord avec ce bannissement.

ChatGPT
Immunefi expliquant sur Twitter pourquoi ils ont banni 15 utilisateurs de ChatGPT sur leur plateforme.

ChatGPT, une intelligence artificielle pas si intelligente ?

Sur son compte Twitter, la plateforme qui lutte contre les piratages Defi déclare : « Jusqu’à présent, nous avons définitivement banni 15 personnes pour avoir soumis des rapports ChatGPT. » Relayant une publication Coindesk, la plateforme continue en expliquant sa décision dans un autre Tweet : « Il y a une différence entre quelque chose comme GitHub Copilot et ChatGPT. Avec le premier, vous dirigez le processus et le rôle de Copilot est d’offrir des suggestions utiles dans le contexte, que vous acceptez ou rejetez lorsque vous écrivez votre programme. 

Avec ce dernier, vous utilisez une seule invite pour générer quelque chose qui ressemble à un rapport de bogue bien écrit, mais qui n’a aucun sens lorsqu’on l’analyse plus en détail. » Elle termine en disant : « Cela fait perdre du temps au white hat, à Immunefi et aux projets. C’est pourquoi nous interdisons les rapports ChatGPT ». Entre temps, on a enregistré le bannissement de deux autres utilisateurs, portant le nombre total de bannis à 17.

Que pense ChatGPT de son bannissement de la plateforme Immunefi ?

ChatGPT, l’intelligence artificielle développée par OpenAI aurait du mal à rédiger des rapports, mais l’IA n’a aucun problème avec son bannissement. D’ailleurs, Immunefi a demandé à ChatGPT pourquoi l’IA pense qu’on ne devrait pas l’utiliser elle-même pour générer des rapports de bug. ChatGPT a répondu : « Ce n’est généralement pas une bonne idée de soumettre des rapports de bugs à partir de ChatGPT ou de tout autre modèle de génération de langage. En effet, les modèles de génération de langage tels que ChatGPT ne sont pas conçus pour diagnostiquer ou identifier les problèmes techniques. Au lieu de cela, ils sont formés pour produire des textes de type humain basés sur les commentaires qu’ils ont reçus. »

Immunefi n’exclut toutefois pas la possibilité de réintégrer des logiciels IA pour les rapports de bug à l’avenir. Ce type de logiciel pourrait être la solution pour lutter contre les nombreuses attaques Blockchain.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Gilles Cedric YAKAM avatar
Gilles Cedric YAKAM

Rédacteur web SEO spécialisé dans les crypto-monnaies, la finance décentralisée et le Web 3, je produis des textes engageants et d'actualité. Mon but est de démocratiser l'univers de la crypto et informer les lecteurs des nouveautés dans le secteur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !