A
A

Quand l’éducation sur les cryptos devient le pilier du développement !

sam 27 Août 2022 ▪ 17h00 ▪ 4 min de lecture - par Rédaction CT

Aux Philippines, les cryptos intéressent de plus en plus les grandes institutions. Récemment, Binance, la plus grande bourse d’actifs numériques du pays, a assisté à une audience du Sénat à laquelle des institutions gouvernementales ont pris part. Ensemble, elles ont discuté des politiques et des directives à adopter en ce qui concerne les actifs numériques dans le pays. Dans ce cadre, certaines universités dispenseront aux étudiants des cours sur les cryptomonnaies.

Crypto, Cryptomonnaies, menace

L’importance d’une éducation financière

Le Sénat philippin a été un lieu d’échange pour les grandes institutions du pays. La Securities and Exchange Commission (SEC), la banque centrale Bangko Sentral Pilipinas (BSP) et la Cagayan Economic Zone Authority (CEZA), et bien sûr Binance y ont pris part. La Fintech Alliance Philippines, un groupe de défense des cryptos dans la région, a aussi participé à l’audience.

Selon le directeur général de Binance du pays, Kenneth Stern, les Philippines ont tous les moyens pour réussir à faire des cryptos le pilier de son économie. « Nous croyons fermement que l’industrie de la cryptomonnaie peut grandement profiter au peuple philippin, en répondant à la nécessité de l’inclusion financière par la numérisation », a souligné le directeur.

Pour atteindre les objectifs définis, Binance a déjà conclu un partenariat avec des universités et des groupes professionnels pour donner des cours gratuits sur la blockchain et sur les cryptos comme le bitcoin (BTC). Pour cause, à l’issue de l’audience, il a été retenu que l’accès à l’éducation financière constitue la base pour la construction d’un cadre pour faciliter l’intégration des actifs numériques dans les habitudes des Philippins.

« 78 % des Philippins n’ont toujours pas de compte bancaire, mais la cryptomonnaie peut aider à diminuer ce nombre, car les détenteurs d’actifs numériques dépasseront bientôt le nombre de détenteurs de cartes de crédit dans le pays », a affirmé M. Stern durant l’audience.

Garantir la sécurité dans le secteur des cryptos

Mise à part l’éducation financière, la question de la protection des consommateurs a aussi été abordée pendant l’audience. À ce propos, le gouverneur adjoint de la BSP a expliqué que la banque centrale ne souhaite pas entraver la croissance de l’écosystème des cryptomonnaies. Au contraire, elle veut gagner la confiance des consommateurs. De ce fait, même s’il faut une éducation financière, cela ne suffira pas.

Les institutions réunies lors de l’audience ont estimé que la mise en place d’un mécanisme pour garantir la croissance et l’innovation dans le secteur des actifs numériques serait indispensable. Par ailleurs, il faudrait aussi établir un cadre sécurisé au sein de l’économie numérique.

Afin de permettre au plus grand nombre de Philippins d’avoir aisément accès à une bonne éducation financière sur les cryptomonnaies, des universités donneront des cours sur la blockchain et les actifs numériques. Mais l’éducation financière n’est pas l’unique point sur lequel les autorités du pays insistent. Elles souhaitent aussi créer un cadre sécurisé au profit des futurs utilisateurs.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !