A
A

Retour vers le Bitcoin : Rétrospective de l'année 2022

7 min de lecture ▪ par La Rédaction C.

Dans le cadre du bilan de fin d’année de CMC, nous examinons les résultats de Bitcoin dans un contexte où le reste du marché crypto est en difficulté.

ensemble de pièces bitcoin tombant tels des dominos

Le bitcoin est la cryptomonnaie originelle, la plus ancienne et la plus importante du marché. Pour le meilleur ou pour le pire, il a donné naissance à l’ensemble du secteur des cryptomonnaies.

Nombreux sont ceux qui pensent que le bitcoin a rempli sa mission de monnaie numérique peer-to-peer, offrant la liberté financière aux particuliers du monde entier. Les utilisateurs de la plus ancienne cryptomonnaie vont des dissidents politiques comme Alexey Navalny aux Vénézuéliens marginalisés par la système financier.

Elle bénéficie de l’image de marque la plus importante de tous les projets de l’espace et fonctionne exactement comme annoncé. Elle n’est peut-être pas aussi tape à l’œil que les projets plus récents, mais elle ne connaît pas non plus d’implosions (voir Luna) ou d’interruptions constantes du réseau (voir Solana).

Au milieu du chaos qui a régné sur les marchés cette année, le bitcoin continue inlassablement à produire bloc après bloc. Bien que certains acteurs du secteur crypto la considèrent comme une « ancienne technologie », elle reste le leader du marché pour de bonnes raisons.

L’une des raisons du succès du bitcoin est la simplicité de sa conception, qui limite les possibilités d’attaques. La fonctionnalité de ses contrats intelligents est peut-être très limitée, mais cela lui a permis d’éviter l’effet de levier caché et les problèmes de corrosion d’EVM. Il ne dispose pas de stablecoins, ce qui limite l’influence des grands acteurs centralisés comme Circle et Tether au niveau du protocole. Si le fork ETHPOW avait été plus litigieux, les émetteurs de stablecoins auraient eu un poids démesuré. La simplicité du bitcoin le rend résilient.

De nombreux amateurs de cryptomonnaies qui critiquent la technologie « démodée » du bitcoin ne comprennent pas que la plupart des projets crypto parasitent la résistance inégalée du bitcoin à la censure. Les régulateurs et les législateurs savent que le bitcoin ne peut pas être facilement censuré, c’est pourquoi ces projets prétendent être similaires au bitcoin et échappent à toute surveillance.

En outre, les acteurs du marché savent également qu’ils peuvent facilement sortir de ces cryptos plus faibles pour les transformer en bitcoins en un seul clic si nécessaire. Ils sont donc heureux d’y parquer temporairement leur richesse. Beaucoup pensent que ces projets existeront toujours dans l’ombre du bitcoin.

Ces dernières années, le bitcoin a solidifié sa position en tant qu’« or numérique », les pays et les entreprises adoptant ce discours. Alors que la bulle de 2017 a vu de nombreux projets tenter d’être « le prochain bitcoin », le bitcoin était le roi incontesté de sa catégorie en 2022. Les concurrents cherchent désormais à être des « plateformes de contrats intelligents » plutôt que de la monnaie numérique.

Avec les prêteurs et les exchanges crypto qui manquent à leurs obligations et les protocoles DeFi qui se font pirater à gauche et à droite, la simplicité de garder ses bitcoins en cold storage est de plus en plus attrayante.

Rester humble et stacker des sats, comme certains diraient.

Le bitcoin n’a pas échappé à la volatilité des prix de 2022, ayant perdu ~60% de sa valeur depuis le début de l’année. Mais il a évité les dégâts subis par de nombreux autres acteurs du marché. Les investisseurs de Luna, les déposants de Celsius ou les utilisateurs de FTX se sont retrouvés complètement anéantis.

Ce que ces projets ont en commun, c’est la complexité de leur récit : de nombreux tokens, entrelacés d’une myriade de façons, offrant à la fois rendement, stabilité des prix et promesse d’une croissanceexponentielle. En fin de compte, ils n’ont rien apporté de tout cela et ont implosé en quelques jours. Le bitcoin n’est pas complexe, il ne promet ni rendement ni stabilité des prix. Au lieu de cela, il offre la résilience.

Ceux qui ont été trompés par les sirènes de Celsius, Luna, FTX et autres cherchent des réponses. L’auto-garde et la résistance à la censure sont des concepts qui ont du mal à concurrencer celui de « gain rapide » lorsque le marché est chaud, mais leur intérêt a été réaffirmé récemment.

Les wallets hardware ont connu des ventes record depuis l’effondrement de FTX. Les gens ont tiré de dures leçons sur les tiers de confiance et les protocoles qui masquent les risques par leur complexité. C’est une excellente occasion pour les bitcoiners de les accueillir dans le secteur, et de les éduquer sur l’éthique et la mission de Bitcoin.

Pourtant, il existe des tendances inquiétantes. Le Lightning network continue de se développer, mais à un rythme beaucoup plus lent que ce que la plupart des partisans avaient prévu. Le bitcoin a perdu sa place dans l’esprit des spéculateurs et des passionnés de technologie au profit d’Ethereum.

Plus inquiétant encore, le bitcoin perd des parts de marché au profit des stablecoins, qui fonctionnent comme des instruments numériques accessibles à ceux qui n’avaient auparavant accès qu’au bitcoin. Même sur les marchés qui exigent un degré plus élevé de résistance à la censure, comme les marchés du darknet, Monero gagne du terrain. En outre, on craint de plus en plus que ses frais de transaction ne compensent pas la baisse de la subvention des blocs.

La communauté Bitcoin doit relever le défi de maintenir la prévisibilité et la simplicité du protocole sans exclure les innovations importantes. Un équilibre prudent doit être trouvé entre les besoins des utilisateurs et la mission de Bitcoin. L’idéologie ne peut pas prendre le pas sur la réalité, le développement futur de Bitcoin doit être pratique et pas seulement théorique. Il existe des exemples encourageants de recherche tournée vers l’avenir, comme la bourse sponsorisée par la Human Rights Foundation pour des roll ups sur Bitcoin.

Malgré ces défis, le bitcoin reste le roi et continuera probablement à être le leader en 2023. Cependant, il ne peut pas se permettre de se reposer sur ses lauriers : il doit continuer à évoluer et à s’adapter à l’évolution du paysage crypto.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
La Rédaction C. avatar
La Rédaction C.

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.