A
A

Robert Kiyosaki répond à l’appel à bannir les cryptomonnaies

dim 19 Fév 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Gilles Cedric Y.
S'informer

Charlie Munger, milliardaire, partenaire et ami de longue de date de Warren Buffet, a demandé de bannir les cryptomonnaies. Tout de suite, Robert Kiyosaki, auteur du best-seller « Père Riche Père Pauvre » lui a répondu. Pour ce dernier, la nouvelle génération croit plus au Bitcoin qu’aux actions.

Crypto
Finbold sur Twitter annonçant que Robert Kiyosaki a répondu à l’appel du milliardaire Charlie Munger à bannir les cryptomonnaies.

Mort aux cryptomonnaies : le combat des titans ?

Robert Kiyosaki n’est peut-être pas aussi riche que Charlie Munger, mais il est très écouté. Du haut de ses 99 ans, Munger est un investisseur expert très populaire. Il est également vice-président de Berkshire Hathaway, l’entreprise du célèbre Warren Buffet. À travers ses différentes publications anti-crypto, Munger s’est mis à dos une partie de la crypto sphère. Comme nous l’a appris Finbold, Il y a environ une semaine, il a critiqué le fait qu’il n’y ait aucun système règlementaire dans l’industrie crypto. Il suggère de ne pas tenter de règlementer les cryptomonnaies, mais plutôt de les bannir complètement.

Kiyosaki de son côté pense que les déclarations de Munger sont dues à sa proximité avec la Securities and Exchange Commission (SEC). Cette institution qui joue le rôle de gendarme de la bourse a juré d’en finir avec toutes les cryptomonnaies. L’auteur estime que l’accent ne devrait pas être mis sur le mouvement des prix des cryptomonnaies, mais plutôt sur la technologie sous-jacente.

La réponse de Robert Kiyosaki à Charlie Munger au sujet du bannissement des cryptos

Lorsqu’un homme avec autant d’influence que Charlie Munger demande l’interdiction des cryptomonnaies, il faut un acteur d’une influence équivalente pour lui réponde.

« Charlie dirait probablement encore acheter des actions, mais la raison pour laquelle j’aime les cryptos, pas Bitcoin, c’est à cause de la blockchain, et la blockchain est un système comptable. C’est plus légitime que la Fed ou le Trésor ou Wall Street, donc Charlie Munger est dans la foule du Trésor de la FED à Wall Street, et les jeunes générations, la génération Y et en dessous, sont dans la foule de l’iPhone », a déclaré Kiyosaki.

Les cryptomonnaies connaissent des temps difficiles, tout particulièrement aux États-Unis. Dernièrement, la SEC a mis à genoux le Binance USD (BUSD). L’USDC pourrait être sa prochaine victime, à moins qu’un poids lourd ne vienne militer pour les cryptomonnaies. Mais quelle institution pourrait définitivement sauver la crypto de la SEC ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Gilles Cedric Y. avatar
Gilles Cedric Y.

Rédacteur web SEO spécialisé dans les crypto-monnaies, la finance décentralisée et le Web 3, je produis des textes engageants et d'actualité. Mon but est de démocratiser l'univers de la crypto et informer les lecteurs des nouveautés dans le secteur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !