A
A

Sitiveni Rabuka, un premier ministre pro-Bitcoin, élu aux Fidji

ven 30 Déc 2022 ▪ 13h00 ▪ 3 min de lecture - par Eddy Senga

Dans la nation insulaire du Pacifique qu’est Fidji, un nouveau premier ministre pro-Bitcoin a pris ses fonctions. Le 24 décembre, Sitiveni Rabuka est devenu le nouveau mandaté des Fidji. L’ancien législateur et noble tongien Lord Fusitu’a a annoncé la nouvelle sur Twitter.

Sitiveni Rabuka, premier ministre pro-bitcoin élu aux Fidji

Un pas vers l’adoption du bitcoin comme monnaie légale

La date limite pour que les Tonga acceptent le bitcoin comme monnaie légale est déjà connue. Une situation qui inspire les Fidji, qui souhaitent faire de même. En raison de leur situation géographique et de leur contexte historique, les Fidji sont confrontées à des défis économiques et de développement similaires à ceux des Tonga. Pourtant, la population des Fidji est d’environ 900 000 habitants, ce qui représente plus de neuf fois la taille des Tonga.

Selon la Banque mondiale, près de 11 % du PIB des Fidji provient des transferts de fonds. En outre, seulement 50 % de la population féminine a accès à un compte bancaire. Et ce, malgré la stratégie nationale d’inclusion financière, qui montre un développement significatif ces dernières années. À l’instar du Salvador, le bitcoin pourrait être utilisé comme un outil pour améliorer les transferts de fonds et bancariser les personnes non bancarisées.

Les Fidji envisagent d’extraire leurs propres bitcoins

Les Fidji pourraient tenter d’extraire des bitcoins de leurs îles volcaniques. Selon M. Fusitu’a, le plan de développement national de 20 ans des Fidji exige que toute l’électricité des îles soit produite à partir de sources renouvelables d’ici 2030. L’exploitation minière de bitcoins pourrait être le levier permettant de débloquer les gains d’énergie renouvelable.

En outre, l’approche des Fidji vis-à-vis du bitcoin contraste avec celle d’autres pays de la région Asie-Pacifique. C’est le cas du Vanuatu, qui adopte une position plus prudente à l’égard de la crypto.

Dans l’ensemble, la capacité du bitcoin à faciliter l’inclusion financière aux Fidji est importante. C’est pourquoi l’élection d’un premier ministre pro-bitcoin est un pas en avant dans le projet d’adoption du bitcoin. Cependant, rien n’est encore gagné tant que l’élu ne soutient pas sa politique par des actions concrètes.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Eddy Senga avatar
Eddy Senga

Le monde évolue et l'adaptation est la meilleure arme pour survivre dans cet univers ondoyant. Community manager crypto à la base, je m'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la blockchain et ses dérivés. Dans l'optique de partager mon expérience et de faire connaître un domaine qui me passionne, rien de mieux que de rédiger des articles informatifs et décontractés à la fois.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !