A
A

Sur la piste des bitcoins (BTC) volés de Luke Dash jr

mar 03 Jan 2023 ▪ 17h00 ▪ 4 min de lecture - par Mary Batshwok

Quand un développeur historique de la blockchain se fait voler plus de 3 millions de dollars en bitcoins, chacun peut légitimement s’interroger sur sa propre sécurité. Luke Dash Jr a fait appel à la communauté bitcoin sur Twitter, mais il y a plus de questions que de réponses. Suivons ensemble ces bitcoins.

Luke Dash JR bitcoin

Une première intrusion en novembre 2022

D’après Luke Dash jr, il y aurait eu une première intrusion dans son système le 17 novembre. Bien qu’il semble avoir pris toutes les mesures adéquates, son bag de bitcoins a bel et bien disparu le 31 décembre. À défaut de comprendre ce qui a bien pu se passer, nous pouvons tout de même suivre les bitcoins volés sur la blockchain, notamment avec certaines adresses que Luke Dash jr avait communiquées pour recevoir des dons en 2021 et d’autres qu’il a transmises plus tard. 13 adresses qui arrivent sur une seule et qui contient 216 bitcoins.

Luke Dash JR bitcoin

Coinbase et Kraken ont envoyé des alertes

Il est étonnant que certains bitcoins aient été conservés sur Coinbase et Kraken : ce sont pourtant ces exchanges qui ont sonné l’alerte pour ainsi dire. Étonnant, car on ne cesse de le rappeler, il ne faut pas laisser ses cryptos sur un wallet custodial (dont on ne détient pas les clés privées). Les hackers auraient donc aussi craqué la double authentification. Les colds wallets ont été également compromis. Il est vraiment étonnant qu’un développeur de cette envergure ait pu se faire hacker ainsi, et les questions s’accumulent sans réponse. C’est dommage, cela permettrait à tous les détenteurs de bitcoins de renforcer leur propre sécurité.

Suivons les bitcoins volés

En attendant d’en savoir davantage sur cette étrange affaire, on peut déjà suivre les bitcoins volés. Certains venaient d’un appel aux dons en 2021, d’autres peut-être de divers soutiens. Cela donne aussi l’occasion de vous donner des liens vers divers explorateurs blockchain, les enquêteurs assidus pourront continuer à suivre les bitcoins (même si pour le moment, on ne va pas pouvoir les récupérer. Il faudrait pour cela que le FBI réponde aux appels de Luke Dash Jr. Il n’est pas impossible qu’une enquête soit diligentée en bonne et due forme).

Blockchair : voici l’adresse sur laquelle sont arrivés les bitcoins.

Otx.me est également un outil intéressant, vous pouvez voir la note apposée indiquant qu’il s’agit d’un vol.

Bitquery vous donne également les précisions nécessaires sur les flux sous forme de graphique.

Mempool.space vous montre de manière claire toutes les adresses entrantes.

C’est vraiment une année infernale pour les cryptomonnaies, entre fraude, piratage et bear-market, orange piller ses amis va devenir mission impossible. D’autant que si même un talentueux développeur se fait hacker, on se demande dans quelle mesure un simple utilisateur est vulnérable. En tout état de cause, il faut absolument conserver ses clés privées hors ligne. Pas de sauvegarde dans un cloud, gestionnaire de mots de passe, photo numérique ou pire, fichier texte. Et si une simple feuille de papier plastifiée cachée au fond d’un trou dans le jardin n’était pas plus simple et efficace ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mary Batshwok avatar
Mary Batshwok

Subprimes, crises financières, inflation galopante, paradis fiscaux... Le bitcoin a été conçu pour plus de transparence et peut-être enfin changer la donne. J'essaie de comprendre ce nouvel environnement et tente de l'expliquer à mon tour. La route est sans doute longue, mais elle en vaut la peine.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !