la crypto pour tous
A
A

Le stablecoin Tether (USDT), détient des réserves au Bahamas

dim 05 Juin 2022 ▪ 4 min de lecture ▪ par Emile S.

Lancé en 2014, le token numérique USDT de Tether domine le marché des cryptomonnaies. Il est utilisé pour échanger des bitcoins et d’autres grands actifs numériques. L’USDT est le principal stablecoin, en valeur marchande actuellement en circulation. Le stablecoin tether a fait l’objet d’un examen plus minutieux au cours des dernières semaines, après s’être succinctement échangé à autour des 0,95 centimes de dollar. Soit bien en dessous du supposé ancrage de 1 dollar. Depuis, les investisseurs ont racheté plus de 10 milliards de dollars de tether.

Tether, Crypto, FTX
tether détient une quantité suffisante de liquidités pour soutenir son stablecoin USDT. Sa capitalisation est actuellement de 73 milliards de dollars.

Le mystérieux emplacement des réserves de tether dévoilé

Dans la foulée du naufrage du projet Terra, la spéculation sur les stablecoins et leurs actifs de support s’est développée. Tether, une société émettrice de stablecoins détiendrait une partie de ses réserves dans une institution bancaire située dans la capitale des Bahamas. Il s’agit de la banque Capital Union.  

Les stablecoins de Tether sont indexés sur l’euro, le dollar américain, le yuan chinois ainsi que le peso mexicain. Aucune information n’a fuité concernant la quantité de réserves de Tether détenue par Capital Union, ni le début de leur relation.

Alors que Tether n’a pas précisé sa relation avec Capital Union, la banque a déclaré que « toutes les informations concernant notre société, que nous rendons publiques, sont visibles dans le rapport annuel ».

En outre, Tether avait révélé qu’il entretenait une relation avec une autre banque des Bahamas depuis 2018. Il s’agit de la banque Deltec Bank & Trust. Les dirigeants ont affirmé, en 2021, qu’ils détenaient effectivement 25 % des réserves de tether en espèces et en obligations.

Capital Union révèle sa stratégie au sujet des cryptomonnaies

Capital Union est une institution bancaire fondée en 2013. À la fin de l’année 2020, elle gérait environ 1 milliard de dollars d’actifs. En avril 2022, la banque a collaboré avec Chainalysis pour rendre ses solutions au sujet des cryptomonnaies sécuritaires et conformes.

Les Bahamas font partie des premières nations à avoir adopté un projet de loi sur les actifs numériques et les échanges enregistrés. Celui-ci est connu sous le nom de loi DARE et a été adopté en décembre 2020. « En tant que banque réglementée, cela permet de proposer des services liés aux cryptomonnaies à nos clients. Qui sont des investisseurs professionnels, des institutions financières ainsi que des intermédiaires financiers », a déclaré le représentant de la banque Capital Union.

L’institution bancaire travaille avec diverses plateformes d’échanges et une sélection de dépositaires et de fournisseurs de technologie. Cela leur permet de prendre en charge une large gamme d’actifs numériques. Les services de cryptomonnaies de Capital Union ne représentent qu’une petite partie de ses activités. La banque se focalise plutôt sur les services traditionnels de gestion de patrimoine et d’investissement.

Conclusion

Tether éprouvait auparavant des difficultés à accéder au système financier traditionnel. Le directeur technologique de Tether, Paolo Ardoino, a déclaré plus tôt ce mois-ci que ses réserves les plus liquides, ainsi que ses dépôts en espèces, se trouvaient dans deux banques aux Bahamas. Il a ajouté que la société entretenait « de solides relations bancaires » avec « plus de sept banques situées partout dans le monde ».

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Emile S. avatar
Emile S.

Passionné par la technologie blockchain et les cryptomonnaies, nous contribuons à vulgariser et à démocratiser ce nouveau monde. « Chancellor on brink of second bailout for banks »

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.