A
A

The Sandbox s’engage avec l’Arabie Saoudite

mer 08 Fév 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.

Jusqu’ici l’industrie de la blockchain dans l’ensemble, et le marché du metaverse, en particulier, connaissent un début d’année 2023 en fanfare. En effet, le bear market ne semble pas décourager l’engouement des utilisateurs institutionnels pour les applications de la blockchain. Un intérêt en hausse constante, qui confirme, dans une certaine mesure, les perspectives de croissance de ce secteur.

Un premier pas de The Sandbox au pays des Saoud

Après une année 2022 difficile, The Sandbox a vraisemblablement le vent en poupe. L’entreprise a annoncé, mardi 7 février, qu’elle a signé avec la Saudi Arabia Digital Government Authority (DGA), un protocole d’accord dans le domaine du metaverse.

 Les contours du marché n’ont pas encore été divulgués. Mais selon des détails fournis par Sébastien Borget, le patron de la société, l’accord vise essentiellement à promouvoir le développement et l’utilisation du metaverse dans le royaume wahhabite.

The Sandbox s’engage avec l’Arabie Saoudite

« C’est un véritable honneur de conclure un partenariat avec la Saudi Arabia Digital Government Authority (DGA). The Sandbox est impatient d’explorer, de conseiller et de soutenir mutuellement le pays dans les activations du Metaverse », a déclaré Borget, dans un post LinkedIn. La signature de ce deal marque le premier partenariat de The Sandbox avec l’Arabie Saoudite.

Le premier d’une longue série ?

Bien que peu d’éléments aient filtré sur l’étendue réelle de cet accord, celui-ci pourrait constituer le premier d’une longue série. En effet, le pays arabe s’est lancé dans une politique de diversification de son économie lourdement tributaire du pétrole.

Dans le cadre de cette ambition, l’économie digitale devrait continuer de jouer ainsi un rôle significatif pour l’Arabie Saoudite. Le pays semble en tout cas y miser et ne lésine pas sur les moyens. Ceci explique pourquoi l’Arabie Saoudite peut accueillir des conférences comme la LEAP Tech 2023 conference, qui s’est tenue au Riyad Front Expo Center.

On peut donc raisonnablement estimer qu’au vu de l’engouement de l’Arabie Saoudite pour la technologie dans son ensemble, des partenariats typiquement axés sur la technologie blockchain devraient continuer de s’accroître.

L’industrie du metaverse devrait ainsi bénéficier de cet intérêt croissant de l’Arabie Saoudite pour la blockchain et ses applications. On sait que depuis 2020 au moins, le pays soutient, via sa Saudi Arabian Monetary Authority (SAMA), soutient les fintechs blockchain et cryptos.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.