Bitcoin (BTC) joue les timides malgré Taproot

mer 17 Nov 2021 ▪ 8h30 ▪ 8 min de lecture - par Nicolas Teterel

BTC/USD hésite entre 60 000 $ et 70 000 $, malgré une inflation se faisant de plus en plus douloureuse et la mise à jour Taproot. Il faudra trouver 736 milliards $ pour qu’un seul Bitcoin atteigne 100 000 $. Y arrivera-t-on d’ici la fin de l’année ?

Brrrrr…

Une chose est certaine, la quantité de monnaie en circulation continue d’augmenter à un rythme dantesque. L’administration Biden vient d’obtenir du Congrès un chèque de 1000 milliards à dépenser dans les infrastructures du pays. Tout cet argent va booster la demande pour l’énergie et les matières premières, ce qui exacerbera en retour l’inflation qui s’établit désormais à 6.2 % par an. Officiellement…

Cela veut dire que ceux qui ont prêté de l’argent au gouvernement américain il y a un an (au taux de 0.90 %), ont perdu 5.3 %. Dit autrement encore, à ce rythme, les prix auront doublé d’ici 6 ans et des brouettes. En sachant que les prix immobiliers (qui n’entrent pas dans le calcul d’inflation) ont déjà augmenté de 25 % par rapport à l’année dernière.

Rendez-vous compte qu’au cours des deux dernières années, les États-Unis ont généré 17 $ de dette pour créer 1 $ de croissance réelle. Cette dette gonfle la quantité de monnaie en circulation et provoque de l’inflation en raison de l’ère de contrainte énergétique dans laquelle le monde entre lentement mais sûrement.

Le constat est le même en Europe où l’inflation atteint 4.2 %. Mais comme au États-Unis, qu’importe puisque la BCE ne vise plus une inflation « strictement inférieure à 2 %« , mais de « 2 % sur le long terme« , sans jamais préciser sa définition du long terme (5 ans, 10 ans, 20 ans, 50 ans ?)…

Christine Lagarde a même déclaré ce lundi que relever les taux d’intérêt ferait beaucoup plus de mal que de bien. C’est une façon de dire sans le dire que la BCE imprimera ce qu’il faut pour maintenir les taux bas :

« Si nous prenions maintenant des mesures de resserrement monétaire, cela pourrait faire plus de mal que de bien. Face à la hausse de l’inflation, le fait de simplement suggérer que nous pourrions resserrer la politique monétaire à court terme heurterait l’économie. »

De manière tout aussi kafkaïenne, les dernières projections économiques de la BCE prévoient que l’inflation ne dépassera pas 4.2% et que nous reviendrons sous 2 % d’ici la fin de l’année prochaine. Les paris sont ouverts…

Terminons ce tour d’horizon par la Chine où Evergrande n’arrive plus à rembourser sa dette à temps. Le second plus grand constructeur immobilier chinois implore le gouvernement d’assouplir les règles de prêt afin de continuer le ponzi.

« You can’t tapper a ponzi« , comme dirait l’autre. Créer de la monnaie à partir de dettes assorties d’intérêts nécessite que l’on emprunte toujours plus, sans jamais s’arrêter. « Evergrande » (toujours plus grand) est une bonne définition du mot ponzi.

DMSA – l’agence allemande de contrôle des marchés – a déjà reconnu le défaut d’Evergrande et montré dans une étude que la faillite de « la société la plus endettée du monde (environ 300 milliards $) pourrait finalement conduire au « Great Reset », c’est-à-dire à l’effondrement définitif du système financier mondial« …

Le milliardaire Hui Ka Yan, président d’Evergrande, a fait les fonds de tiroir en mettant en gage ses propriétés de luxe à Hongkong ainsi qu’en vendant ses jets privés et œuvres d’art. Ça ne sera pas suffisant… Surveillez de très près Evergrande dont la « restructuration » (faillite) sera du pain béni pour la valeur refuge qu’est le bitcoin.

Prochaine échéance : le 28 décembre avec 255 millions $ à rembourser.

Taproot et S19XP

L’analyste Bitcoin PlanB pense que le bitcoin atteindra 135 000 $ en décembre. Il n’est pas le seul à partager cet optimisme : le mineur américain Marathon vient d’emprunter 500 millions $ pour acheter des BTC ainsi que des machines de mining.

Marathon était d’ailleurs à Dubaï la semaine passée pour découvrir le tout dernier antminer de Bitmain : le S19XP et ses puces en 5 nm. Ces machines pourront produire 140 TH/s (27 % de plus que le modèle précédent) pour une consommation électrique légèrement moindre. Cet antminer génère environ 50 $ par jour et il se murmure que Bitmain prévoit d’en produire 20 000 par mois. Les premières livraisons devraient intervenir en milieu d’année prochaine.

Il fait bon être mineur ces derniers temps. Le hashprice (revenus tirés par Exahash) continue de grimper si bien que le mining est quatre fois plus profitable aujourd’hui qu’ils ne l’était l’an dernier. Nous ne sommes plus très loin d’un plus haut de trois ans, ce qui n’a pas manqué d’interpeler le très puissant ministère de l’Énergie russe et la Douma qui plaident désormais en faveur d’une légalisation du bitcoin.

hashprice vs bitcoin price
Courbe bleue : Hashprice / Courbe grise : Prix du Bitcoin

Impossible de ne pas parler cette semaine de Taproot. Il s’agit de la dernière mise à jour du bitcoin. Cette dernière fut proposée par Gregory Maxwell il y a 3 ans déjà.

Une nouvelle fonction appelée « agrégation de clés » va permettre d’éviter de congestionner la blockchain du BTC lors de la fermeture des canaux du Lightning Network.

C’est également une nouvelle ère qui commence pour les « smart contracts » adossés à la blockchain du bitcoin qui n’auront plus aucune limite de taille. Il y a donc de forte chances qu’après s’être fait la main sur le test-net Ethereum, de nombreux programmeurs migrent vers le bitcoin avec quelques milliards dans leur hôte. Sale temps pour Ethereum et ses transactions de NFT à 500 $…

L’agrégation de clés va également rendre beaucoup plus difficile la distinction entre les transactions simples et Multi-sig? C’est une mauvaise nouvelle pour les compagnies d’analyse de blockchain comme Chainalysis dont le fonds de commerce est de briser l’anonymat des transactions BTC en mettant des noms sur le plus d’adresses possibles…

Le droit à la vie privée prend tout son sens en ces heures sombres d’apartheid médicale. Nous sommes oppressés par une dictature sanitaire et le « CBDC » viendra parachever cette dystopie en nous empêchant de dépenser notre argent comme bon nous semble.

Le gouverneur de la banque de France a déclaré la semaine passée que la « décision de lancer un « Digital Euro » (CBDC) sera prise en 2023″. Cette perspective totalitaire qui se dessine petit à petit est malheureusement de très bon augure pour le bitcoin en 2022.

Terminons en notant que les recherches américaines sur google pour le mot « bitcoin » ne représentent que 25 % du pic de 2017, tandis que les recherches mondiales ne sont que légèrement supérieures. En d’autres termes, ce bull run ne fait que commencer et, comme dit le milliardaire Scaramucci : « la valeur d’un bitcoin montera facilement à 500 000 $. Il n’y a même pas assez de bitcoins pour chaque millionnaire qui existe sur terre. »

Pour plus d’information sur la dystopie du CBDC (Digital Euro/Dollar), c’est par ICI.

A
A
Nicolas Teterel

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 54 834,99 $ 0.11%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 125,05 $ 0.6%
DEFI (DEFIPERP) 11 857,60 $ -1.9%
MARKETS (ACWI) 103,37 $ -2.44%
GOLD (XAUUSD) 1 791,76 $ 0.19%
TECH (NDX) 16 025,58 $ -2.09%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ 0.9%
CURRENCIES (EURGBP) 0,847380 £ 0.81%
CRUDEOIL (USOIL) 68,16 $ -12.63%
IMM. US (REIT) 2 733,76 $ -2.78%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email