Quelles sont les meilleures cryptomonnaies selon Outlier Venture

lun 04 Avr 2022 ▪ 19h00 ▪ 12 min de lecture - par Emile Stantina

Tout d’abord, le rapport « Blockchain Development Trends » a été soumis par la société Outlier Ventures. Il s’agit d’une entreprise basée en Angleterre qui œuvre dans l’évolution rapide du monde métavers depuis 2014. Chaque année, les équipes rédigent un rapport à propos des indicateurs clés et des tendances du développement des blockchains et des cryptomonnaies. Comme ci-dessous avec l’analyse de l’ensemble du marché des cryptomonnaies concernant l’année 2021.

Dans cet article nous allons nous attarder sur l’édition parue pour l’année 2022, où la société explique se pencher sur les infrastructures de base des cryptomonnaies. Les protocoles décentralisés de base comme Ethereum permettent d’héberger les applications et c’est bien là selon les équipes que se cachent les informations pertinentes. L’analyse du développement de base est importante pour assurer la transparence et comprendre plus facilement le progrès et l’innovation des protocoles cryptographiques.

Il est important de savoir se situer dans un environnement open-source par rapport aux environnements fermés et les modèles hybrides du monde traditionnel. Le Web3 est un domaine nouveau, en pleine expansion. Il n’est pas facile de suivre l’ensemble des nouveaux projets ni même d’avoir une vision globale de la structure de l’industrie des cryptomonnaies. Ce rapport vous éclaire à propos des évolutions, des innovations et des principaux indicateurs concernant les infrastructures de bases des blockchains décentralisées.

Les données recueillies

Il est important de noter que l’ensemble de ce rapport repose sur le top 50 des protocoles. Selon la capitalisation des cryptomonnaies ou la valeur totale verrouillée (TVL) pour les projets blockchain de base et les protocoles de finance décentralisée. Les deux indicateurs ont été sélectionnés via un snapshot réalisé le 1er janvier 2022 via Coinmarketcap pour la capitalisation et Defipulse pour la TVL.

Dans un second temps, les analyses des différents protocoles seront comparées grâce aux engagements publiés et réalisés sur chaque projet. C’est la représentation de la catégorie « commits » disponible au sein de chaque projet sur la plate-forme Github. Les commits constituent les piliers d’une chronologie d’un projet. Ils sont créés pour afficher l’état d’avancement d’un projet dans le temps.

En comparaison à l’année dernière, le nombre de commits est resté stable. Il s’agit d’environ 550 000 commits effectués sur l’année entière entre les différentes blockchains pour le développement du Web3. L’ensemble des projets cryptographiques sont comparés au nombre de commits réalisés et publiés au cours de l’année 2021.

1. Protocole des cryptomonnaies

TOP 10 des cryptomonnaies

Cette catégorie représente les meilleurs protocoles quant au commits publiés sur l’année précédente. En première position on retrouve la blockchain Cardano avec 926 CPM (la moyenne mensuelle de commits). On relève un nombre élevé de commits axé sur la coordination du projet et pas forcément sur le développement de l’infrastructure.

En seconde position se classe Polkadot, avec 822CPM une différence de 11% avec Cardano. Ethereum quant à lui se classe en troisième position et continue son développement avec 692CPM, une moyenne similaire à l’année dernière. On retrouve la blockchain Solana en quatrième position avec un total de 472CPM et une augmentation de plus 96% comparée à l’année dernière.

Après ces quatre cryptomonnaies, on retrouve dans le top 10 des projets comme Flow, Cosmos, Iota et Filecoin.

Cette catégorie représente divers domaines d’activités comme des infrastructures de bases pour accueillir des applications décentralisées, Ethereum, Cardano ou Solana. Des blockchains au service de l’interopérabilité avec Cosmos et Polkadot. Flow représente le monde des NFT, Filecoin le stockage décentralisé et Iota, l’internet des objets.

Les challengers

Cette catégorie recense les blockchains qui ont le plus augmenté en comparaison du nombre de commits réalisés sur l’année 2020 comparé à l’année 2021. On note un intérêt croissant pour les solutions de stockages décentralisées avec la présence de Arweave (AR) passant de 785 CPY a 2200 CPY, en augmentation de plus de 180%.

Dans cette catégorie on retrouve des blockchains comme Avalanche, Terra, Oasis Network, Cronos de Crypto.com, Zcash, Theta Network ou encore Chainlink. De nombreux secteurs viennent compléter le top 10 des blockchains. On retrouve les oracles, les données personnelles, le streaming décentralisé, les blockchains privées et le premier échange centralisé.

Challengers – Protocole de base

Note importante : le rapport mentionne aussi les blockchains qui réalisent le moins de commits par rapport à l’année dernière. Dans cette catégorie on retrouve des blockchains comme Harmony, Tron, BitTorrent, Bitcoin Cash, THORchain, Dogecoin ou Axie Infinity. L’ensemble de ces projets sont en pertes de vitesse face aux robustes concurrents énoncés précédemment.

Pour clore cette analyse à propos des blockchains de bases, certaines d’entre elles maintiennent un niveau de développement stable comparé à l’année dernière. Dans cette catégorie on voit apparaître des blockchains comme Bitcoin (14’000CPY), Ethereum (36’000CPY) et Elrond (17’000CPY). D’autres infrastructures comme Stellar, Fantom, Basic Attention Token, Celo, Mina font partie de cette classe d’actifs.

Les développeurs

Dans la catégorie des blockchains de bases, le nombre de développeurs a considérablement augmenté. Une augmentation de plus de 20% passant de 6’200 à 7’500 pour les protocoles du top 50. Pas de changement dans le top 5, les blockchains les plus représentées sont Cardano, Ethereum, Polkadot et Solana.

Solana, Avalanche et Terra confirment, le nombre de développeurs est en forte augmentation au sein de ces protocoles. Petit nouveau, The Sandbox affiche une forte croissance du nombre de développeurs à son bord (+112%). Dans cette catégorie on note l’apparition de projets comme Helium ou Internet Computer. Les blockchains en déclin sont représentées par les mêmes blockchains que citées précédemment avec l’apparition des projets EOS et Klaytn. Puisque de manière générale les commits sont émis par les développeurs. Si le nombre de développeurs baisse, alors le nombre de se voit impactés de la même manière.

2. Projet de finance décentralisée

Passons cette fois à l’analyse des protocoles de la finance décentralisée. Tout d’abord, on note l’évolution du nombre de commits réalisés en comparaison entre 2021 et 2020. Passant respectivement de 101 000 à 125 000, ce qui représente une augmentation de plus de 20%.

TOP 10 des cryptomonnaies

Dans le top 5 des projets majeurs de la finance décentralisée en nombre de commits publiés et réalisés on retrouve : Synthetix, Maker, SushiSwap, Balancer et KEEP Network. Maker prend la première position avec 9 500 CPM, suivi de Synthetix avec près de 9 000 CPM réalisés puis SushiSwap en troisième position avec 7 500 CPM. Dans le top 10 on retrouve des applications comme Uniswap, Bancor, Loopring et Yearn Finance.

Les challengers

Dans la catégorie des challengers DeFi : on retrouve Loopring en bonne posture avec une augmentation de plus de 278% de l’année 2020 à l’année 2021 concernant l’augmentation du nombre total de commits. Suivi par des projets comme Idle Finance, Rari Capital ou Aave qui font plus que doubler leurs réalisations de commits en comparaison à l’année précédente. Des projets comme Set Protocol, InstaDApp et Tornado Cash font leurs apparitions dans cette catégorie associée à la finance décentralisée.

Comme pour la catégorie précédente, le rapport fait état des projets qui sont en pertes de vitesse via la publication des commits sur les deux années. Le top 5 est représenté par Enzyme Finance, Opyn, dYdX, KEEP Network et Metronome. On retrouve aussi dans cette catégorie un projet comme Compound, RenVM et Sablier. Point important, on retrouve Maker qui perd environ 20% par rapport à l’année dernière. Alors qu’il reste le premier du Top 10 en matière de commits réalisés. Peut-on parler d’une perte de vitesse du côté du secteur de la DeFi ? (Il faut prendre en considération que cette analyse se base exclusivement sur la DeFi au sein d’Ethereum. Elle ne représente pas la finance décentralisée globale du marché des cryptomonnaies).

Développeurs

Dans ce secteur, on note tout de même une augmentation d’environ 43% du nombre de développeurs pour travailler au sein des projets de la finance décentralisée. Une nette augmentation pour l’ensemble des projets et des travaux de développement au sein de ce secteur.

Le top 5 se compose dans un premier temps de Maker mais qui perds environ 20% de la base de ses développeurs. En seconde position on retrouve le projet Synthetix dont le nombre de développeurs augmente de 50%. En troisième position, Compound le roi des intérêts composés réduit d’environ 16% sa position initiale de 2020. Yearn Finance en quatrième position quant à lui augmente drastiquement avec un nombre de développeurs qui bondit de près de 200% sur un an. Et pour finir, Balancer a doublé ses effectifs.

Les projets qui augmentent le plus en matière de développeurs sont représentés par : Aave (+167%), InstaDApp (+132%) Set Protocol (+105%) et Uniswap (+106%). Comme énoncé précédemment, les protocoles en déclin sont représentés par Maker, Compound, KEEP Network, Enzyme Finance et dYdX.

Conclusion

Un rapport très intéressant qui met en avant les blockchains de bases les plus importantes. Ainsi qu’une analyse pertinente du secteur de la finance décentralisée. Certaines blockchains n’ont pas pu trouver leurs places dans cet énoncé. A l’image de Near Protocol, Algorand, Ethereum Classic, Decentraland, Enjin, Binance Chain, Polygon, Tezos ou encore VeChain. Bien entendu, ce ne sont pas les seules blockchains qui ne sont pas mentionnées dans ce rapport. Cela peut s’expliquer par rapport à la concurrence qui réside dans la qualité des infrastructures et des réseaux disponibles au sein des marchés des cryptomonnaies.

On relève un fort développement autour des plates-formes d’hébergement pour les applications décentralisées avec Cardano, Ethereum et Solana. Les développeurs sont de plus en plus présents dans le secteur des cryptomonnaies. Un engouement qui reste stable sur les blockchains de bases. Quand l’engouement augmente du côté de la finance décentralisée en fonction du nombre de commits réalisé. On note aussi un ralentissement des projets phares comme Coumpound, Maker à l’instar de Synthetix ou Year Finance par exemple.

On notera aussi que le secteur du gaming est plutôt peu représenté dans l’ensemble de cette étude. La société Outlier Ventures propose chaque année un rapport. Il traite des indicateurs de développement et de performances concernant le marché des cryptomonnaies.

L’entreprise Outlier Ventures propose aussi un rapport sur le secteur du métavers.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Emile Stantina

Intéressé par l'investissement et les marchés financiers après une école de commerce à Chambéry, la passion pour les cryptomonnaies fût évidente. La blockchain est sûrement l'outil universel de demain.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.