A
A

Terra 2.0 : Bonne ou mauvaise idée ?

dim 12 Juin 2022 ▪ 17h00 ▪ 7 min de lecture - par Emile Stantina

Après le naufrage et l’enchaînement de plusieurs pertes considérables, la blockchain Terra renaît avec une version 2.0. Elle a pris le nom de Terra Classic, et de nouveaux tokens Luna et autres stablecoins arrivent également sur la plateforme. L’airdrop des nouveaux tokens a permis de restituer une partie des pertes des investisseurs sur l’ancienne blockchain. Mais la question se pose : Terra Classic, est-ce vraiment une bonne idée ?

Terra 2.0_Luna_Cryptomonnaie_Naufrage

Une mise en place trop rapide de la nouvelle blockchain Terra 2.0

En premier lieu, il faut souligner que la mise en place de la nouvelle blockchain Terra Classic est un peu trop rapide. En effet, il n’a fallu que quelques jours à Do Kwon, après l’effondrement de Terra, pour annoncer l’arrivée de la nouvelle version. Selon certains experts en matière de cryptomonnaies, cela semble être une décision prise à la hâte.

Dans cette rapidité d’exécution, il est pratiquement sûr que les équipes de développeurs de Terra n’ont pas pu fixer correctement les défauts ayant conduit à l’effondrement de l’écosystème. De ce fait, il faut s’attendre à ce qu’il n’y ait pas beaucoup de changement sur cette nouvelle plateforme.

Des avis qui n’ont pas été unanimes

Le lancement de la nouvelle blockchain Terra Classic a été fait à la suite d’une votation de la communauté du projet Terra. C’est en effet après l’approbation de la gouvernance, que Do Kwon a annoncé officiellement la nouvelle version. Pourtant, les votes pour la relance de Terra sont loin d’avoir été unanimes. La proposition 1623 a eu un taux de votes positifs d’environ 65 %. Que pense alors le reste de la communauté ?

Environ 21 % des membres n’ont pas voulu voter lors de cette proposition. Mais 13 % de la communauté s’y est opposé, avec un « non avec veto ». C’est ce qui a d’ailleurs engendré un débat entre les deux clans, incluant d’un côté les dirigeants de Terra, et de l’autre cette partie de la communauté qui n’était pas d’accord avec la mise en place de Terra Classic.

La proposition acceptée par la communauté concerne un plan de relance avec un hard fork. Ce qui signifie que Terra 2.0 devait reprendre l’historique de la version précédente à son compte. Pourtant, Terra Classic est en réalité une nouvelle blockchain à part entière, avec la création d’un bloc Genesis. Il faut distinguer certains points, surtout au niveau de la migration des applications qui étaient sur la précédente blockchain.

Un comparatif vis à vis de l’histoire d’Ethereum

La blockchain Ethereum est passée par le même cap que Terra. En effet, lors du DAO Hack, la valeur de l’ETH a chuté pendant une courte période. Un attaquant inconnu a profité d’une faille de sécurité sur l’écosystème pour s’en prendre à la DAO d’Ethereum. Il a pu en tirer jusqu’à 3,6 millions d’ethers sur Child DAO, disposant d’une structure similaire à celle de The DAO. Les dirigeants d’Ethereum ont proposé un Hard Fork, qui a été accepté par la communauté de la blockchain. Deux communautés bien distinctes ont vu le jour depuis cela, celle d’Ethereum Classic et celle d’Ethereum. Actuellement, la blockchain continue de prospérer. La décision du Hard Fork a été une bonne décision pour la pérennité de l’écosystème.

La blockchain Terra avait l’opportunité de suivre les traces d’Ethereum, en adoptant un vrai concept de hard Fork. Il fallait modifier une partie de la version précédente pour donner naissance à la version 2.0. Pourtant, Terra a opté pour la création d’une nouvelle blockchain, qui sera différente de l’ancienne version. Cette décision pourrait se justifier par le manque de moyens dont disposent les développeurs de Terra, pour apporter des modifications majeures à l’ancien écosystème. En effet, suite à l’effondrement, il n’y a plus vraiment de fonds sur cette plateforme.

Est-ce légitime de créer un nouveau stablecoin pour Terra ?

En analysant en profondeur la situation de Terra et de sa nouvelle blockchain, est-ce légitime pour elle de se baser sur un nouveau stablecoin ou est-ce déjà voué à l’échec ? C’est une question qui devrait en effet se poser, car malgré la robustesse de la précédente plateforme, l’effondrement a quand même eu lieu. Le lancement rapide de la nouvelle blockchain n’a sûrement pas permis le développement d’une telle robustesse.

D’un côté, il est tout de même légitime de créer un nouveau stablecoin pour la nouvelle blockchain de Terra. Il permet en effet d’attirer les investisseurs grâce à la stabilité de la plateforme et de l’écosystème. De plus, il permet de développer des solutions DeFi pour le réseau et pour les utilisateurs. Il constitue également une trésorerie pour les projets en cours de développement. Le stablecoin reste donc une nécessité.

Mais d’un autre côté, il s’agit du stablecoin algorithmique qui est, en quelque sorte, la faiblesse de Terra et qui a joué un rôle dans son effondrement. La nouvelle blockchain a décidé de ne pas mettre en place ce même système, pour le moment, attendant de voir comment évolue la situation.

Il est tout de même à noter qu’il sera difficile pour Terra de regagner la confiance de sa communauté, que ce soit pour les nouveaux membres ou pour les anciens investisseurs. Ainsi, la légitimité de la mise en place d’un stablecoin n’affectera que les détails techniques de la blockchain. Avec l’effondrement et les pertes considérables, les utilisateurs auront du mal à rejoindre les rangs de cette nouvelle plateforme, dont les fondements ne sont pas vraiment sûrs.

Conclusion

Le projet Terra 2.0, est-ce une bonne ou une mauvaise idée ? Cela reste encore à voir sur le long terme. Bien que la majorité de la communauté de Terra ait approuvé la proposition de Do Kwon, la mise en place de la nouvelle blockchain a été réalisée à la hâte. Dans cette optique, il est assez difficile de croire que tous les problèmes sont déjà résolus. Elle aura également du mal à convaincre l’ancienne communauté de rejoindre ses rangs, car la confiance n’est plus d’actualité, même si des airdrops ont été mis en place pour récompenser les plus fidèles.

Actuellement, on peut voir que le token Luna 2.0 est encore assujetti à une nouvelle chute de valeur, en seulement quelques jours après le lancement de la nouvelle blockchain. Est-ce un signe que cette dernière n’est vraiment pas sur la bonne voie ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Emile Stantina avatar
Emile Stantina

Intéressé par l'investissement et les marchés financiers après une école de commerce à Chambéry, la passion pour les cryptomonnaies fût évidente. La blockchain est sûrement l'outil universel de demain.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 20 906,44 $ -0.58%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 202,70 $ 0.4%
DEFI (DEFIPERP) 2 799,70 $ -1.63%
MARKETS (ACWI) 86,08 $ -0.27%
GOLD (XAUUSD) 1 822,20 $ -0.26%
TECH (NDX) 12 008,23 $ -0.8%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ 0.24%
CURRENCIES (EURGBP) 0,862670 £ 0.4%
CRUDEOIL (USOIL) 109,74 $ 2.05%
IMM. US (REIT) 2 441,27 $ -0.16%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document