A
A

Dossier Exclusif : L’histoire du naufrage de la blockchain Terra (LUNA)

dim 05 Juin 2022 ▪ 17h00 ▪ 12 min de lecture - par Emile Stantina

Depuis quelques semaines, l’affaire du naufrage de la blockchain Terra inonde les réseaux et le marché des cryptomonnaies. En effet, une chute considérable allant jusqu’à 99 % de la valeur du token UST et de Luna a été constatée. Ce naufrage a engendré de nombreuses théories, des enquêtes et des situations qui ont bouleversé le marché et l’industrie blockchain.

Terra Luna crypto currency. Luna on abstract background.

Le mystère de la chute des tokens UST et Luna avec ce concept de stablecoin algorithmique

Depuis déjà quelques semaines, on a pu constater de nombreuses chutes dans différents domaines, liées à la conjoncture économique actuelle. Netflix a perdu de nombreux abonnés, en l’espace de quelques jours seulement. Le marché des cryptomonnaies reste également touché par la chute considérable de la valeur marchande de l’ensemble des actifs cryptographiques. Sur le plan politique, cela est notamment dû à l’arrêt des investissements en cryptomonnaies de la part de la Russie, freinant ainsi la progression du marché.

Bien que la plupart des cryptomonnaies aient été affectées par cette chute, le cas de Terra et de Luna reste le plus spectaculaire, la situation ayant engendré le naufrage de la blockchain. Il faut savoir que l’algorithme de gestion du token UST passe par le token natif de l’écosystème, Luna. Ainsi, pour la création d’un UST, il faut un Luna, et vice-versa. À la vue de la baisse du marché des cryptomonnaies, les détenteurs du token UST ont commencé à vendre en masse, pour éviter de subir une perte démesurée. C’est ce qui a entraîné la baisse de la valeur de l’UST en un rien de temps. Sa valeur est tombée à 0,65 dollars dans un premier temps.

Par ailleurs, pour racheter les UST, il faut disposer d’une quantité disponible de Luna. Terra a procédé à un protocole de transformation en changeant certains USD en Luna. Malgré cette tentative, la quantité de Luna n’a pas été suffisante pour pallier à l’offre de vente massive de l’UST, ce qui a engendré le naufrage des deux cryptomonnaies. L’UST entraînant dans sa chute le token Luna, pas assez robuste pour supporter la pression vendeuse du marché.

Les pertes considérables pour certaines entités et certains investisseurs particuliers

En seulement quelques jours, Luna a perdu plus de 99.99 % de sa valeur. Il en va de même pour l’UST. Le 9 mai 2022, la valeur de l’UST était de 1 dollar. Le 13 mai, il a chuté à 0,13 dollar, subissant une perte de 87 % de sa valeur. Pour Luna, sa valeur est passée de 118 dollars le 4 avril, à 0,1 dollar le 13 mai. En termes de perte de capitalisation, ce sont plus de 39 milliards de dollars pour Luna et 16 milliards de dollars pour l’UST. Cela représente une perte totale de plus de 50 milliards de dollars sur l’ensemble de la blockchain Terra.

Suite à cela, il est indéniable que de nombreux investisseurs ont fait face à des pertes considérables en moins de 24 heures. Un influenceur, KSI Crypto, affirme d’ailleurs avoir perdu la somme de plus de 3 millions de dollars suite à ce naufrage. Aucun détenteur de token UST n’a été épargné.

Remboursement des investisseurs et attaque au domicile de Do Kwon

Sur Twitter, Do Kwon, le fondateur de Terra, a toujours rassuré sa communauté sur la recherche de solutions rapides pour les investisseurs. Il a mené de nombreuses tentatives de sauvetage, mais aucune n’a abouti. Il assure également que le remboursement des pertes des investisseurs va se faire, d’une manière ou d’une autre.

Parmi les plus affectés financièrement par ce naufrage, Chancers, un influenceur Corréen qui diffuse des informations sur les cryptomonnaies, affirme que sa perte s’élève à plus de 2,4 millions de dollars. Une somme considérable perdue en moins de quelques heures. Après quelques recherches, il s’est rendu au domicile de Do Kwon afin d’obtenir des explications directes concernant la situation de Terra, et le remboursement de ses pertes. Arrivé devant sa porte, la femme de Do Kwon lui a ouvert et lui dit que son mari n’était pas chez lui. Chancers a donc rebroussé chemin. Cependant, ayant les forces de l’ordre à sa recherche, il s’est rendu lui-même au poste de police pour s’expliquer. C’est le scandale qu’il fallait éviter. La perte des investisseurs à travers le monde entier reste considérable.

Terra, c’est plus que l’UST

Arrêt de la blockchain : panique des développeurs et des équipes

Avec la chute considérable des deux cryptomonnaies de Terra, l’équipe a pris la décision de suspendre temporairement les activités de la blockchain. Les dirigeants ont besoin de temps pour trouver un plan sûr afin de d’assurer le redémarrage au mieux des activités de Terra, et rembourser les investisseurs. Ils n’ont voulu donner aucun détail sur les approches qu’ils envisagent, et tentent de trouver une solution rapidement.

Mais cet arrêt des activités de la blockchain a entraîné une vague de panique au sein de la communauté. En l’absence d’informations concrètes, les critiques affluent sur les réseaux sociaux. De plus, suite à cet arrêt, la valeur de Luna et l’UST n’a cessé de chuter.

Cependant, seulement deux heures après l’annonce de l’arrêt, l’équipe de Terra a tweeté la reprise de la production des blocs sur la plateforme. Une nouvelle fusion de code permet le redémarrage de la blockchain.

Création des blocs de nouveau opérationnelle

Proposition de la communauté hardfork n°1 et n°2

En vue de rembourser les investisseurs ayant connu des pertes considérables après le naufrage, Do Kwon a demandé l’avis de la communauté pour la réalisation d’un hardfork. Cette dernière a émis des avis positifs concernant l’élaboration de ce plan, et les équipes se sont exécutées dans la foulée.

Do Kwon a opté pour un hardfork, en proposant la nouvelle blockchain Terra Classic, une version 2.0 de la précédente. Il affirme qu’elle sera composée d’une offre totale de 1 milliards de Luna, qui sera répartie pour récompenser les plus fidèles utilisateurs, investisseurs et développeurs de la communauté. Par ailleurs, 10 % de cette offre totale sera attribuée au pool de la communauté de la nouvelle plateforme, ce qui correspond à une valeur de 100 millions de Luna. Une partie de cette offre sera également attribuée aux détenteurs de Luna, avant et après naufrage de la précédente blockchain.

Le lancement de Terra Classic fut un succès, car Do Kwon n’a eu besoin que de l’approbation de la gouvernance pour son officialisation sur les réseaux. Les données estimatives ont dépassé les espérances, le pool communautaire ayant pu recevoir plus de 300 millions de Luna pour le développement de Terra Classic. De plus, l’airdrop de plusieurs nouveaux tokens symbolise cette « renaissance » et cette seconde vie. Des tokens commencent à être déposés en staking sur cette nouvelle blockchain, et la situation semble s’améliorer pour l’ensemble de l’écosystème Terra.

Les dessous de l’affaire : déclaration et Hypothèses

De nombreuses hypothèses surviennent quant au naufrage soudain de la blockchain Terra. En effet, si tout le marché des cryptomonnaies a chuté, pourquoi Luna et UST ont-ils connu une telle débâcle ?

La situation n’a pas laissé les internautes sans voix et de nombreuses suspicions se sont révélées. D’ailleurs, le fondateur de la cryptomonnaie Cardano, Charles Hoskinson, pense qu’il y a eu une manipulation du marché. De nombreux internautes sont du même avis que lui. Les principaux suspects sont notamment les géants financiers Citadel et Blackrock. Bien que l’hypothèse ne soit pas à écarter, ces grands groupes ont fermement démenti.

Par ailleurs, le marché des cryptomonnaies étant « non réglementé », les acteurs financiers profitent de chaque opportunité pour déstabiliser leurs concurrents. La chute de l’UST et de Luna représente notamment la faille qui a engendré cette attaque, mais l’affaire reste, jusqu’à maintenant, assez floue.

Terra la plus grosse débâcle de l’histoire des cryptomonnaies ?

Actuellement, Terra figure parmi les plus grosses débâcles de l’histoire des cryptomonnaies. Ce naufrage a entraîné de nombreuses conséquences sur différents plans.

Tout d’abord, il y a la remise en question de la sécurité des stablecoins. En effet, suite à ce naufrage, les investisseurs peinent à avoir la garantie que les autres stablecoins ne subiront pas le même sort. La situation a également affecté le bitcoin. De plus, cette débâcle donne une mauvaise image du secteur, qui essaie actuellement de s’introduire entièrement dans la vie courante. Le minage est déjà mal vu par de nombreux pays en raison de son impact sur l’environnement. Enfin, le naufrage de Terra remet également en cause la sûreté des cryptomonnaies.

Les leçons à tirer de ce naufrage de la blockchain Terra

Suite au naufrage de la blockchain Terra, des leçons concrètes peuvent être tirées, tant pour les utilisateurs, que pour les dirigeants :

  • Les stablecoins algorithmiques ne sont pas encore atteint une phase finale de maturité. La blockchain Terra a été une des premières blockchains à s’orienter vers cette solution de stablecoins algorithmiques. D’autres projets comme Tron poursuivent les travaux de développement de cette technologie. Il faudra du temps pour que ce type de stablecoins puissent vraiment gagner en maturité et deviennent un outil sans risque.
       
  • Le marché des cryptomonnaies est toujours un marché très risqué : Qu’importe la situation, la cryptomonnaie n’est pas toujours un marché sûr. À tout moment, la chute de valeur peut survenir, pour diverses raisons. Les investisseurs doivent tenir compte de ces risques avant de se lancer.
       
  • Une plateforme centralisée présente beaucoup de failles et reste facilement assujettie à un naufrage en cas de crise majeure. Ça a été le cas pour la blockchain Terra, et les trades sur les paires LUNA et UST ont été gelés par la plateforme Binance.
       
  • Il faut beaucoup de confiance pour investir dans le monde des cryptomonnaies. La blockchain Terra aura du mal à regagner celle de la communauté, même avec cette nouvelle version.

Conclusion

Le naufrage de Terra a notamment été causé par la vente massive de l’UST, avec la chute de la valeur de ce dernier. Toutefois, les raisons à l’origine de cette chute soudaine et considérable restent encore floues. Beaucoup se penchent sur le raid des géants financiers, mais rien n’a encore été démontré. Afin de rembourser les investisseurs, Do Kwon a mis en place un hardfork pour pallier au problème. Il a donc lancé une version 2.0 de la blockchain, Terra Classic. Est-ce une solution durable sur le long terme pour la communauté de Terra ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Emile Stantina avatar
Emile Stantina

Intéressé par l'investissement et les marchés financiers après une école de commerce à Chambéry, la passion pour les cryptomonnaies fût évidente. La blockchain est sûrement l'outil universel de demain.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 20 912,29 $ -0.55%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 203,73 $ 0.48%
DEFI (DEFIPERP) 2 803,40 $ -1.5%
MARKETS (ACWI) 86,08 $ -0.27%
GOLD (XAUUSD) 1 822,43 $ -0.24%
TECH (NDX) 12 008,23 $ -0.8%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ 0.23%
CURRENCIES (EURGBP) 0,862620 £ 0.39%
CRUDEOIL (USOIL) 109,74 $ 2.05%
IMM. US (REIT) 2 441,27 $ -0.16%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document