A
A

35 millions de dollars levés pour une marketplace de jeux NFT

mar 05 Avr 2022 ▪ 10h30 ▪ 4 min de lecture - par Grégoire Morat

La société Fractal du cofondateur de Twitch Justin Kan a levé 35 millions de dollars pour créer une marketplace NFT axé sur les jeux vidéo. C’est à San Francisco que la société a ouvert une place de marché pour les joueurs de jeux vidéo, afin qu’ils puissent acheter et vendre des jetons non-fongibles, proposés par les premières collections des entreprises de gaming à leur public. Parmi les investisseurs, on retrouve par exemple Paradigm avec Matt Huang qui rejoindra le conseil d’administration de la société, mais aussi Multicoin Capital ou encore Andreessen Horowitz et bien d’autres, qui ont participé à ce premier tour de table. Ces premiers investissements surviennent deux mois après l’annonce du lancement de Fractal auprès du public le 30 décembre 2021.

35 millions pour développer le monde du gaming NFT

Ces nouveaux fonds seront utilisés pour recruter et financer des développeurs de jeux, améliorer un écosystème de participants au GameFi, mais aussi pour engager plus d’ingénieurs indispensables à ce projet. De plus, Fractal se montre très minutieux et exigeant dans le choix des jeux du Web3 participants à son projet. Après vérification de la qualité, seuls 5 pour cent des jeux postulants sont acceptés a expliqué Justin Kan. On y retrouve des jeux de stratégie en temps réel comme House of Sparta, des jeux de course comme Yaku mais aussi des jeux de rôle en ligne comme Cinder et Nekoverse. Le cofondateur de Twitch a explicité son choix dans ces termes : « Je voulais m’associer aux jeux les plus cool du moment ».

Une tâche ardue qui se heurte à la résistance aux NFT

Une autre raison pour ce choix sélectif des « meilleurs jeux vidéo du Web3 » est la résistance de la part de certains joueurs et développeurs de jeux face aux NFT. On peut citer en exemple Ubisoft qui en a fait l’expérience en décembre 2021, lorsque ses fans ont très mal reçu sa collection de NFT pour Ghost Recon. Mais ce n’est pas la seule société de gaming qui a fait face à ce genre de refus.

Les risques de hacking

D’autres risques s’ajoutent à cette défiance de la part des joueurs : Fractal a en effet subi une faille de sécurité lors de son lancement en décembre 2021. Un hacker a piraté le robot d’annonce de la communauté Discord, ce qui a envoyé un lien d’arnaque à des milliers d’utilisateurs. La facture pour la société nouvellement créée s’est élevée à 150 000 dollars. Ce genre de failles est un risque majeur dans le monde de la blockchain. Sky Mavis en a récemment fait l’expérience lorsque des pirates ont volé 624 millions de dollars en Ethereum sur le réseau Ronin du jeu Axie Infinity.

Fractal se veut être « une marketplace de confiance pour les meilleurs jeux blockchain » a encore déclaré Justin Kan. Pour faire face au rejet des NFT dans le gaming auprès de certains joueurs et aux risques d’hacking, la société a considérablement investi dans la sécurité de sa marketplace et sélectionne précisément les jeux vidéo qui pourront l’intégrer. Le projet semble porter ses fruits, puisque les collections NFT des jeux ont déjà récolté plus de 2 millions de dollars lors de la vente initiale.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Grégoire Morat avatar
Grégoire Morat

Étudiant passionné par l’entrepreneuriat et fasciné par les technologies derrières les cryptos ! Eh oui, je suis persuadé que les deux sont intimement liés : la blockchain et les NFT sont en train de révolutionner de nombreux secteurs et présentent des opportunités inédites.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !