A
A

Twitter : La Révolution s'appelle Elon Musk

dim 06 Nov 2022 ▪ 15h00 ▪ 5 min de lecture - par Krull

Elon Musk est généralement classé dans les partisans du Bictoin. Entrepreneur mondialement connu et disposant d’une fortune qui le classe parmi les Hommes les plus riches au monde, Elon Musk s’est offert le réseau social Twitter en date du 27 Octobre 2022. Cette acquisition est fondamentalement liée à la sphère crypto, dès lors qu’Elon Musk a déjà utilisé la plateforme pour s’exprimer sur les actifs numériques et la blockchain. Le réseau social est connu pour être une plateforme de débats plus ou moins apaisés, tout en étant un révélateur des tensions de nos sociétés. Deux éléments laissent à penser qu’Elon Musk souhaite opérer un changement à 180° : Le nouvel abonnement Twitter Blue et le plan de licenciement massif.

crypto, cryptomonnaie, elon musk, dogecoin, doge, Vitalik

Le nouvel abonnement Twitter Blue d’Elon Musk

Les changements massifs pour le goliath des médias se dévoilent. Il est maintenant rapporté que Twitter met fin aux articles sans publicité pour ses abonnés Blue. Ce service d’abonnement qui cherchait à révolutionner la plateforme a fait ses débuts il y a plus d’un an. Il promettait de donner aux utilisateurs l’accès à des fonctions exclusives, avec en tête d’affiche l’option « Annuler un tweet » nouvellement introduite. Parmi ces offres premium, il y avait la possibilité d’accéder à des articles sans publicité provenant d’une variété d’éditeurs. Ces derniers vont de sites comme le L.A. Times à Insider. Cependant, avec l’arrivée du nouveau propriétaire Elon Musk à la tête de Twitter, il semble que cela soit sur le point de changer.

De plus, les utilisateurs vérifiés ou « blue tick » devront payer pour leur statut de vérification à l’avenir. L’objectif de l’entreprise est de fixer un abonnement mensuel pour ces utilisateurs, ce qui permettrait de débloquer d’autres fonctionnalités. Ainsi, les utilisateurs vérifiés actuels disposeront de 90 jours à compter du lancement pour s’abonner à la nouvelle fonctionnalité. Ce qu’il faut retenir à l’heure de la rédaction de cet article, c’est que le nouvel abonnement Twitter Blue d’Elon Musk n’obligera pas les utilisateurs à fournir une authentification d’identité pour recevoir un badge de vérification. Enfin, pour disposer de ce badge, il faut compter 8 dollars par mois.

Elon Musk licencie 50 % du personnel de Twitter

C’est en effet la douche froide dans les locaux de Twitter. Comme à l’accoutumé dans le cas d’un changement de propriétaires, les licenciements sont massifs. Après l’acquisition de Twitter pour 44 milliards de dollars, une nouvelle direction a pris le pouvoir. Parmi la pléthore de changements dans le cadre de sa nouvelle évolution, on compte désormais le licenciement d’une partie importante des employés de Twitter. Elon Musk a indiqué que la réduction importante du nombre d’annonceurs comme l’incident déclencheur de la baisse des bénéfices. En revanche, les licenciements ont rapidement suivi, un peu plus d’une semaine après le début du mandat du PDG. Dans un tweet écrit par Elon Musk, le contexte de ces licenciements mis en œuvre fait l’objet d’une explication. Musk a déclaré que les actions de la société à l’égard des annonceurs étaient « extrêmement foireuses« . Il les a ainsi qualifiées d’attaque contre la liberté d’expression en Amérique.

Désormais, d’anciens employés de Twitter sont sur le point de poursuivre le réseau social. Le recours collectif a été déposé devant le tribunal fédéral de San Francisco. En outre, cinq anciens employés ont mené l’action en justice contre le géant des médias sociaux. En effet, la loi fédérale WARN (Worker Adjustment and Retraining Notification Act) exige un préavis de 60 jours pour les licenciements collectifs ou fermetures d’usines.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Krull avatar
Krull

À l'angélisme des intercesseurs du système monétaire actuel, j'oppose la DeFi, les actifs numériques et le metaverse. Juriste au Luxembourg, je m'intéresse aux fonds d'investissement en cryptomonnaies.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !