A
A

Ukraine : FTX, la blanchisserie des démocrates ?

jeu 17 Nov 2022 ▪ 7h00 ▪ 4 min de lecture - par Nicolas Teterel

FTX est suspecté d’avoir facilité du blanchiment d’argent pour le compte des démocrates via des dons en cryptomonnaies collectés par l’Ukraine…

La blanchisserie FTX

En 2020, SBF a donné 5,2 millions de dollars à la campagne présidentielle de Joe Biden. D’après Open Secrets, une organisation qui suit l’argent en politique, les dons de SBF se sont élevés à 40 millions de dollars entre 2021 et 2022.

Sur ce total, 92 % sont allés aux démocrates, ce qui en fait le second plus grand donateur du parti derrière George Soros (128 millions $…). Les 8 % restants sont allés aux républicains.

Ces largesses ont permis au jeune milliardaire de se rendre à la maison blanche pour y rencontrer les conseillers de Joe Biden. Pile lorsque l’administration Biden s’est mise à dépenser sans compter pour l’Ukraine…

Si bien que FTX s’est vu confier la mission de convertir en dollars toutes les donations en cryptomonnaies faites à l’Ukraine. Ces dons devaient ensuite être reversés à la Banque nationale d’Ukraine. En partie, tout du moins…

Était notamment impliqué dans cet arrangement le ministère ukrainien de la transformation digitale, chapeauté par Mykhailo Federov.

« Aidez l’Ukraine avec la crypto, ne nous laissez pas seuls face à l’ennemi »

M. Federov, qui est aussi vice-Premier ministre, a fait basculer l’Ukraine dans l’ère numérique via l’application Diia (Дія). Cette application est le pendant ukrainien du Digital Wallet que la Commission européenne essaie de nous vendre.

Près de 20 millions d’Ukrainiens l’ont téléchargé, notamment pour obtenir leurs certificats de vaccination contre le covid… Dit autrement, il s’agit d’un cheval de Troie pour la fameuse identité numérique voulue coûte que coûte par le World Economic Forum. Celle-là même qui fusionnera avec la CBDC

En parlant du WEF, notons en passant que le CEO de FTX est le neveu de Linda Fried, une ponte du WEF. Cette scientifique en épidémiologie y préside le « Council on the Future of Human Enhancement ». Que le monde est petit dans ces hautes sphères.

C’est d’ailleurs probablement tante Linda qui a convaincu SBF de financer des tests cliniques ayant conclu à l’inefficacité de l’ivermectine :

« FTX a financé l’essai qui a démontré que l’ivermectine ne fonctionnait pas et investi dans des entreprises développant des vaccins (à ARNm). »

Bref, pour en revenir à FTX, Fox news pense que l’exchange a trempé dans des affaires de blanchiment d’argent. Le modus operandi supposé étant le suivant :

1) Livraisons gratuites d’armes en Ukraine par les démocrates ;
2) Revente d’une partie de ces armes sur le dark web contre des cryptomonnaies ;
3) Blanchiment de cet argent sous forme de dons en cryptomonnaies pour l’Ukraine ;
4) Récupération de cet argent par FTX et SBF ;
5) Donations au parti démocrate.

SBF s’apprêtait même à donner entre 100 millions et un milliard de dollars aux démocrates pour l’élection présidentielle de 2024…

Si ces faits sont avérés, SBF était donc, entre autres, une blanchisseuse pour Joe Biden.

Source : Bob Moran

Slava Ukrajini …

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas Teterel avatar
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !