A
A

Analyse statistique du bitcoin (BTC)

dim 21 Mai 2023 ▪ 12 min de lecture ▪ par Thomas A.
Trading

En janvier 2023, notre analyse statistique du bitcoin (BTC) nous ouvrait la possibilité prochaine « d’imaginer une forte reprise haussière du cours du bitcoin ». Nous laissions aussi ouverte l’hypothèse selon laquelle « le milieu d’année 2023 pourrait s’avérer être une possible autre zone de risque ». En effet, la sortie du marché baissier est désormais actée. La reprise haussière fut particulièrement prononcée et elle a dépassé de nombreuses attentes. Décryptage des signaux statistiques.

Benoît Mandelbrot montrant le coefficient de Hurst.

Une sortie exceptionnelle du marché baissier

Nous avons déjà discuté les mécanismes statistiques qui ont provoqué la sortie du marché baissier. En octobre 2022, avant l’affaire FTX, l’étude statistique montrait deux choses :

  • Premièrement, que « toute nouvelle baisse durable du bitcoin serait relativement improbable ». De plus, « la volatilité du BTC sera associée à un nouveau mouvement baissier qui serait relativement limité, ou bien un retournement durable à la hausse ».
  • Ensuite, que « tout mouvement de baisse pourrait être soit intense, soit bref ».
  • Enfin, on pouvait supposer en janvier 2023 que « la probabilité d’assister à une variation de plus ou moins 10 % dans les prochaines semaines est relativement très grande à ce jour ». Ce qui nous a été confirmé par l’ampleur significative de la hausse.

Dès l’automne 2022, de nombreux indicateurs nous laissaient ainsi présager un probable épuisement de la tendance baissière. Et toutes les projections de prix vers 10 000$ nous semblaient relativement improbables. La sortie du marché baissier s’est ainsi faite par une intense baisse qui a été brève et qui a impulsé une sortie de tendance par des variations haussières puissantes. Si les statistiques ont été d’une grande aide dans la lecture des tendances observées, il est aussi pertinent de bien décrypter la situation actuelle.

bitcoin (BTC) : trop haut, trop vite ?

La question qui se pose désormais est de savoir si la hausse observée jusqu’à 30 000$ ne fut pas prématurée. Pour cela, on fait appel à plusieurs outils statistiques.

L’écart raisonnable à la moyenne mobile

Un premier élément fondamental nous est donné par la moyenne mobile. En effet, la moyenne mobile à 100 jours a bien encadré le marché baissier. La cassure de la moyenne mobile a également très bien encadré la sortie du marché baissier. Ainsi, le graphique ci-dessous reprend le cours du bitcoin (BTC) en gris, la moyenne mobile à 100 jours en noir, et l’écart entre le prix et la moyenne mobile en bleu.

Moyenne mobile centrée à 100 jours sur le bitcoin (BTC) et écart avec la moyenne mobile (bleu). Graphique et traitement de données par Thomas ANDRIEU.

En conséquence, il apparaît d’abord que la sortie du marché baissier s’est faite très progressivement entre août 2022 et janvier 2023. Une fausse cassure a été enregistrée en novembre. Ensuite, l’écart actuel entre le cours et la moyenne mobile est d’environ 5 500$. Par conséquent, cet écart n’est pas statistiquement excessif. Au plus fort du marché haussier en 2020, l’écart à la moyenne mobile est même monté jusqu’à 20 000$. Dans une telle configuration, le cours actuel du bitcoin serait au-delà des 41 000$. Il n’y a donc pas actuellement d’excès en termes de niveaux de cours.

La force statistique du marché s’épuise

Un des indicateurs majeurs à notre disposition pour mesurer la force du marché est de cumuler les variations journalières. En effet, si la hausse n’est pas assez franche ou pas assez durable, alors l’indicateur montrera des variations cumulées qui seront un signal de faiblesse. Un indicateur sous 0 traduit la persistance d’un marché baissier lorsque un indicateur au-dessus de 0 traduit une force haussière. Par ailleurs, les variations cumulées sont généralement très canalisées (entre -40 et 40 pour le bitcoin).

Variations cumulées du bitcoin (BTC, graphique haut) et cours du bitcoin (graphique haut). Graphique er traitement données par Thomas ANDRIEU.

On observe assez clairement que le signal haussier a été observé dès le début de janvier 2023. Nous précisions alors qu’il s’agissait « bien d’un signal positif ». Désormais, le cours du bitcoin (BTC) montre une importante faiblesse statistique. Dès lors, toute nouvelle baisse (l’absence de rebond sur les niveaux actuels) viendrait enclencher un mouvement correctif dans les mois qui suivent. Cela se retrouve techniquement où l’ancienne résistance oblique est devenue un support oblique (voir dernière partie).

Les variations extrêmes pourraient réapparaître

Le bitcoin (BTC) est un actif volatil. Les tendances observées sont généralement impulsées ou achevée par ce que l’on appelle des « variations extrêmes ». C’est-à-dire des variations suffisamment grandes pour inverser la psychologie des investisseurs. Ainsi, on a représenté dans le graphique ci-dessous le cours du bitcoin (BTC) en noir. Les variations haussières extrêmes sont représentées en vert, et les variations baissières extrêmes en rouge. Les variations extrêmes correspondent ici à des variations qui ont une probabilité (théorique) de 1 % de se produire. On observe immédiatement que ces variations sont beaucoup plus nombreuses qu’elles devraient l’être (le graphique devrait afficher 18 traits si la distribution statistique était une distribution normale !).

Variations extrêmes du bitcoin (BTC) : au-delà de 11 % (vert) et sous 10 % (rouge). Comparaison avec le cours du bitcoin (BTC). Graphique et traitement des données par Thomas ANDRIEU.

L’étude de ce graphique montre, qu’en moyenne, les variations extrêmes se produisent dans la réalité toutes les 6 à 7 semaines. Parfois plusieurs mois peuvent s’écouler sans aucune variation extrême, ce qui est en soit un signal d’incertitude. Les dernières variations extrêmes enregistrées remontent à mi-mars. Dans ce contexte, on comprend qu’il est probable que des variations extrêmes prennent effet dans les prochaines semaines. Ces variations violentes auxquelles on peut s’attendre seraient, peut être, de nature à impulser une tendance pour l’été 2023.

Par ailleurs, les dernières variations extrêmes (traits en vert à droite du graphique) sont clairement haussières et confirment nettement l’entée dans un nouveau marché plus haussier.

Un bitcoin (BTC) qui peine à surperformer les indices

Nous avons vu que le bitcoin (BTC) avait enclenché un processus haussier. Malgré tout, ce rebond reste « modeste » si on le compare avec le marché des actions. Le ratio bitcoin / Dow Jones est toujours dans un canal d’évolution de 0.6 // 0.7. Le rebond du Dow Jones est moins visible depuis le début d’année, mais les deux actifs tendent à suivre une évolution relativement symétrique. L’idée selon laquelle le bitcoin (BTC) aurait véritablement surperformé les actions n’est donc pas vérifiée dans la réalité.

Ratio bitcoin (BTC) / Dow Jones. Graphique par Thomas ANDRIEU.

De plus, nous avons vu plus haut que le rebond observé sur le bitcoin (BTC), bien que virulent, n’était pas anormal. En réalité, le creux observé en novembre et décembre (« rounding bottom ») était « anormal » et il était trop bref pour être durablement intégré dans la moyenne mobile. Il convient donc de considérer que la reprise haussière s’est plutôt faite à partir des 20 000$. Dans ce cas, le rebond récent du bitcoin (BTC) n’est effectivement pas extrême en lui-même. L’étude du ratio vient donc confirmer cette conclusion. Cela revient aussi à écrire, dans une certaine mesure, que le potentiel haussier du bitcoin (BTC) à horizon 1 an est plus important.

Configuration technique concordante

Enfin, l’étude statistique peut être indirectement visualisée par l’analyse technique. La ligne oblique sur le graphique représente cette ligne de résistance oblique, devenue ligne de support oblique, active depuis septembre 2022. La cassure de cette ligne oblique à court terme ou moyen terme nous donnerait pour objectif la zone des 21 500$ environ. Un premier support majeur est également identifiable à 24 850$ environ. Dans la configuration inverse, la stagnation récente pourrait enclencher un mouvement haussier vers 29 500$ puis 33 000$ et au-delà par extension. Mais de ce que nous avons dit, sans force haussière suffisante, ce scénario semble encore désavantagé.

Analyse technique du bitcoin (BTC)

Enfin, nous noterons que la hausse s’est construite assez proprement. La première cassure (premier cercle jaune) représente la cassure du rounding bottom, dont l’objectif le plus haut donnait un cours à 27 600$. L’autre signal nous a été donné par le balancier observé autour de la ligne de tendance (second cercle jaune), dont l’objectif de cours nous envoyait à 29 500$. On remarquera suite à ces mouvements la formation d’une épaule-tête-épaule, relativement imparfaite sur la première épaule. Malgré tout, cette dernière serait de nature à confirmer soit une cassure à la baisse, soit, en raison de son inclinaison baissière, à confirmer une poursuite de la hausse vers les seuils énoncés.

En conclusion

En définitive, le cours du bitcoin (BTC) suit des mécaniques statistiques régulières. L’évolution récente du cours du bitcoin confirme de loin la sortie du marché baissier, et permet d’entrevoir une nouvelle force haussière plus durable. L’étude des statistiques du bitcoin laisse ressortir trois conclusions majeures.

  • Premièrement, le rebond impulsé depuis janvier n’est pas « anormalement puissant ». Le comportement statistique du bitcoin (BTC) laisse encore du potentiel de manœuvre au mouvement technique impulsé depuis janvier.
  • Ensuite, la force haussière de ce rebond s’épuise. En l’absence de nouvelles variations suffisamment haussières dans les prochaines semaines, un mouvement correctif serait de plus en plus probable. Un rebond des variations haussières suffisant serait cependant un signal favorable à une troisième vague de hausse, qui dans l’absolu, serait tout de même moins probable à l’heure actuelle.
  • Enfin, des variations extrêmes dans les prochaines semaines sont assez probables. Depuis janvier, ces variations ont été essentiellement haussières (il s’agit des hausses de plus de 11 % en un jour). Un regain de volatilité n’est pas à exclure d’ici juin. Ce qui est par ailleurs utile quand à sait que le bitcoin (BTC) est souvent annonciateur de la volatilité sur actions.

Tout cela concorde avec l’observation que le rebond du bitcoin (BTC) n’a pas particulièrement surpassé celui des marchés traditionnels. Enfin, l’étude technique montre également des conclusions proches de nos observations statistiques. Un retour sous 25 000$ signifierait un mouvement correctif plus durable, lorsqu’un franchissement des 33 000$ serait évidemment une signal très haussier. L’avenir de la tendance sera donnée par l’ampleur des variations (les forces statistiques) enregistrées dans les prochaines semaines.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Thomas A. avatar
Thomas A.

Auteur de plusieurs livres, rédacteur économique et financier sur plusieurs sites, je noue depuis de nombreuses années une véritable passion pour l'analyse et l'étude des marchés et de l'économie.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.